/ Bien-être

Les bonnes pratiques pour préparer son corps aux sports d’hiver

Vous avez attendu ce moment depuis plusieurs mois et à présent l’heure approche, où vous pourrez enfin profiter de l’air pur de la montagne, de la neige, du soleil (vous l’espérez) et de vos skis !

Que vous soyez plus ou moins actif(ve), plus ou moins sportif(ve), et quel que soit votre âge, votre corps ne s’attend pas toujours à être sollicité sur tous les fronts du jour au lendemain…alors soyez sympa avec lui, prévenez le…il vous le rendra à 1000%.

Voici trois bonnes pratiques simples à mettre en œuvre au quotidien pendant environ deux semaines avant votre séjour au ski.

Par Alice Siché, spécialiste en massage, certifiée et validée du réseau Medoucine.

Pratique numéro 1 : Je soigne mon alimentation et mon hydratation

Vous allez en haute ou moyenne montagne, l’air y est plus pur certes mais aussi plus rare en oxygène. Cela signifie que lorsque vous marcherez ou vous déplacerez en faisant un effort, votre corps devra se contenter de ce qu’il aura et devra parfois puiser dans ses réserves. Certaines zones seront alors plus fragiles, notamment les muscles, ligaments et tendons qui ont naturellement besoin d’oxygène pour jouer leur rôle.  Prévenez les risques de tendinites et d’inflammation, ainsi que les crampes.

Consommez chaque jour quelques amandes et/ou noix de cajou (souveraines contre les crampes) non salées, de préférence le matin au petit déjeuner ou en collation. Vous aurez moins de fringales par la suite et renforcerez votre organisme en magnésium.

Prenez vos repas plus régulièrement, de préférence à heure fixe, afin de respecter le biorythme de vos organes digestifs. Moins ils font d’efforts supplémentaires et plus vous aurez d’énergie à dépenser.

Soignez votre hydratation en buvant un peu tout au long de la journée, et prévoyez une bouteille d’eau près de votre lit. Inutile de vous mettre en difficultés, quelques gorgées toutes les heures suffiront.

Pratique numéro 2 : En oubliant les ascenseurs je soigne mon cardio, mes genoux et mes chevilles

L’altitude même minime va solliciter votre cœur plus intensément que d’habitude, à effort égal. Alors prévenez votre cœur, expliquez lui qu’il va avoir du travail en montant rapidement tous les escaliers que vous trouverez sur votre chemin. Vous travaillerez votre souffle mais aussi mobiliserez vos cuisses, vos genoux, vos chevilles.

Vous allez marcher dans la neige, skier…et donc solliciter vos muscles des cuisses, vos genoux et aussi vos chevilles. Il faut donc annoncer à vos amortisseurs ce qui les attend. Lorsque vous montez les escaliers profitez-en pour ne poser que l’avant du pied sur les marches, ce qui étirera automatiquement le tendon d’Achille et les ligaments des chevilles. Sans forcer et régulièrement un peu chaque jour vous gagnerez en souplesse et vos chevilles seront prêtes pour les terrains instables. Quant aux genoux, le seul fait de monter les marches les sollicite suffisamment.

Attention, allez-y à votre rythme, c’est la régularité qui paye, pas la souffrance !

Pratique numéro 3 : En respirant, je pense à mon équilibre à mes appuis, à mon dos

Vous allez faire du ski, vous aimez les sensations des sports de glisse, pour aller vite et jouer avec l’instabilité…cependant votre corps, lui, a besoin de se souvenir que le sol existe pour répondre présent lorsque vous allez descendre les pistes ou marcher dans la neige.

Chaque matin en faisant votre toilette travaillez vos appuis en écrasant fort votre plante de pieds au sol et en appuyant sur vos orteils. L’énergie vient du sol, alors rappelez le à votre corps. Vous devez ressentir une forte attraction en lien avec votre respiration. Puis restez en équilibre sur un pied en continuant de respirer profondément. Cinq respirations sur chaque pied matin et soir suffisent et vous apporteront énergie et équilibre.

Le soir avant de vous endormir, ramenez les genoux sur la poitrine en les enserrant avec vos bras et maintenez ainsi sans serrer. Puis respirez profondément par le ventre, cinq fois. Cet exercice vous permet de masser doucement votre colonne vertébrale et détend aussi la zone digestive. En agissant sur cette zone, les organes digestifs seront stimulés et fonctionneront mieux. S’ensuivra une sensation de détente profonde facilitant également le sommeil, qui lui aussi fait partie de la préparation. Si vous avez des contractures dans la zone lombaire elles disparaitront progressivement.

C’est demain le départ ? Allez y en confiance votre corps est prêt !

Découvrez la pratique et les bénéfices que peuvent vous apporter Alice Siché, spécialiste en massage du réseau Medoucine.