La sophrologie pour soulager les souffrances

En France, on estime qu'environ 12 millions de personnes souffrent de douleurs chroniques aujourd’hui. De plus, 2,6 millions de personnes souffrent de douleurs neuropathiques.

En 1979, l’Association Internationale pour la Douleur a défini la douleur ainsi  : 

“La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel ou décrite en termes d’un tel dommage.”

Si la médecine conventionnelle peut diagnostiquer et traiter les causes d’une douleur chez un patient, la sophrologie peut accompagner un traitement médical en s’attachant à modifier la perception des douleurs et les apprivoiser. La pratique ne supprime pas la douleur, mais peut être utile pour la soulager.

sophrologie douleurs souffrance

Les types de douleurs physiques

Chacun de nous a sa propre perception des douleurs physiques. Elles peuvent être aiguës : perçues à la suite d’un coup, d’une lésion ou d’une inflammation. Elles peuvent aussi être chroniques : douleurs neuropathiques, inflammation, dysfonctionnement corporel. Ces dernières sont considérées comme telles lorsqu’elles durent plus de 3 mois et sont envahissantes physiquement et psychiquement. Mais quelles que soient les causes des douleurs, les émotions négatives les entretiennent. Parfois même, elles les amplifient.

La douleur a pour fonction d’alerter l’individu. Indirectement, elle a également pour but de le protéger. En effet, lorsqu’une personne a mal, il lui est possible de prendre la situation en main pour aller mieux et ainsi se protéger d’un danger éventuel pour sa santé. La plupart du temps, les douleurs se font ressentir lorsque le corps identifie un phénomène qui lui est étranger de manière interne, par exemple en présence d’un virus, ou externe comme dans le cas d’une brûlure. C’est le système nerveux qui informe le corps de toute douleur éventuelle par le biais des nerfs, de la moelle épinière ou du cerveau. 

La sophrologie peut accompagner de nombreux types de douleurs tels que la migraine, les douleurs lombaires, les rhumatismes avec des troubles tels que l’arthrose, ou encore les douleurs chroniques. La pratique atténue également certains phénomènes pouvant occasionner parfois eux-mêmes certaines souffrances, comme des troubles du sommeil ou un état dépressif. Il est également possible de faire appel à la sophrologie pour se faire accompagner avant une intervention chirurgicale, un accouchement, dans le cadre de douleurs gynécologiques ou en analgésie dentaire, par exemple. 

Quand on souffre, on n’est plus que douleur. Pour y remédier, les séances de sophrologie proposent des techniques simples qui proposent à la personne de développer sa force mentale afin de tenir à distance ces douleurs et ainsi retrouver du plaisir à la vie.

Prendre en charge la douleur est un des motifs principaux de visite chez le sophrologue. Grâce aux techniques psychocorporelles de la sophrologie, le praticien arrive à estomper les sensations de douleur chez une personne. Il parvient à contourner cette sensation désagréable grâce au développement de pensées positives et au jeu de truchement de la méthode. 

Au cours des séances de sophrologie, le système nerveux autonome s’active. Il libère des hormones d’endorphine, de sérotonine et de dopamine. Celles-ci interviennent notamment sur l’apaisement des douleurs. Le rythme cérébral des exercices de sophrologie pendant la séance incite à la créativité. Il en résulte une meilleure acceptation de son corps ainsi que du bien-être. 

Les séances de sophrologie permettent d’effacer les souvenirs douloureux de la mémoire. Les émotions positives que génèrent les séances permettent également de se substituer au cercle vicieux de la douleur, car celles-ci vont contribuer à maintenir la souffrance à distance.

La personne peut mettre en pratique ces techniques de manière autonome après avoir été accompagnée durant quelques séances. Elle pourra ainsi agir sur la gestion de la douleur, diminuer le ressenti de ses douleurs et reprendre confiance dans ses propres capacités. 

Lorsqu’une personne est atteinte de douleurs, que celles-ci présentent son point d'attention, sa respiration monte, elle se place dans le thorax. Le cerveau n’est alors plus correctement oxygéné. On parle de cercle vicieux car les tensions s’accentuent en même temps que les sensations désagréables. 

