Blog medecine douce

6 conseils pour préparer la rentrée des tout-petits


6-conseils-pour-preparer-la-rentree-des-tout-petits

Votre bout de chou a bien grandi…. et voilà déjà l’heure de sa 1ère rentrée à l’école ! C’est une grande aventure à vivre, remplie de fortes émotions et de sentiments différents. Que ce soit du côté des enfants que celui des parents. Mais pour être vécue sereinement, la rentrée scolaire doit être préparée en amont. 

Par Myriam Kamala, praticienne en sophrologie et hypnose certifiée et validée par le réseau Medoucine.


Dialoguer avec votre chérubin

Ce nouvel évènement est un changement d’environnement, d’habitudes et une perte de ses repères habituels. Il va devoir s’adapter à ces nouvelles routines et se préparer une autonomie (propreté, se laver les mains, s’habiller seul, manger seul). Communiquez avec votre enfant avec des mots enfantins, et décrivez-lui la vie à l’école. Par un vocabulaire simple, expliquez-lui sa rencontre avec ses nouveaux copains, sa maîtresse, les nouvelles activités qu’il va pouvoir faire comme du coloriage, les jeux, les siestes, la cantine... Parlez-lui positivement de ses futures occupations afin qu’il puisse trouver ses marques.

Rassurer votre enfant

Votre enfant peut vous exprimer ses craintes et ses inquiétudes. Prenez le temps de l’écouter. Trouvez les mots qui vont l’apaiser. Valorisez votre petit en lui disant qu’il va devenir grand. Cela ne pourra que l’encourager et lui donner confiance en lui. Pour le rassurer, partagez avec votre petit écolier des petits moments comme l’achat de son cartable, des fournitures scolaires. Aidez-le dans le choix de son goûter, ou de nouveaux vêtements… Ces paroles rassurantes vont l’aider au lâcher prise.

Gérer les émotions

Lors de cette étape importante, les émotions vont remonter. Maîtriser ses sentiments est un moyen de ne pas entraîner de chagrins ou de pleurs de l’enfant. Les émotions sont contagieuses. C’est un chamboulement, et ces inquiétudes peuvent provoquer des caprices, des colères ou encore de l’agitation. Il est normal que l’enfant exprime et vive ces sentiments négatifs. L’exercice de la respiration « Koala » est une technique très simple qui apaise les enfants et leur redonne confiance en eux tout en renforçant les liens affectifs. C’est une respiration qui se fait à deux, ventre à ventre. Votre enfant est dans vos bras et vous enveloppe complètement. Ce contact facilite la synchronisation de la respiration. Celle-ci doit être de plus en plus calme et profonde.

Faire confiance à la structure scolaire

Pour que la transition se fasse en douceur, faites confiance en la maîtresse et au personnel scolaire. Il arrive que les maîtresses doivent gérer autant le stress des parents que celui des enfants. Le personnel éducatif, avec bienveillance, met tout en œuvre pour l’épanouissement des enfants et pour qu’ils se sentent bien. L’échange d’un sourire entre la maîtresse et l’enfant va détendre l’attitude de celui-ci. Une relation de confiance entre les parents et le milieu scolaire doit s’installer. L’enseignante fait respecter les règles de vie en milieu scolaire tout en faisant évoluer les enfants, développer leur intellect et ressentir du bien-être.

Anticiper le Jour J

Pour que cette Journée exceptionnelle se passe paisiblement, pensez à anticiper le jour J. Quelques jours avant, prévoyez de mettre en place des horaires pour le lever, le coucher, apprendre à se laver, s’habiller. Partager avec lui un bon petit déjeuner dans le calme sans lui faire ressentir de la pression. Vous pouvez, également, prévoir une petite promenade sur le chemin de l’école pour qu’il s’habitue au trajet. Une visite de l’école et de sa future classe pourront lui permettre de se familiariser. La veille au coucher, lisez-lui son histoire préférée afin de l’apaiser.

Préparer la séparation

La séparation est un instant appréhendé par les parents et elle peut créer une anxiété chez l’enfant. Un pincement au cœur peut se fait ressentir. Il convient de bien préparer la séparation afin qu’elle se fasse en douceur. Si vous êtes angoissé, surtout ne lui montrez pas. Il risque de le ressentir et d’être à son tour inquiet. N’hésitez pas à prendre un doudou qu’il pourra garder à l’école. Ne nous attardez pas. Au moment de lui dire au revoir avec un sourire et un doux câlin, dites lui que vous allez revenir le chercher. Ne culpabilisez pas, il va s’adapter petit à petit à son nouveau milieu.

Ça y est ! Votre petite tête blonde gagne en maturité. Il passe de l’état de petit bébé à grand enfant qui prend la direction d’une rentrée angélique et pleine de belles surprises…

Par Myriam Kamala, praticienne en sophrologie et hypnose certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible