Nos valeurs vous assurent

Fatigue et insomnie

L’insomnie se définit comme la difficulté à dormir de façon réparatrice. Une personne est insomniaque lorsque sa vie quotidienne est affectée par le manque de sommeil, qui se traduit par des phénomènes handicapants comme la somnolence, des troubles de l’attention, etc).




La fatigue et l'insomnie, en quelques mots

L’insomnie, la fatigue chronique, les troubles du sommeil ont des causes distinctes et des conséquences directes sur la santé publique.

On estime que 8% de la population souffre de somnolence diurne excessive. Par exemple, un décès sur trois sur la route est lié à un endormissement au volant. Les causes de ces endormissements peuvent être liés à l’absence de sommeil ou des difficultés à dormir, mais également avoir d’autres causes.

En 2009, 20 à 30 % de la population Française déclarait subir des troubles du sommeil dont 15-20 % d’insomnie modérée et 9-10 % d’insomnie sévère. A noter, 18,3 % de la population consomme des anxiolytiques ou des somnifères, dont la moitié régulièrement.

L’encéphalomyélite myalgique ou syndrome de fatigue chronique, qui est considérée comme une maladie neurologique, se caractérise lui par une fatigue persistante et inexpliquée qui dure malgré les efforts de la personne atteinte.


Les médecines douces qui ont fait leur preuves dans le cadre d’études cliniques

Les méthodes de relaxation sont des instruments éprouvés pour soulager les maladies du sommeil.

La sophrologie : Les méthodes de relaxation et de méditation permettent de lutter contre l’insomnie, notamment en remontant aux causes de l’anxiété et de la dépression. La sophrologie est également recommandée pour la fatigue chronique. 

Biofeedback : Plusieurs études ont démontré que la pratique a des effets bénéfiques sur l’insomnie chronique.

Yoga : Des études ont montré des résultats très positifs du yoga sur la qualité du sommeil et parfois la durée de sommeil et le temps d’endormissement.

Phytothérapie : La mélatonine participe à la régulation des cycles d’éveil et de sommeil réduisant le temps nécessaire pour s’endormir. Le Millepertuis, la Camomille allemande, le Houblon, la Lavande, le Mélisse, la Valériane, ont des effets plus ou moins prononcés sur l’insomnie et le manque de sommeil lié à la dépression. Demandez conseil à votre naturopathe.

Musicothérapie : Les musiques douces semblent aider à améliorer qualité de sommeil et durée d’endormissement.

Aromathérapie : L'aromathérapie semblerait avoir un effet bénéfique sur la réduction à court terme de l’anxiété, facteur d’insomnie.


Fatigue et insomnie : qui consulter ?

Fatigue et insomnie : nos recommandations de consultations.

Sophrologie
Diplômes et Avis vérifiés
Facilitez-vous la vie : pratiquez la sophrologie chez vous !
Angélique Agostini Godin
  • 3 avis vérifiés
  • 60 € 1ère consutlation à 60 €
  • 1H 1ère consultation 1H
  • Tous publics, A partir de 6-7 ans
à domicile
Facilitez-vous la vie : pratiquez la sophrologie chez vous !
En savoir plus
Ostéopathie
Diplômes et Avis vérifiés
Soulagez vos douleurs avec l’ostéopathie
Marc Eeckhoudt
  • 75 €
  • 1h
19 avenue de Saint-Mandé - 75012 Paris
Soulagez vos douleurs avec l’ostéopathie
En savoir plus
Hypnose - Psychothérapies
Diplômes et Avis vérifiés
Retrouver l'estime de soi avec l'hypnose
Catalina Catuna
  • 2 avis vérifiés
  • 80 €
  • 1h 1ère consultation 1h30
  • Tous publics, A partir de 6-7 ans
11, grande allée du 12 Février 1934 - 77186 Noisiel
Retrouver l'estime de soi avec l'hypnose
En savoir plus

D'autres approches naturelles recommandées par les organismes (OMS…), des sources officielles ou des experts indépendants

Acupuncture : Dans la tradition chinoise l’acupuncture est utilisée dans les cas de troubles du sommeil. Les effets bénéfiques de l’acupuncture sur le sommeil ont également pu être mesurés dans certaines études cliniques.

Tai-chi : Une étude de référence mentionne des effets du Tai Chi sur la baisse du temps de latence à s’endormir, une augmentation de la durée de sommeil, ainsi qu’une réduction des périodes de somnolence diurne.

L'hypnose : La pratique de l’hypnose pour accompagner l’insomnie a fait l’objet de peu de recherche. Cependant, l’hypnose permettrait d’augmenter les effets des techniques de relaxation et est recommandée par des praticiens.

 

 


Les conseils préventifs

La question fondamentale est comment mieux dormir ? L’éducation au sommeil passe par retarder l’heure du coucher, ne pas rester au lit éveillé, ne pas consommer d’excitants, ne pas faire de sport tard, veiller à l’alimentation le soir. 

La gestion du stress est encore une fois centrale dans le soulagement des causes des troubles du sommeil.


Les pathologies du sommeil, de l’insomnie et de la fatigue chronique

Contrairement au syndrome de fatigue chronique, l’insomnie est un symptôme et pas une maladie en soi. Elle présente cependant plusieurs formes sur lesquelles il faut s’attarder.

 

On distingue notamment deux types d’insomnie :

■l’insomnie passagère : causée par une situation ponctuelle identifiable (stress au travail, surmenage, bruits, etc.) par les personnes insomniaques

■l’insomnie chronique : des troubles du sommeil rendant difficile de s’endormir 3 fois par semaine pendant un mois. 

 

D’autres maladies du sommeil existent :

  • La narcolepsie (ou hypersomnie), une maladie rare (1 pour 5000 personnes). dont les personnes atteintes s’endorment de façon incontrôlable et sont atteints de crises de cataplexie lorsque des émotions surviennent.
  • Les parasomnies comprennent une gamme de comportements anormaux comme le somnambulisme qui touche 17 % des enfants et 4 % des adultes.
  • Les Troubles moteurs du sommeil comme le syndrome des jambes sans repos, où les patients ne maîtrisent pas les mouvements de leurs membres inférieurs.
  • Troubles respiratoires du sommeil, en particulier le syndrome d'apnées du sommeil qui concerne surtout les personnes de plus de 50 ans et les personnes en surpoids.

L'insomnie est très souvent liée au stress, à l’anxiété, et à des facteurs environnementaux. La fatigue chronique peut également être liée à la dépression. Les médecines douces trouvent toute leur place pour accompagner leurs traitement.

Nous nous intéressons plus particulièrement à une maladie neurologique, l’encéphalomyélite myalgique ou syndrome de fatigue chronique, qui correspond à un état de fatigue générale, un malaise récurrent et un état d’asthénie. La fatigue chronique est caractérisée par au moins un de deux symptômes neurologiques ou cognitifs identifiés, et au moins un symptôme de type endocrinien, immunitaire ou du système nerveux autonome.


Analyse des causes et symptômes des insomnies et de la fatigue chronique

Les causes des insomnies :

Parmi les facteurs physiques et environnementaux qui ont une grande influence sur le sommeil figurent la luminosité et les bruits ambiants, de même que le contenu et le moment des repas.

Les facteurs psychologiques, comme la dépression, le stress ou l’anxiété concernent une majorité des cas étudiés.

Les femmes ont une prédisposition supplémentaire, notamment en raison de certains changements hormonaux avant les menstruations et durant les années autour de la ménopause.

On observe également une prévalence chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

 

Les causes de la fatigue chronique :

Encore une fois, il faut distinguer la fatigue chronique comme symptôme et comme maladie. On ressent la fatigue intense de la dépression, la fatigue du burn-out ou de l’anxiété. Dans ce cas, c’est plutôt aux causes de cette fatigue intense qu’on prêtera de l’attention.

Dans le cas de la fatigue chronique comme maladie, elle apparaît de façon aiguë avec une détérioration rapide et dramatique de la santé ; dans d’autres cas, elle apparaît de façon graduelle, sans cause évidente. Parmi les hypothèses identifiées, celle d’une infection virale ou bactérienne est privilégiée. Elle entraînerait par la suite un dysfonctionnement du système immunitaire. D’autres causes possibles comprennent l’exposition aux métaux lourds, à des produits chimiques ou des traumatismes physiques.

 

Les principaux symptômes :

Troubles de l’insomnie : réveils nocturnes, endormissements tardifs, réveils précoces, réveils difficiles, décalages de phase, jet-lag, irritabilité, troubles de la concentration

Troubles de parasomnie : terreurs nocturnes, syndrome des Jambes sans repos, apnée du sommeil, énurésie (pipi au lit), somnambulisme, bruxisme

Troubles de la vigilance : somnolence, hypovigilance, narcolepsie

Fatigue chronique : les symptômes usuels comprennent :

  • fatigue persistante non expliquée qui dure plus de 6 mois (3 mois pour les enfants), qui s’accentue après un effort physique ou mental modéré et persiste plus de 24 heures ; sommeil non réparateur ; baisse des performances ; douleurs musculaires inexpliquées, accompagnées souvent de maux de tête importants et inhabituels ;

  • des problèmes neurologiques ou cognitifs : confusion, pertes de mémoire à court terme, difficulté à se concentrer, désorientation, difficulté à faire la mise au point visuelle, hypersensibilité au bruit et à la lumière, etc ;

  • des manifestations du système nerveux autonome : difficulté à rester en position verticale (debout, assis ou en marchant), chute de pression en se levant, impression d’étourdissement, pâleur extrême, nausée, syndrome de l’intestin irritable, besoin fréquent d’uriner, palpitations, arythmie cardiaque, etc

  • des manifestations neuroendocriniennes : instabilité de la température corporelle (inférieure à la normale, périodes de transpiration, sensation fiévreuse, extrémités froides, intolérance aux températures extrêmes), changement de poids important, etc

  • des manifestations immunitaires : maux de gorge fréquents, ganglions sensibles aux aisselles et aux aines, symptômes grippaux à répétition, apparition d’allergies ou d’intolérances alimentaires, etc.




Avertissement : Ceci est une fiche d'information générale décrivant dans ses grandes lignes la méthode non conventionnelle qui n’a aucune vocation à poser un diagnostic ou traiter une pathologie. Cette fiche n'équivaut en aucun cas à une consultation médicale, paramédicale ou naturopathique individualisée ; elle est uniquement informative. Par ailleurs, cette présentation globale n'engage absolument pas les praticiens de cette discipline en ce qui concerne l'étendue et la diversité des méthodes qu'ils sont amenés à pratiquer dans leur cabinet.