Qui peut consulter un ostéopathe ?

L'ostéopathie s'adresse aux personnes de tous les âges. Cette pratique permet d'accompagner des femmes enceintes, des sportifs et même des bébés. Il est important de garder en tête que l’ostéopathie est une spécialité à laquelle on a recours en préventif et en curatif. Il n’est pas nécessaire de souffrir d’une douleur pour avoir une séance. 

Qui peut consulter un ostéopathe ?

L’ostéopathie pour les nourrissons

Pour les nourrissons, l'ostéopathie peut intervenir avant la naissance et/ou après la naissance. Elle permet de préparer l'accouchement de la maman et d'accompagner le bébé dès les premiers jours de vie. 

Même si l'accouchement s'est bien déroulé, les séances d'ostéopathie vont permettre d'évaluer la mobilité crânienne. Parfois, les parents sont amenés à consulter pour d'autres motifs comme une naissance instrumentale, c'est-à-dire une naissance où il y a eu usage de forceps ou de spatules. Dans ce cas, le bébé peut souffrir d'une déformation du crâne. 

Une séance d'ostéopathie permet aussi d'accompagner des troubles comme : 

  • Les troubles digestifs : les reflux, coliques et ballonnements sont assez répandus chez les bébés. Les troubles digestifs sont associés à un dysfonctionnement du nerf vague situé à la base du crâne. Les manipulations du praticien se situeront principalement dans cette zone. 
  • La plagiocéphalie ou syndrome de la tête plate qui est parfois associé à un torticolis congénital, une tension musculaire qui affecte les muscles du cou. Le bébé place sa tête dans une position préférentielle qui sur-sollicite les muscles de son cou. 
  • Les torticolis : l'enfant place toujours sa tête du même côté ce qui affecte la mobilité du cou. Si le torticolis se prolonge, il peut entraîner une plagiocéphalie c'est-à-dire une déformation du crâne. Les séances d'ostéopathie vont permettre de retrouver une symétrie musculaire et articulaire. 
  • Le  pied-bot : cette malformation osseuse du pied est souvent accompagnée d'une rétraction des muscles et tendons. Elle peut toucher un pied (déformation unilatérale) ou les deux pieds (déformation bilatérale). L'ostéopathe va stimuler les zones musculaires en les massant. Si celles-ci réagissent bien, elles peuvent aider à rétablir la bonne rotation du pied.

Il n'y a pas de contre-indication pour la consultation du bébé. Si vous êtes parents, demandez conseil à votre pédiatre ou au médecin généraliste de la famille. 

L’ostéopathie pour les grossesses

La grossesse est un moment où le corps de la femme subit de nombreux changement et doit s'adapter. Les maux de grossesse demandent essentiellement une adaptation mécanique de la posture entraînant parfois des douleurs de dos, des douleurs pelviennes, des troubles de sommeil ou des difficultés à respirer. 

L'action de l'ostéopathe va donc se concentrer sur la préparation physique de l'accouchement. Le spécialiste va travailler sur le mouvement du bassin, là où le bébé va passer lors de l'accouchement. Il va également travailler sur la décontraction musculaire de la future maman et la position du fœtus. 

Selon les femmes, l'ostéopathe fixera son suivi à  deux ou trois séances à différents moments de la grossesse. 

L’ostéopathie pour les enfants

Chez l'enfant, l'ostéopathie est une mesure préventive pour accompagner sa croissance et son développement. Ainsi, il est possible de consulter après la naissance (autour des 6 mois) afin de vérifier son développement psychomoteur. Mais, la période de pré-marche va aussi représenter un  point chronologique pour consulter un ostéopathe car il pourra observer si tous les mécanismes de mobilité du bassin et des articulations sont bien établis. 

Si dans l'enfance, on observe des infections ORL à répétition, faire appel à un ostéopathe peut soulager ces infections. Plus tard, lors de l'adolescence l'enfant peut être suivi par un ostéopathe pour des maux de dos par exemple.

L’ostéopathie pour les sportifs

Chez le sportif, l’ostéopathie est un moyen de corriger les déformations induites par la pratique du sport. En effet, l'ostéopathie est une discipline qui vise à corriger toute perte de mobilité aux niveaux des muscles, articulations, tendons, ligaments et viscères. Un dysfonctionnement de leur mobilité peut entraîner des douleurs. 

L'action de l'ostéopathe aura comme objectif d'améliorer la mobilité lors de la pratique sportive. Ainsi, il va travailler sur le potentiel musculaire, la capacité respiratoire ou encore la souplesse des articulations. 

Les sportifs qui consultent un ostéopathe le font pour diverses motifs : 

  • après une entorse ou une fracture
  • après une opération chirurgicales
  • en cas de chutes ou traumatismes osseux
  • en cas de troubles de l'équilibre ou de vertiges  
  • en cas de lombalgie, cervicalgie ou pubalgies
  • en cas d'essoufflement à l'effort
  • en cas de stress et troubles du sommeil

L’ostéopathie pour les adultes

Un adulte peut consulter un ostéopathe pour prévenir des douleurs ou les soulager. Différentes douleurs sont prises en charge lors des séances : 

  • douleurs articulaires
  • douleurs dans le dos : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie 
  • entorses ou tendinites
  • céphalées ou migraines
  • troubles ORL : otites, sinusites à répétition ou acouphènes 
  • troubles digestifs : nausées, diarrhées, constipations ou ballonnements
  • troubles génitaux : douleurs menstruelles, incontinences ou troubles de la prostate

En vieillissant, la structure osseuse du corps change. On peut parfois ressentir une pression dans les articulations et les muscles. L'ostéopathie va permettre : 

  • soulager les douleurs dues aux tensions musculaires
  • rétablir la mobilité des articulations
  • soutenir les différents mécanismes d'auto-guérison de l'organisme. 

Chez les personnes âgées, l’ostéopathie est une thérapie complémentaire dans l’accompagnement de maladies chroniques : douleurs de dos, arthrose, polyarthrite rhumatoïde, etc. 

L'ostéopathie, pour qui ?

Découvrez nos consultations à Paris Lyon Marseille Lille Bordeaux Nantes