/ Bien-être

5 conseils pour gérer ses bouffées de chaleur l'été

Les bouffées de chaleur sont reconnues pour être la bête noire des femmes au moment de la ménopause. Pour de nombreuses femmes qui en souffrent, elles sont perçues comme difficile à vivre, voire invalidantes. Lorsque l’été arrive, le thermomètre s’affole et rien ne va plus. C’est la course aux « remèdes miracles » qui, soyons clairs, n’existent pas. En revanche, vous pouvez adopter un ensemble d’attitudes et réflexes anti-bouffées de chaleur pour y remédier. Voici 5 attitudes pour les atténuer et passer un bel été.

Par Dominique Hunka Gely, naturopathe et réflexologue certifiée et validée du réseau Medoucine.

#1 Prévenir avec une alimentation anti-coup de chaud

Certains aliments sont reconnus pour favoriser les bouffées de chaleur. Ils peuvent facilement se retrouver sur vos tables d’été par habitude. Les épices fortes comme les piments, l’alcool (même le petit rosé frais ou la bière), les boissons chaudes et en particulier le café ont vite fait de vous donner des coups de chaud. Sans oublier que les viandes (surtout rouges), les plats en sauce et les féculents sont pourvoyeur de chaleur dans le corps.

Optez pour une alimentation légère à base de légumes et fruits crus ou cuits à la vapeur douce. Faites-en des salades repas avec des protéines légères (poisson blanc, tofu, viande blanche, œufs coque ou mollet) additionnées de jus de citron et d’herbes aromatiques. Côté boisson, pour vos apéros d’été, jouez la carte de l’originalité avec des jus de légumes frais (le choix ne manque pas) ou mieux des eaux (plates ou gazeuses) aromatisées naturellement avec des feuilles de menthe fraîches ou de basilic, des rondelles de citrons et d’oranges, des rondelles de concombre, des morceaux de pastèques, de melons, des framboises…

Osez les variations et faites-vous plaisir !

#2 Hydratez-vous

L’eau est la meilleure des boissons pour hydrater votre corps. Buvez régulièrement par petites gorgées une eau fraîche ou à température ambiante, même si elle vous parait un peu tiède, votre corps vous remerciera. En revanche, évitez les boissons glacées car le corps réagit au froid en créant de la chaleur. Il en est de même pour les douches : fraîches mais pas trop froides.

#3 Respirer vaut mieux que s’agiter

Quand vous sentez une bouffée de chaleur arriver, rien ne sert de s’affoler et refouler ce qui vous arrive. Mieux vous acceptez ces coups de chaud, mieux ils passent. Fermez les yeux, respirez lentement et profondément en gonflant le ventre. Enchaînez ainsi une dizaine de longues inspirations par le nez et expirations par la bouche comme si vous souffliez dans une paille. Ce type de respiration a un effet calmant immédiat.

#4 L’auto-réflexologie à tout moment

La réflexologie plantaire, pratiquée avec un thérapeute compétent, aide en quelques séances à diminuer l’intensité et la fréquence des bouffées de chaleur, et ce durablement.

Les points et zones réflexes sont également présents sur les mains, permettant ainsi d’auto-stimuler certains de ces points particulièrement efficaces sur les bouffées de chaleur. Dès qu’une bouffée de chaleur survient, il vous suffit d’agir sur 3 points en toute discrétion où que vous soyez, même en pleine nuit.

Ces 3 points sont situés :

  • A la tête du pouce, 2 points sur le dessus que vous stimulez en plaçant votre pouce sous les incisives, piquez un petit coup avec l’incisive gauche, puis l’incisive droite.
  • Ensuite, sur la tranche de votre main dans l’alignement du petit doigt, stimulez le point qui se trouve dans le creux juste au-dessus de la charnière du poignet. Ainsi, vous activez ces 3 points sur une main et sur l’autre en alternance, les effets se font sentir rapidement.

#5 Le massage en « plume de paon »

Un massage très léger tout en effleurage comme si vous passiez une plume à la surface de votre corps. Ce mouvement tout en douceur donne la sensation d’une brise légère rafraîchissante et calmante. Osez impliquer votre partenaire dans ce moment détente est un bon moyen de partager ce que vous ressentez.

Les bouffées de chaleur ne sont pas une fatalité. Au-delà de ces différentes techniques, adoptez une démarche d’hygiène de vie adaptée à votre terrain, avec l’aide d’un thérapeute ou naturopathe compétent en mesure de vous conseiller également des plantes bien choisies, est le meilleur moyen de vivre une ménopause sereine et naturelle.

Par Dominique Hunka Gely, naturopathe et réflexologue certifiée et validée du réseau Medoucine.