/ Beauté et bien-être

Le massage Shiatsu: un allié pour la saison d'automne

Premiers froids, diminution de la luminosité, le corps est plus vulnérable en automne et le manque d’énergie se fait souvent sentir. Afin de prendre un peu de temps pour soi et de pallier à certains déséquilibres énergétiques, Lara Histel Barontini (praticienne en shiatsu, yoga et sophrologie), nous explique comment le shiatsu peut être bénéfique au fil des saisons.

Les grands principes du shiatsu en automne

Dans la tradition japonaise et chinoise, une saison est associée à un élément, à un type d’énergie particulière. L’idée est de suivre cette énergie de la même façon que le monde animal et végétal qui nous entoure. 
L’automne représente le déclin du yang et naissance du yin. Ce dernier symbolise l’intériorisation, la saison automnale s’apparente donc au retour vers l’intérieur. Cette saison est donc idéale pour un retour à soi, ralentir, suivre les cycles d’énergie. Pour cela, le shiatsu (qui signifie pressions des doigts) va permettre de pallier aux différents déséquilibres énergétiques. 
En médecine traditionnelle chinoise, les organes associés à l’automne sont le poumon et le gros intestin. Ainsi, on prendra particulièrement soin de ces organes durant cette période de l’année pour s’éviter les rhumes et autres déséquilibres ORL, ainsi que des problèmes de stagnation intestinaux qui sont souvent le signe d’une difficulté à s’accommoder d’un changement ou d’un mouvement de vie. 
Le rôle du shiatsu est donc d’agir idéalement en préventif (on conseille de pratiquer une séance par saison), il pourra également agir en curatif bien évidemment. Grâce à des auto-massages ou des séances on pourra ainsi prévenir les déséquilibres énergétiques et protéger les organes affaiblis par la saison.

Des exercices pour prendre soin de soi

Ces trois exercices permettront de solliciter le méridien du poumon et du gros intestin et également de lâcher prise.

Exercice 1

Debout, les pieds écartés de la largeur des épaules, accrocher les pouces entre eux dans le dos. Inspirer, expirer et se pencher en avant depuis les hanches en étirant les bras vers le haut. Les genoux fléchis. Dans cette position, effectuer 5 à 6 respirations et se redresser lentement sur une expiration.

Exercice 2

S’asseoir, le dos droit, poser sa main à plat sur la cuisse, réunir tous ses doigts les uns contre les autres (pouce contre index). Entre le pouce et l’index se forme un petit renflement. Avec le pouce et l’index de l’autre main, pincer cette petite bosse et relâcher les doigts. Faire 3 fois une pression de 3 secondes. Répéter l’exercice sur l’autre main.

Exercice 3

Avec son poing droit fermé, debout, les jambes écartées de la largeur du corps, la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale, sans tensions dans les épaules, tapoter le trapèze gauche en partant de la base du cou et en descendant vers l’interne du bras, puis remonter vers la face externe du bras. Répéter l’exercice 3 fois puis le réaliser sur le bras droit.

Par Lara Histel Barontini, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine, le réseau des praticiens de confiance

RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE !