/ Beauté et bien-être

Pourquoi voir un sophrologue va vous aider à améliorer vos performances au marathon ?

  • Un athlète et sophrologue vous éclaire sur sa force mentale pour préparer une course

Avec 10 marathons à son actif (dont le marathon des sables), Philippe Braquier est sophrologue du réseau Médoucine, mais également spécialiste du sport. Il accompagne de nombreux athlètes de haut niveaux et sportifs amateurs en sophrologie à se préparer mentalement et leur apprendl’importance d’un sommeil de qualité en préparation d’un marathon (de Paris par exemple !).

C’est parti, on se prépare pour courir le marathon !Le décompte affiché sur le site officiel du marathon de Parispeut générer sensiblement du stress et une certaine excitation pour des milliers de coureurs qui se préparent pour le grand jour. En 1976, ils étaient 126 au départ, et en 2017… 57000 !
  • Comment se préparer mentalement à courir son marathon ?

Courir 42,195 km n’est pas anodin, et cette épreuve reste même mythique encore aujourd’hui.

C’est pourquoi une préparation est indispensable si l’on veut affronter l’épreuve sans prendre de risques, et en se donnant toutes les chances de finir avec le moins de dommages possible.

La préparation sera bien entendu physique avec des objectifs de performance (endurance, vitesse, récupération), en étant très attentif à sa qualité de vie, notamment à son alimentation et son sommeil.

La préparation mentale, surtout pour un premier marathon est un plus pour renforcer la confiance en soi et ses capacités. En général, pour un coureur régulier, il faudra compter une dizaine de semaines pour se préparer physiquement à une telle épreuve.

Vous préparez le marathon et vous souhaitez être le plus performant possible le Jour J ?  Tentez votre chance pour gagner une séance de sophrologie et vous préparer mentalement à votre course.

  • S’entraîner au marathon a des conséquences sur votre physique, votre mental et votre sommeil !

Toute cette préparation va entraîner des modifications physiques, physiologiques et émotionnelles, et notammentlaproduction d’hormones (endorphine, dopamine et noradrénaline) qui va modifier les états de ressentis corporels dont le sommeil. Ce sommeil sera aussiperturbé par les phases de courses tardives le soir et l’accumulation du surplus d’heures d’entraînement(phases d’excitation, de stress ou d’énervement), ainsi les temps de récupération vont se raccourcir et devenir moins efficaces.

  • Quelle est la solution naturelle pour améliorer la qualité de son sommeil ?

La sophrologie : une aide incontournable pour tous les athlètes en préparation à une course

La sophrologiepeut être la solutionqui permettra de réaliser une préparation mentale en vue d’un marathon et sera particulièrement utile pour permettre une amélioration de la qualité du sommeil, quelle qu’en soit la durée.

Accompagner l’athlète avec la sophrologie, permettra de mieux gérer les étapes clés de l’épreuve comme la mi-course, le « mur » du 30e ou encore les 5 derniers kilomètres. Ainsi la motivation mentale, la qualité du sommeil acquise permettra de mieux appréhender les phases de doutes ou de peurs.

  • Quelle méthode utilise le sophrologue pour aider les sportifs à battre leur record ?

Un accompagnement en sophrologie (sur environ 6 à 8 séances) parallèlement à la préparation physique, se basera sur une amélioration des capacités respiratoires, de ladétente musculaire, et des visualisations sur le sommeil et le parcours à accomplir.

Spécifiquement pour une préparation sportive, la théorie du temps de récupération peut s’appliquer,

20min de sophrologie équivaut à 2h de sommeil.Comme il s’agit d’une pratique visant à amener l’athlète à l’autonomie****de cette préparation, le sophrologue enseignerades exercices utiles, à reproduire au quotidien dans toutes situations de vie jusqu’au jour J (chez soi, sur le lieu de travail, etc.) afin de s’endormir sereinement pour mieux récupérer.

  • Des exercices de sophrologie tout simples pour booster ses performances

Petit à petit ces exercices de relaxation dynamique et de visualisation modifieront positivement les états physiques et psychiques ressentis tant pour le rituel du coucher, qu’au cours de la préparation sportive, ainsi que tout au long du marathon, sans négliger non plus la phase de récupération à l’issue du marathon (quelque que soit la performance réalisée) car l’après-marathon est tout aussi important àconsidérer.

La reprise du rythme de vie quotidienne « classique » et l’élimination des troubles liés au marathon (douleurs musculaires liées à la production d’acide lactique, l’excitation liée à la performance, ou la phase de déprime liée à un éventuel échec) nécessiteront de se consacrer à une phase de récupération douce au cours de laquelle le sommeil sera un allié primordial.

Par Philippe Braquier, thérapeute certifié et validé du réseau Medoucine.

Vous connaissez quelqu’un qui prépare le marathon ? PARRAINEZ LE ! Il aura lui aussi une chance de gagner sa séance de sophrologie !

[sibwp_form id=4]