Méthode Feldenkrais

La Méthode Feldenkrais nous connecte à notre corps d’une manière profonde, en associant mouvement et proprioception. Le praticien guide la personne dans des mouvements doux, confortables, cohérents sur le plan anatomique, favorisant l’écoute des sensations. Les tensions se relâchent, les douleurs se résorbent, le système nerveux s’apaise. La personne retrouve plus d’harmonie dans sa posture et son organisation, et plus d’énergie pour se mettre en action.

Méthode Feldenkrais illustration

Méthode Feldenkrais : Comment ça marche ?

A la base de la Méthode Feldenkrais, se trouve l’idée que toute personne, quelle que soit sa condition physique, peut développer plus de fluidité, d’aisance et d’efficacité dans ses gestes et sa posture.
Améliorer la qualité du mouvement suppose une meilleure utilisation du squelette comme structure de soutien. Par-delà la seule force musculaire, la disponibilité de chaque articulation et la coordination des différentes parties du corps permettent de répartir plus harmonieusement l’effort. La Méthode Feldenkrais est nourrie des arts martiaux japonais, de notions de mécanique, et d’une connaissance fine de l’anatomie musculo-squelettique.

 

Mais la grande spécificité de la Méthode Feldenkrais est qu’elle redonne toute sa place à la proprioception, et au sens kinesthésique. C’est le système nerveux central qui organise nos mouvements, par une boucle de rétroaction entre nos sensations, nos intentions et les réponses de l’environnement.
Sauf que ce fonctionnement peut être compromis, occasionnant des douleurs ou des limitations. Cela arrive suite à des gestes répétitifs prolongés, des activités intensives mettant en jeu trop de force, comme du sport ou la pratique d’un instrument, ou bien au contraire suite à trop de sédentarité. Ces dysfonctionnements peuvent être aussi occasionnés par des situations de stress, ou suite à une blessure, ou une maladie.

 

Le rôle du praticien est d’aider la personne à rétablir une meilleure connexion entre le système nerveux central et les sensations, par des mouvements doux et faciles, cohérents sur le plan anatomique, guidés par le toucher et la parole. La personne est invitée à ressentir le rôle de chaque partie impliquée dans le mouvement. Le système nerveux se libère de ses conditionnements limitants, et restaure toute une palette plus riche de mouvements.
Des mouvements plus harmonieux, une surprenante sensation d’aisance et de fluidité, l’esprit du travail est résumé dans cette phrase de Moshe Feldenkrais :

 

L’impossible devient possible,
le possible devient facile et agréable, l’agréable devient beau.

 

Et l’amélioration dépasse la seule problématique du mouvement. En faisant l’expérience de plus de cohérence, de plus de solidité et de souplesse, le système nerveux est apaisé. Libérée des efforts inutiles, la personne retrouve plus de de confiance en elle, favorisant une meilleure relation à son environnement, une meilleure résistance au stress, plus d’énergie et plus d’optimisme dans ses actions.

Méthode Feldenkrais : Prenez rendez-vous

Thérapeutes sélectionnés
Chaque thérapeute a validé avec succès nos critères de sélection élevés
Fermer

Méthode Feldenkrais : À quoi ça sert ?

La Méthode Feldenkrais s’adresse au potentiel des personnes, au-delà de leurs troubles.

Elle peut aider particulièrement :

  • les personnes souffrant de TMS, ou souhaitant se libérer de douleurs aiguës ou chroniques : douleurs de dos, douleurs articulaires notamment.  
  • les personnes souhaitant améliorer l’efficacité de leurs gestes, en combinant puissance et subtilité dans le mouvement : musiciens, danseurs, sportifs.
  • les personnes qui « mentalisent trop », et se sentent prêtes à gérer leur stress en se mettant à l’écoute du corps.
  • les personnes confrontées à des pertes de mobilité, suite à une blessure, une maladie, ou un AVC.
  • les personnes souhaitant améliorer leurs capacités respiratoires.
  • les seniors souhaitant stimuler leurs capacités physiques et cognitives.
  • les personnes souhaitant entraîner leur capacité d’attention, et apprendre à mieux se connaître par le mouvement. 
     

