Menu

Qoya : une pratique entre yoga et danse pour se souvenir de son essence

3 août 2022

Qoya…C’est peut-être la première fois que vous entendez ce mot. A quoi fait-il référence ? D’où vient son nom ?

Guide gratuit

Le Qoya est une pratique de mouvement basée sur l’idée qu’à travers le mouvement on se souvient de notre essence sage, sauvage et libre. En Qoya, impossible de vous tromper ! Vous savez que vous dansez bien le Qoya si vous vous sentez bien.

Naissance du Qoya

“Comment je fais pour sortir de ma tête et aller dans mon corps?”. Le Qoya est né en réponse à cette question de femme.

En 2009, Rochelle Schieck, forte de ses vingt ans d’expérience de coach et yogi, a entendu cette demande et y a répondu en créant le Qoya : une pratique de mouvement qui permet de se souvenir de qui on est et d’aller chercher la sensation de vérité dans son corps. Il manquait le nom. Rochelle l’a accueilli au Pérou comme un cadeau. Les Qoyas étaient des reines, épouses des Incas, de grande ouverture de conscience, souveraine de leur vie connectée au vivant. Le Qoya véhicule cette essence féminine (quelque que soit le genre auquel on appartient) qui a la capacité de se gouverner elle-même en cherchant sa validation intérieure.

Qoya : à travers le mouvement, on se souvient de notre essence

Pexels

Sage, sauvage et libre

Nous sommes sages car notre corps sait ce qui est bon pour lui et détient la sagesse de nos ancêtres. Nous sommes sauvages car nous sommes créatifs.ves dans tous les domaines de nos vies (en inventant une recette, en jouant avec/comme un enfant etc). Et vous, comment exprimez-vous votre créativité ? Nous sommes libres de ressentir nos sensations dans notre corps ; notamment la sensation de plaisir si elle est disponible.

Ces trois caractéristiques font aussi référence à des types de mouvement pratiqués pendant un cours de Qoya.

Une arche structurée et solide

Celui-ci est constitué de séquences appelées piliers qui offrent un cadre secure et progressif. Nous pouvons faire confiance au processus du Qoya et nous reposer sur son arche. Comme il est dit plus haut, le Qoya propose des mouvements faisant appel à notre essence. Entre autres piliers (le Qoya en compte treize en tout), les mouvements de yoga portent notre sagesse intérieure. Les mouvements durant la danse libre (vous bougez exactement de la façon dont vous voulez !) font référence à notre côté sauvage. Les mouvements dits sensoriels permettent d’accéder à l’aspect libre de notre essence.

A chaque cours, le Qoya se danse autour d’un thème choisi par la professeure parce qu’il honore une partie d’elle-même (un jour, il y aura peut-être un.des professeurs). Vous êtes invités à danser votre relation à… (ex : avoir rendez-vous avec soi,  suivre le flow, savourer le repos etc). Vous dansez avec intention et avec toutes les parts de vous-même, sur des musiques qui incarnent le thème et chaque pilier. C’est donc en offrant un cadre fort que la professeure vous permet de lâcher votre mental et de mieux accéder à vos sensations.

Qoya : à travers le mouvement, on se souvient de notre essence

Pexels

Au-delà du mouvement

Dans un cours de Qoya, vous vous retrouvez dans un groupe respectueux de qui vous êtes. Cet aspect communauté est essentiel en Qoya. Vous partagez et dansez avec et pour l’autre toujours aussi petit ou grand que vous voulez ou pouvez.

Le Qoya est un compagnon de vie. Il permet de mieux se connaitre, de savoir que l’on peut transformer des moments plus difficiles, de se sentir plus lumineux.se et vrai.e.

Je le pratique et le diffuse car il réunit toutes les parts de moi-même : celle qui fait appel à son instinct, celle qui se secoue sur de la musique vive, celle qui aime créer des chorégraphies qui rassemblent (encore des piliers du Qoya). En préparant mes cours, j’honore ma vérité et vous donne la possibilité de prendre soin de vous lors de vos danses. Et cela m’aide en retour. Vous voyez combien le Qoya est d’une belle accessibilité mais aussi d’une grande profondeur. Combien il nous réunit et nous élève tous.tes.

Alors… et si vous dansiez le Qoya ?

Sources et lectures :

  • « Qoya, une boussole pour retrouver le chemin d’une vie qui est sage, sauvage et libre » de Rochelle Schieck
  • « Sage, sauvage et libre » de Claire Garin

 

par Carole Sammut, professeure certifiée de Qoya et praticienne en médiation artistique du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

Carole Sammut A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous