/ Au travail

Conseils de coach pour se motiver au boulot

Le manque de motivation dans son milieu professionnel peut être un véritable handicap tant au niveau de sa réussite que de son état mental.

Cet état qu'un grand nombre de personnes rencontrent à un moment de leur carrière n'est pourtant pas irréversible et c'est Evelyne Mimouni, coach et sophrologue du réseau Medoucine qui nous donne ses conseils pour se motiver au boulot !

Pourquoi manque-t-on de motivation ?

Le manque de motivation au travail n'arrive pas sans raison. Bien souvent, la cause est une certaine lassitude face à un travail routinier, lorsque les tâches ne varient pas ou que le travail n'évolue pas.

Il peut aussi s'agir de mauvaises relations avec les collègues et le manager, le sentiment de ne pas être entendu, que les choses n'avancent pas.

Le manque de motivation peut aussi venir de la sensation de se sentir surchargé, submergé, avec un emploi du temps qui déborde. On a alors le sentiment que l'on est peut-être plus la personne à la hauteur de la situation, l'image que l'on a de soi commence à s'ébrécher. Cette dernière situation poussée à l'excès, pourra avoir des conséquences graves telles que le burn-out.

Ainsi, il faudra prêter une attention toute particulière aux premiers symptômes de démotivation (fatigue, forme d'agressivité injustifiée, difficultés à se concentrer, excès alimentaires...).

Certains besoins psychologiques nécessitent d'être nourris afin de se sentir pleinement épanouie tels que le besoin de reconnaissance, le besoin d'activité ludique, le besoin sensoriel (être dans un environnement agréable), le besoin relationnel, le besoin de reconnaissance des opinions...

En entreprise, le besoin statistiquement le plus revendiqué est le besoin de reconnaissance du travail avant même le besoin de reconnaissance financière.

Lorsque ces besoins ne sont pas nourris, il y a de fortes chances que la démotivation commence à s'installer avec pour conséquence une remise en question de soi, de ses valeurs et de ses croyances.

Par exemple, une personne qui travaille dans une entreprise en désaccord total avec ses valeurs a de fortes chances de rencontrer tôt ou tard un manque de motivation même si les avantages pratiques et la rémunération de son poste sont très intéressants.

Comment combattre le manque de motivation ?

Dans les cas de manque de motivation au travail, l'idée est de retrouver une forme d'harmonie. Pour ce faire, le coaching est un excellent moyen d'être guidé et accompagné. Il permettra de faire l'état des lieux de la situation présente pour faire émerger les désirs afin de savoir ce qui nous correspond. Cette pratique va permettre de faire renaître le désir de faire, d'être, de porter sur soi un regard satisfaisant, d'être fier de soi, car le désir et la motivation sont liés afin de trouver le sens de ce que l'on fait.

Avant que le manque de motivation en pâtisse sur le travail et le quotidien, on peut en observer les premiers symptômes en commençant par prendre du recul pour chercher plus d'objectivité.

Souvent, lorsque l'on a les yeux rivés sur ce qui ne va pas, on a tendance à ne pas voir ce qui va bien. Le premier réflexe est alors de faire un bilan le plus objectif possible en prenant le recul nécessaire. On va ainsi poser un regard distancié sur la situation, mais on pourra aller plus loin en décidant de mener une petite action sans pour autant tout remettre en question (par exemple, faire une demande de changement de poste, s'inscrire dans une démarche d'évolution professionnelle, faire un bilan de compétences, crever l'abcès si l'on est en situation de blocage relationnel...).

La pratique d'Evelyne Mimouni consiste à travailler sur le corps avec la sophrologie notamment pour apprendre à contrôler ses émotions, à prendre de la distance, à dépasser ses peurs... Mais son approche repose aussi bien sur le mental avec le travail à l'atteinte d'un objectif fixé grâce aux méthodes de coaching. Il est important d'agir sur ses deux aspects pour obtenir une véritable évolution.

Le manque de motivation est la conséquence de quelque chose qu'il est bon d'aller chercher et cela commence par apprendre à mieux se connaître pour savoir mieux s'orienter, faire des choix qui correspondent à ses préférences et ainsi évoluer dans le confort aussi bien physique que psychologique.

Par Evelyne Mimouni, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.