/ Psycho

Peurs & Phobies de l'enfant, l'hypnose à la rescousse !

Peur du noir, des monstres, des fantômes, des araignées et autres serpents… Les phobies et peurs chez l’enfant sont nombreuses tout comme chez l’adulte. La grande question pour les parents est de savoir à quel moment intervenir ? Comment gérer ses peurs qui peuvent se transformer en véritable terreur ?

Olivia Arosio, hypnothérapeute du réseau Medoucine.com, travaille régulièrement avec des enfants et nous éclaire sur les peurs des plus jeunes.

Quelle est la peur la plus courante chez l’enfant ?

La peur du noir est sans aucun doute celle qui revient le plus. Je suis régulièrement amené à aider des enfants que l’obscurité terrorise. Si on y réfléchit, la peur du noir n’est pas si surprenante. Un environnement sombre et obscur est une grande porte ouverte à l’imagination. Les contes ont tendance à enseigner que le danger (le monstre, le loup…) vient de l’obscurité, il est ainsi aisé aux enfants d’imaginer les méchants de leurs histoires sortir d’un coin sombre. Qui plus est, le noir c’est l’inconnu, une peur tout à fait rationnelle pour un enfant.

Quelle attitude adopter en tant que parent ?

Quelle que soit l’origine de la peur, il ne faut surtout pas la minimiser. Dans la phobie, l’enfant ne triche pas, il s’agit d’un vrai sentiment d’insécurité qui peut être terrifiant s’il ne se sent pas écouté et compris. Prendre le temps d’expliquer que le danger n’est pas réel est bien évidemment la première étape, mais on pourra aussi s’adapter pour rassurer l’enfant. Par exemple, dans le cas de la peur du noir, on ne fera pas de forcing pour que l’enfant s’habitue, on mettra en place des éléments rassurants comme des veilleuses.

Comment différencier une phobie d’une peur ? D’où viennent-elles ?

On parle rarement de phobie pour ce qui naît de l’imagination. Pour ce qui est bien réel, comme les araignées, l’avion, le feu, on peut déjà parler de phobie. Le terrain anxieux chez l’enfant favorise les phobies, mais l’hérédité aussi. Une mère qui aura peur des araignées par son attitude transmettra ce sentiment de danger à l’enfant qui aura certainement la même peur par mimétisme. Les phobies peuvent naître aussi d’un événement traumatisant (une rencontre avec un animal agressif par exemple).

Quel est le rôle de l’hypnose pour les phobies chez l’enfant ?

L’hypnose va me permettre de m’adresser directement à l’inconscient de l’enfant et de mettre en place des stratégies pour le rassurer et éliminer la peur. Le travail hypnotique chez l’enfant se fait de la même manière que chez l’adulte, l’histoire qui leur sera racontée est métaphorique et imaginaire. L’hypnose est particulièrement efficace pour traiter les phobies et une seule séance suffit dans la grande majorité des cas.

Comment vous y prenez-vous durant ce type de séance ?

J’ai été professeur des écoles pendant 8 ans et j’ai 3 enfants. J’ai donc des facilités à communiquer avec les enfants et cela m’aide beaucoup dans mon travail. Pour ce type de séance, je reçois l’enfant avec le ou les parents et nous échangeons durant 20 bonnes minutes pour définir le problème ainsi que son origine. Ensuite, je travaille seule avec l’enfant. Comme expliqué plus haut, je m’adresse à lui en lui racontant une histoire imaginée selon la situation afin de changer sa perception des choses. L’angoisse de la séparation est souvent omniprésente également alors j’invite les enfants à créer un câble imaginaire relié à un parent proche qu’ils peuvent « sentir » de façon à ce qu’ils se sentent rassurés.

Un dernier conseil ?

Rationnelles ou irrationnelles, les peurs des enfants méritent toute l’attention des parents, car ce sont des peurs qui peuvent persister à l’âge adulte et qui favorisent l’anxiété chez l’enfant. Si la peur ne s’atténue pas au bout de quelque temps, une séance d’hypnose ne sera que bénéfique pour éliminer des craintes qui peuvent être difficiles à gérer au quotidien (heure du coucher difficile lorsque l’enfant a peur du noir par exemple). Halloween approchant, même si votre petit dernier est adorable déguisé en citrouille, ne le forcez pas à faire la quête des bonbons si les décors et les passants costumés l’effraie. Soyez à l’écoute !

Par Olivia Arosio, hypnothérapeute de la communauté Medoucine.com, le réseau des praticiens de confiance.

RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE !