La sophrologie pour soulager les effets du cancer

Pratique psychocorporelle élaborée par Alfredo Caycedo dans les années 60, la sophrologie s’appuie sur des techniques de relaxation dynamique, des exercices de respiration et des exercices de visualisation effectués lorsque la personne se situe entre l’état de veille et de sommeil. 

Outre une prise en charge personnalisée et globale des malades, la sophrologie figurait au programme du Plan Cancer (2014-2019) du ministère des Solidarités et de la Santé. Elle était notamment recommandée dans ce processus de suivi global avec une position phare parmi les soins de support, notamment en raison du rôle qu’elle peut avoir dans l’amélioration de l’accompagnement des patients. Une nouvelle stratégie de lutte contre le cancer pour les prochaines années serait actuellement en cours d’élaboration par les autorités.

De nombreux centres de soins proposent aujourd'hui des séances de sophrologie pour accompagner le traitement des patients touchés par le cancer : sein, colorectal, poumon...

Sophrologie et cancer

Des séances pour apaiser les traitements contre le cancer

Pouvant être réalisée pendant et après les séances de chimiothérapie ou de radiothérapie, la sophrologie s’inscrit tel un soutien dans l’accompagnement de la maladie. En parallèle des traitements de la médecine conventionnelle, la sophrologie permet à la personne malade de se libérer de ses appréhensions. Sa pratique lui permet de se rendre à ses séances de soins dans un état d’esprit plus serein. La méthode la prépare également mentalement à ses rendez-vous médicaux. Elle offre à l’individu une certaine prise de recul.

En complément du médecin, le sophrologue accompagne les personnes malades du cancer et souffrant parfois de pensées négatives. En mobilisant l’ensemble des ressources de l’individu, la pratique offre de développer son propre pouvoir de guérison. Elle permet aussi à la personne de réduire sa fatigue face aux différents protocoles médicaux et lui redonne optimisme et énergie pour mener son combat face à la maladie.

Lors des périodes de découragement, le sophrologue accompagne la personne de manière à poursuivre son combat contre le cancer, continuer à envisager des projets et profiter des plaisirs de la vie.

Un accompagnement pendant et après la maladie

La sophrologie a pour objectif de diminuer l’influence psychique et le déséquilibre émotionnel qu'entraîne l’annonce de cette maladie grave en particulier. Dès son annonce par le médecin, jusqu’à l’accompagnement de la personne lors de la rémission ou de la guérison, y compris bien sûr pendant les épreuves des traitements médicaux, la sophrologie l’invite à tenir bon et à mieux supporter les phases de son processus de rétablissement, souvent long et lourd.

Par le biais d’exercices de visualisations positives, le sophrologue propose à l’individu de devenir acteur de sa propre guérison. Il accompagne l'individu dans un travail sur son schéma corporel, surtout dans le cas d’une modification liée au traitement ou d’une intervention chirurgicale. Il l’invite à se projeter dans l’avenir de manière heureuse et à trouver les ressources en lui nécessaires pour dépasser les paliers du traitement. Il l’aide à mieux vivre. En lui apprenant à ne faire qu’un avec son corps, le praticien initie la personne à mieux tolérer les protocoles médicaux. Les techniques de la sophrologie permettent également de renforcer l’immunité et le fonctionnement du système endocrinien.

Grâce aux techniques de la sophrologie, la personne peut mieux gérer les effets secondaires des traitements et mieux récupérer entre ses soins. La sophrologie peut aussi être poursuivie après l’arrêt des traitements pour un accompagnement de longue durée.

Des exercices pour mieux appréhender stress et anxiété

Grâce à ses techniques de respiration, de visualisations positives et de pleine conscience, la sophrologie favorise la lutte contre les angoisses et le stress. Ces exercices permettent à la personne de s’ouvrir à ses différentes émotions et sentiments, et à les accepter. Ces derniers peuvent souvent relever de la peur, la colère, la tristesse, l'injustice, l’inquiétude, la fatalité, la culpabilité… 

Enfin, la sophrologie offre à la personne de travailler sur ses croyances, son contexte social, son propre vécu. Elle l’invite à chercher l’élément déclencheur afin d’essayer de donner un sens à sa maladie.

Consultez d’abord votre médecin avant de faire appel aux pratiques complémentaires.

Sophrologie : Prenez rendez-vous

Thérapeutes sélectionnés
Chaque thérapeute a validé avec succès nos critères de sélection élevés
Bénéfices
Bénéfique pour 88 % de nos utilisateurs En savoir plus
Fermer