Prenez RDV avec un thérapeute sélectionné et validé

Shiatsu

Shiatsu illustration

Shiatsu : Comment ça marche ?

Le Shiatsu est intimement lié au concept d’énergie vitale ou « qi », issu de la médecine traditionnelle chinoise. D’après les anciens Chinois, un déséquilibre de l’énergie vitale va provoquer un déséquilibre dans le corps ou dans l’esprit, ce qui va favoriser l’apparition de symptômes physiques ou psychiques. L’énergie vitale peut donc être en excès ou à défaut dans le corps, c’est ce que cette pratique va corriger.

 

Le Shiatsu repose également sur l’idée  que le corps humain accumule des tensions qui vont avoir une influence négative sur l’état physique (douleurs et troubles divers) et émotionnel (stress, insomnie…) de la personne si elles ne sont pas éliminées. Afin de les évacuer, le thérapeute va effectuer des pressions et des manipulations qui vont permettre de stimuler l’énergie vitale de l’individu. Celles-ci sont réalisées sur des points d’acupuncture spécifiques choisis par le thérapeute, stimulant les méridiens énergétiques sur l’ensemble du corps : dos, nuque, bras, mais aussi visage, mains, pieds…

Shiatsu : À quoi ça sert ?

Au niveau physique, le Shiatsu provoque un effet de détente et de bien-être proche du massage classique. Les pressions et les manipulations vont pouvoir détendre les muscles, apaiser les tensions et stimuler les défenses immunitaires. L’amélioration de la circulation de l’énergie dans le corps va entraîner une meilleure circulation sanguine et une meilleure respiration.

 

Le Shiatsu n'agit pas seulement sur les tensions physiques, mais aussi au niveau psychologique. En effet, il va permettre à l’individu de se détendre l’esprit et de lutter contre le stress et l’anxiété grâce à son effet très relaxant. Le Shiatsu a donc un but thérapeutique, mais également préventif puisqu’il est utilisé pour éliminer les tensions avant qu’elles ne soient néfastes.

 

Le do-in est aussi une pratique originaire du Japon qui se tourne vers une forme d’automassage qui comprend un enchaînement de frottements, de pressions allant du haut vers le bas et du centre vers l’extérieur en parcourant l’ensemble du corps. Selon la personne qui consulte, la pression des doigts peut se concentrer sur les mains, le visage ou les pieds, dans une démarche proche de la réflexologie.

 

Le Shiatsu : plus qu’un simple massage ?

 

D’autres techniques de massage sont souvent proposées en France. Le massage californien, par exemple, est réputé pour sa sensualité et offre une réelle détente, tandis que les massages suédois sont appréciés pour leur effet à la fois tonifiant et relaxant. Mais ces techniques ne relèvent pas d’une démarche thérapeutique.  Le Shiatsu s’inspire quant à lui de la sagesse traditionnelle chinoise et s’appuie sur des protocoles datant de la première moitié du XIXème siècle. 

 

Le massage ayurvédique constitue certainement une réponse alternative plus appropriée si vous recherchez une dimension thérapeutique. L’Amma assis repose quant à lui sur des techniques corporelles comme des pressions, percussions, vibrations, tapotements, effleurages. L’Amma est encore peu présent et peu connu en France, contrairement au massage ayurvédique.

 

Quelle formation ?

 

Différents cursus sont proposés par des centres de formation pour devenir praticien en Shiatsu. La Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (FFST) propose ainsi un cursus de formation agréé de 500 heures, complété par 100 heures d’anatomie. La formation en école se conclut par un examen fédéral. Certains organismes sérieux bénéficient aussi d’une reconnaissance officielle, comme l’Académie de Shiatsu qui bénéficie d’une inscription au RNCP et délivre le Titre Professionnel de niveau III « Technicien en accu pression et Shiatsu ». Un diplôme est alors remis, validant les compétences pratiques et théoriques acquises.

 

Quand consulter ?

 

Les bienfaits de cette pratique sont nombreux et les applications variées :

  • troubles rhumatologiques comme l’arthrose, le lumbago, le torticolis ou les douleurs cervicales

  • troubles féminins associés au cycle menstruel, à la grossesse et aux soins post-partum

  • troubles psychologiques comme la dépression, l’anxiété, la dépendance, les troubles sexuels

  • troubles du système respiratoire comme l’asthme, le rhume ou la sinusite

  • troubles digestifs comme les vomissements, la colite, la constipation

 

Shiatsu : Prenez rendez-vous en ligne

Fermer

Le terme "Shiatsu" est un terme japonais composé des mots "shi" qui signifie "doigt", et "atsu" qui veut dire "pression". Le Shiatsu est une technique de soin japonaise qui utilise les manipulations et les pressions avec les doigts afin de tonifier et de détendre le corps. Cette thérapie manuelle tient ses origines dans l'acupuncture et la médecine orientale.  Les premiers protocoles de pressions et de massages sont décrits en 1827 par Shinsai Ota. 

Quatre écoles japonaises historiques proposent chacun leur propre style de Shiatsu : Namikoshi, Masunaga, Koho et Kuretake. Différentes écoles occidentales ont aussi vu le jour durant la seconde partie du XXème siècle. L’école Namikoshi, inventée par le maître japonais éponyme, est l’une des plus connues aujourd’hui. Elle s’appuie sur une séquence complète de travail et plus de 660 zones ou tsubo.

Au Japon, des séances sont même prescrites par les médecins traitants puisque le Shiatsu est la deuxième médecine officielle du Japon et qu’elle est reconnue par l’Etat.

En Shiatsu, le thérapeute doit tout d'abord repérer les déséquilibres (les vides ou les excès d’énergie) chez son patient afin de savoir quels points d’acupuncture il va devoir stimuler. Pour faire ce diagnostic, il doit comprendre son patient au niveau psychologique et au niveau physique.

 

Cela se fait bien sûr par des palpations mais également par l’analyse et l’observation du patient, de sa voix, de son pouls énergétique et par un entretien au cours duquel il va poser plusieurs questions au patient afin de savoir pourquoi il vient et s’il présente des antécédents médicaux.

 

Après avoir étudié l’individu, le thérapeute va pouvoir effectuer les pressions et les manipulations en utilisant exclusivement ses pouces et ses paumes de main, puisque ce sont les seuls instruments utilisés lors de la pratique du Shiatsu. Cela va permettre de rétablir l’équilibre de l’énergie vitale en « dispersant » ou en « tonifiant » l’énergie.

 

Vous pourrez réserver votre séance en ligne sur Medoucine, parmi des praticiens sélectionnés pour leur sérieux et leurs compétences. Consultez les avis de la communauté et prenez rendez-vous à la date qui vous intéresse.

Chevalier, D. (2010). Intérêt du Shiatsu chez les patients cancéreux.

 

Lamboley, D. (2013). Shiatsu. Marabout.

 

Odoul, M. (2017). Le Shiatsu:«Que sais-je?» n° 4079. Presses Universitaires de France.

 

Descelliers, J. (2006). Du Japon à la France: comment faire exister l’énergie dans la transmission du Shiatsu?. Ateliers d'anthropologie. Revue éditée par le Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative, (30).

 

Yuan, S. L., Berssaneti, A. A., & Marques, A. P. (2013). Effects of Shiatsu in the management of fibromyalgia symptoms: a controlled pilot study. Journal of manipulative and physiological therapeutics, 36(7), 436-443.

Shiatsu : Vidéos
Voir plus de vidéos
Découvrez nos consultations à Paris Lyon Marseille Lille Bordeaux Nantes