/ Naturopathie

Une haleine fraîche... naturellement !


L’haleine est un bon marqueur de santé : son altération peut être le signe d’un transit difficile, d’une acidité gastrique, d’un foie surchargé… Outre le stress, ces dysfonctionnements ont souvent pour origine une alimentation inadaptée : trop carnée et riche en glucides, elle favorise les fermentations. Ces substances mal digérées diffusent alors des toxines qui perturbent la flore intestinale et acidifient l’organisme, et à terme peuvent provoquer une halitose.

Retrouver une haleine fraîche commence donc par l’élimination de ces toxines pour assainir les intestins. L’équilibre du microbiote pourra ensuite être rétabli grâce à des prébiotiques et probiotiques naturels. Les conseils de Catherine LAVIGNE, naturopathe certifiée et validée du réseau Medoucine, pour retrouver une haleine fraîche naturellement.

Supprimez les aliments acidifiants

Retrouver une bonne digestion suppose au préalable de limiter la consommation d’aliments acidifiants : l’excès de viandes, de plats industriels, de céréales raffinées, de café, d’alcool… produit des déchets acides qui finissent par déminéraliser l’organisme. Rétablir l’équilibre acido-basique du corps passe donc par une alimentation alcalinisante : fruits et légumes bio et de saison, herbes aromatiques, algues, amandes, graines de sésame…

Faîtes une cure de charbon actif pour éliminer les toxines


Son pouvoir absorbant et détoxifiant permet d’évacuer les substances toxiques et de nettoyer le tube digestif. En cure de drainage, mélangez 2 cuillères à café dans un verre d’eau avant chaque repas pendant 3 semaines. Attention, le charbon doit être ingéré 2h avant ou après la prise de médicaments et contraceptifs oraux car il supprime leur action s’ils sont absorbés en même temps.

Misez sur la chlorophylle pour assainir les intestins


Son action purifiante contribue à réduire la production de toxines d’origine digestive et neutralise les mauvaises odeurs. Cicatrisante et régénérante, elle apporte également les micronutriments nécessaires à l’équilibre acido-basique de l’organisme.Consommez des légumes à feuilles vertes (épinards, brocolis…) crus ou en jus, du persil, des graines germées, des algues comme la chlorella ou la klamath pour faire le plein de chlorophylle. Mais en cure d’attaque, l’idéal est de la choisir sous sa forme pure (chlorophylle magnésienne en pharmacie et boutiques bio).

Apportez des prébiotiques et probiotiques naturels pour nourrir et renforcer votre microbiote


Les prébiotiques naturels sont tout simplement les fibres des fruits et légumes et les lignanes des céréales complètes (à condition de les faire tremper). Elles nourrissent notre flore intestinale et stimulent les bonnes bactéries.
Les probiotiques quant à eux sont des ferments venant renforcer la flore existante. On en trouve dans les produits fermentés comme les yaourts et fromages non pasteurisés, les olives en saumures, les légumes lacto-fermentés, les boissons comme le kéfir ou le kombucha...


Et pour une mauvaise haleine passagère, l’utilisation de certaines plantes peut suffire :

  • Buvez des infusions de romarin : Plante hépato-protectrice, le romarin favorise également la production de bile. Boire une infusion après le repas stimule donc la digestion et améliore les problèmes d’halitose.
  • Croquez quelques graines de cardamome après chaque repas : Utilisée en médecine ayurvédique pour ses propriétés digestives, cette épice agit contre les fermentations intestinales et permet de lutter contre la mauvaise haleine.
  • Faire des bains de bouche avec de l’huile essentielle de menthe poivrée : Ses propriétés antibactériennes assainissent le milieu buccal en détruisant les bactéries responsables de la mauvaise haleine. En bain de bouche, diluez 2 gouttes d’huile essentielle dans un verre d’eau tiède, ou déposez 1 goutte directement sur votre brosse à dents. Attention, cette huile essentielle ne peut être utilisée quotidiennement et elle est à proscrire en cas de calculs biliaires, de troubles hépatiques graves et de problèmes cardiovasculaires. Demandez conseil à votre naturopathe…

    Catherine LAVIGNE, naturopathe certifiée et validée du réseau Medoucine.