Phytothérapie

La phytothérapie est une discipline qui vise à rétablir et à maintenir un bon état de santé à l’aide des vertus thérapeutiques des plantes. Inscrites à la Pharmacopée Française, les plantes médicinales ont fait leurs preuves dans l'accompagnement de certains troubles.

Phytothérapie illustration

Phytothérapie : Comment ça marche ?

Selon les phytothérapeutes, tous les individus possèdent un capital vital qui permet à l’organisme de rester en bonne santé. Or, ce capital peut être perturbé par certains facteurs externes comme le stress, une mauvaise alimentation… ce qui serait à l’origine de l’apparition de maladies et de troubles. Chaque effet serait un signal d’alarme de l’organisme.

 

Certaines plantes possèdent des propriétés anti-inflammatoires, sédatives, analgésiques, stimulantes ou antibactériennes qui permettent de relancer le système immunitaire. Ces propriétés émanent de leurs composants et des constituants actifs qu’elles contiennent. Selon la phytothérapie, la plante est efficace lorsqu’elle est utilisée entièrement.

 

Les remèdes phytothérapeutiques peuvent être appliqués localement ou ingérés en fonction de la manière dont ils sont préparés : teintures, crèmes, infusions, cachets…

Phytothérapie : Prenez rendez-vous

Thérapeutes sélectionnés
Chaque thérapeute a validé avec succès nos critères de sélection élevés
Fermer

Phytothérapie : À quoi ça sert ?

Les plantes médicinales vont permettre de restituer les capacités du capital vital afin de retrouver un état d’équilibre optimal. Ainsi, celles-ci sont utilisées pour soulager de nombreux troubles : certains problèmes de peau (acné, cicatrisation), les troubles digestifs, les troubles du sommeil, les maux de tête, l’arthrose, le rhume, le stress, l’anxiété, la fièvre, les douleurs…

 

 

Du grec « Phytos » qui signifie plante et « therapeuo » qui veut dire soigner, la phytothérapie utilise les propriétés médicinales de certaines plantes afin de soigner l’individu. Depuis la nuit des temps, les plantes sont utilisées à des fins thérapeutiques. En effet, les Sumériens les utilisaient déjà en 3000 avant Jésus-Christ comme en témoigne une tablette en argile. Quant aux Egyptiens, des papyrus rédigés en 1500 avant Jésus-Christ attestent de leur usage des plantes médicinales. D’autres civilisations ont également exploité les plantes : Romains, Grecs, Chinois, Indiens… De nos jours, les remèdes
phytothérapeutiques sont encore utilisés à travers le monde. 

En premier lieu, le praticien va vous poser des questions afin de cerner votre profil. Il va également observer votre peau, vos cheveux, votre posture et vous demander quels sont vos symptômes et comment ils sont apparus. Il ne va pas s’attarder sur les symptômes mais chercher avant tout la cause de ceux-ci et les remèdes phytothérapeutiques (plantes, fleurs, herbes) les mieux adaptés à votre constitution et à votre trouble. Si celui-ci est naturopathe, il ne va pas se limiter à la prescription de plantes, mais va également vous donner des conseils d’hygiène de vie, un régime alimentaire adapté, des exercices physiques à réaliser ou encore des techniques de relaxation. La prise en charge est globale et personnalisée.

Davesne, E. (2010). Traitement de l'anxiété et des troubles du sommeil: apport de la phytotherapie et en particulier des passiflores (Doctoral dissertation).

 

Rouger, C., & Derbré, S. (2014). Proposer les solutions de phytothérapie adaptées pour combattre les troubles du sommeil. Actualités Pharmaceutiques, 53(541), 47-52.

 

Bradford, N. (1997). Le Guide des Médecines Complémentaires. Celiv : Paris.

 

Wegener, T., & Lüpke, N. P. (2003). Treatment of patients with arthrosis of hip or knee with an aqueous extract of devil's claw (Harpagophytum procumbens DC.). Phytotherapy Research, 17(10), 1165-

1172.

 

Lamassiaude-Peyramaure, S. (2009). Comment soigner naturellement le rhume. Actualités Pharmaceutiques, 48(481), 27-29.