Merci à Blandine Stintzy, praticienne en Méthode Feldenkrais pour sa contribution à la rédaction.

Le nom de la méthode vient de son créateur, Moshe Feldenkrais (1904-1984). Elle est nourrie de son parcours de vie riche et pluridisciplinaire. Né en Ukraine, Moshe Feldenkrais a émigré en Palestine à l’âge de 13 ans, puis est venu en France où il a suivi des études d’ingénieur et effectué des recherches scientifiques. A Paris, il a aussi découvert le judo dont il est devenu ceinture noire.

A la suite d'une blessure au genou pour laquelle les médecins restaient très pessimistes sur sa guérison, Moshe Feldenkrais a entrepris de récupérer par lui-même, en prenant de longs mois pour étudier l’anatomie, et surtout à découvrir le rôle primordial du système nerveux dans l’initiation et la conduite de nos mouvements. Dès lors, il a été convaincu que chacun pouvait s’améliorer en stimulant ce système nerveux, par des mouvements cohérents, effectués en écoute des sensations.
Il a commencé à enseigner et transmettre sa Méthode d’abord à Tel Aviv dans les années 1950, puis aux États-Unis jusqu’à sa mort en 1984. Ses intuitions ont été validées par les découvertes scientifiques sur la neuro-plasticité, à partir des années 2000.

La Méthode Feldenkrais est structurée au sein d’une fédération internationale (IFF), relayée par des associations dans chaque pays, qui supervisent la formation des praticiens et leur certification, ainsi que les post-formations. La formation se déroule sur 4 ans, sur une durée de 800 heures environ, conciliant pratique et théorie.

Les séances individuelles de Méthode Feldenkrais, dites aussi Intégrations Fonctionnelles, durent entre 40 et 60 minutes
La personne, est installée confortablement, en général allongée sur une table spécifique, favorisant la détente. Le praticien l’accompagne en la guidant principalement par le toucher, dans des mouvements doux, adaptés à son état.  La personne peut alors prêter attention à des détails subtils, sentir le passage du mouvement dans le corps, ou au contraire les endroits où il bloque, prendre conscience de ses conditionnements et découvrir d’autres manières de bouger plus favorables.

A l’issue de la séance, la personne se sent plus détendue et la coordination des mouvements est souvent étonnamment différente. Le plaisir de bouger, d’explorer est stimulé.
 

Le nombre de séances nécessaire varie en fonction de l’ancienneté des troubles, de leur cause, et aussi de la pratique éventuelle de la personne entre les séances. Comme il s’agit de lever des conditionnements, il peut être utile d’enchaîner plusieurs séances à une cadence rapprochée.

La Méthode Feldenkrais se pratique aussi en séances collectives, dites Séances de Prise de Conscience par le Mouvement.
Les « élèves » sont guidés dans des parcours de mouvements qui aident à trouver plus de cohérence ou d’efficacité, en général autour d’une thématique, visant à clarifier le fonctionnement de parties du corps, comme la colonne vertébrale, la hanche, la mâchoire, etc… ou de fonctions comme la respiration, ou bien des mouvements plus globaux, comme la capacité à se lever sans effort. Là encore, le bénéfice s’étend en général bien au-delà de la seule zone ou fonction explorée, du fait de la stimulation de fonctions du système nerveux autonome.

Livres de Moshe Feldenkrais :

  • Energie et bien-être par le mouvement. Editions Dangles
  • La puissance du moi
  • Le cas Doris
  • L’évidence en question.
  • L’être et la maturité du comportement.

Pour aller plus loin :

Lawrence-W Goldfarb

  • Articuler le changement - La méthode Feldenkrais pour l'éducation du mouvement

Norman Doidge

  • Guerir grâce à la neuroplasticité

Site Internet Feldenkrais France : https://www.feldenkrais-france.org/
 

Méthode Feldenkrais : Vidéos

Quels sont les bienfaits de la sophrologie sur le court terme ? Par Isabelle Barret

Voir plus de vidéos