Pour contrer ces sensations néfastes, la pratique facilite la reprogrammation du cerveau et aide à réduire considérablement la douleur. Permettant de mieux supporter la douleur, elle facilite le retour au bien-être émotionnel. La sophrologie permet de travailler sur l’expiration longue. Ceci a pour effet bénéfique de faire diminuer les tensions. Le cerveau libère alors un anesthésiant naturel : les neurotransmetteurs d'endorphine. Ensuite, en portant l’attention sur l’expiration, la méthode permet au diaphragme du sujet d'agir au niveau de l'abdomen, en tant que régulateur. 

Des exercices pour aider à traiter les zones douloureuses

La sophrologie propose ses bienfaits, non pour faire disparaître la douleur, mais pour la soulager efficacement à travers la restauration du calme, de la détente et de l’apaisement pour favoriser votre bien-être.

En sophrologie, la respiration, la posture et le mental permettent de se reconnecter avec tous les événements survenus dans une vie. La pratique a pour objectif et pour effet d’écarter les pensées susceptibles d'interpréter la douleur de manière négative. Son but est de soulager la personne.

Pour qu’une personne puisse pratiquer les exercices, il est impératif d’arriver à chasser les pensées parasites, à laisser de côté tout élément perturbateur afin de rester concentré sur son état de bien-être. Il est nécessaire que la personne parvienne à s’ancrer dans le calme pour qu’elle puisse accéder à ses émotions positives. En plus de réguler l’intensité de la douleur, la pratique de la sophrologie favorise également la relaxation, le relâchement musculaire, ainsi que la visualisation positive. Ces trois leviers participent au retour à un état de détente profond.

Afin d’aider les personnes à renouer avec leur équilibre, les sophrologues ont souvent recours à la technique de la respiration contrôlée. Cet exercice de sophrologie aide la personne à mieux gérer son niveau de stress, ainsi que ses émotions dans la vie quotidienne. Cela renforce sa confiance en elle.

Lorsqu’une personne ressent une douleur, elle a tendance à ne penser plus qu’à cette dernière. La sophrologie invite la personne à se détourner de sa douleur en lui demandant d’activer ses pensées positives. Cette action a pour effet de détourner son attention de la cause de ses souffrances. Elle détourne ainsi son attention des sensations de douleur qui l’habitent. 

Exercice de la chauffe corporelle : 

Basé sur la respiration et la relaxation, cet exercice permet à la personne de rester alignée avec elle-même. Il procure également au corps une oxygénation profonde de l’organisme. 

Installez-vous en position allongée. Adoptez une posture droite. Les épaules sont relâchées mais la tête reste bien droite.

Positionnez votre main droite sur votre ventre et la gauche sous votre dos. Ce positionnement des mains vous aidera à mieux sentir votre respiration abdominale. 

Inspirez par le nez, profondément. Gonflez votre ventre d’air le plus possible. 

Retenez votre respiration en comptant 4 à 5 secondes. 

Puis, soufflez doucement et lentement par la bouche. 

Ayez conscience de votre ventre qui se dégonfle.

Répétez l’exercice 2 à 3 fois de plus en effectuant des pauses brèves entre chaque séquence de respiration. Il est possible d’effectuer cet exercice debout ou en position assise. Celui-ci est particulièrement efficace pour soulager la douleur.

Exercice pour renouer avec les ondes positives :

Installez-vous en position assise et fermez les yeux. Tenez votre dos bien droit. Effectuez des respirations profondes. Tâchez de vous concentrer sur différentes parties de votre corps. 

Laissez-vous envahir par des souvenirs de détente. Portez votre attention sur les détails de ces moments. Essayez de vous les remémorer avec le plus de détails possibles. 

Inspirez profondément. Votre ventre et votre poitrine se gonflent. Laissez votre corps se relâcher. 

Expirez maintenant tout doucement, votre corps continue de se relâcher.

Accordez quelques instants à votre corps pour reprendre le cours normal de votre respiration. 

Consultez d’abord votre médecin avant de faire appel aux pratiques complémentaires.

Sophrologie : Prenez rendez-vous

Thérapeutes sélectionnés
Chaque thérapeute a validé avec succès nos critères de sélection élevés
Bénéfices
Bénéfique pour 88 % de nos utilisateurs En savoir plus
Fermer