/ Pratiques et thérapies

Le trouble du déficit de l'attention : causes et symptômes

Le Trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (ou TDAH) est un trouble dont souffrent de nombreuses personnes et elles ne sont pas toutes diagnostiquées. Un trouble qui peut représenter un véritable handicap au quotidien, mais qui peut également être une force avec un accompagnement adéquat.

Sophie Baudin, thérapeute experte en hypnose et certifiée du réseau Medoucine, utilise une méthode spécifique à l'accompagnement des personnes souffrant de TDAH. Elle nous en dit plus sur ce trouble et la façon dont il peut être géré.

Le TDAH, c'est quoi ?

On dénombre entre 3% et 5% de la population comme étant atteinte par le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité. Ce trouble se manifeste par un manque d'attention, une certaine impulsivité et selon les cas une hyperactivité motrice.

Le TDAH se caractérise aussi par une hyperactivité mentale dont on ne parlerait pas suffisamment. Il ne devrait pas être présenté comme un trouble ou un déficit d'attention, mais plutôt comme un cerveau aux fonctionnements différents et parfois enviable. En effet, il ne s'agit pas véritablement d'un déficit d'attention, mais plutôt d'un trop-plein d'attention accompagné d’une incapacité à prioriser, une sorte d’hyperactivité mentale désorganisée. Ces neuro-atypiques ont un système nerveux dont les règles et le fonctionnement diffèrent de celui des neuro-typiques.

Différent ne devrait pas signifier problématique.

En effet, le système nerveux des personnes atteintes de TDAH est différent mais, dans cette disparité, il fonctionne parfaitement. Le problème est que l'environnement est adapté au fonctionnement du plus grand nombre, c'est-à-dire les neuro-typiques (c'est notamment le cas du système éducatif et de l’entreprise).

Les personnes atteintes de TDAH ont souvent un QI supérieur à la moyenne, mais aussi une hypersensibilité qui les dote d'une intuition incroyable et d'une grande créativité. Qualités qui leur permettent de trouver facilement des solutions là où d’autres échouent.

Les problèmes de concentration dont ils souffrent peuvent être handicapants en phase d’apprentissage, mais lorsqu'ils sont passionnés par un sujet, ils sont alors capables "d’hyper-focaliser" et de fournir un travail phénoménal.

Qui plus est, leur hypersensibilité les rend très empathiques. Ce sont des personnes qui s'oublient souvent au profit des autres. Mais cette grande sensibilité émotionnelle et sensorielle agit comme un amplificateur. Ils sur-réagissent aux événements et facteurs environnementaux en plus d'être plus susceptibles d'avoir des problèmes d'anxiété, de mésestime de soi et de dépression. Leurs relations sociales seront aussi impactées par leurs différences et d'autant plus lorsqu'une hyperactivité motrice est présente.

Le rejet des personnes touchées par un TDAH n'est pas rare et a souvent tendance à alimenter le sentiment de différence, l'anxiété et la mésestime de soi. Par ailleurs, ce sont des personnes souvent incomprises. Le manque de connaissance du trouble fait souvent dire que les personnes atteintes (notamment des enfants)  sont mal élevées, insolentes, dans la lune et qu’elles ne fournissent aucun effort. Des reproches injustes et douloureusement vécues. L'échec scolaire et les difficultés à s'adapter au monde de l'entreprise ne sont pas rares dans les cas de TDAH, mais ils peuvent très bien s'en sortir avec une aide adaptée.

Quelles solutions pour accompagner le TDAH ?

Lorsqu'un TDAH est diagnostiqué, la réponse de la médecine classique est souvent un traitement médicamenteux à base de méthylphénidates comme la Ritaline®, le Concerta® ou le Quasym®. Un traitement dont l’efficacité ne fait aucun doute. Cependant, le TDAH étant réputé comme soignable mais non guérissable, les personnes touchées semblent condamnées à la prise de médicament à vie.

Par ailleurs, trouver le bon dosage et le traitement adapté peut s’avérer compliqué.

Sophie Baudin diagnostiquée TDAH refusait cette idée, particulièrement pour ses deux fils, également concernés. Elle a cherché aux 4 coins du monde, des solutions et thérapies naturelles. En outre, elle a testé celles qui lui semblaient pertinentes jusqu’à ce que la Rapid Transformational Therapy transforme sa vie et lui réapprenne le bonheur.

Elle se forme à la RTT de Londres,  avec sa créatrice Marisa Peer et son équipe. Elle voulait qu’en France, les TDAH, autres neuro-atypiques puissent profiter de cette thérapie qu’elle qualifie de révolutionnaire par son efficacité et sa rapidité.

La Rapid Transformational Therapy est une méthode que l'on peut appliquer dans l'accompagnement des TDAH, mais aussi pour d'autres problématiques.

En partageant ses résultats avec d’autres thérapeutes en RTT étrangers, Sophie Baudin remarque qu’en traitant les effets négatifs indirects du trouble (mésestime de soi, anxiété, dépression) les effets négatifs directs et particulièrement les problèmes d’attention, diminuent également.

L’une de ses collaboratrices, canadienne également praticienne en Neurofeedback, a réalisé des cartographies du cerveau avant et après un programme RTT sur quelques jeunes sujets. Les résultats sont sans équivoques :  les troubles de l'attention auraient réduit de plus de 50%. Ces tests, trop peu nombreux et réalisés en dehors de tout protocole officiel ne peuvent et ne doivent être considérés comme preuve. Mais les praticiens en RTT travaillent pour mise en place de protocoles visant à entériner ces premiers résultats.

Comment fonctionne la RTT ?

Elle passe par l'utilisation de l'hypnose thérapeutique pour identifier les croyances instaurées par le cerveau inconscient suite à des événements traumatiques ou des émotions négatives à la racine de la problématique traitée. Ces croyances que nous créons pour nous protéger peuvent être pertinentes mais elles finissent par induire des blocages, de l'auto-sabotage et par nous blesser. La RTT permet de les effacer pour les remplacer par des croyances positives qui transforment la vie du client en éradiquant le problème.

Le programme créé par Sophie Baudin et utilisant la RTT repose sur plusieurs phases. Avec une séance d'hypnose enregistrée et personnalisée qui devra être écoutée pendant trois semaines. Selon les dernières recherches en neurosciences, c'est le temps nécessaire pour implanter une nouvelle croyance dans l'inconscient.

Trois séances de suivi ont lieu après 7, 14 et 21 jours d’écoute. La dernière permet d’évaluer les résultats sur la problématique traitée, d’apprécier la transformation. Elle permet aussi, si le client le souhaite, d’identifier les éventuelles difficultés périphériques qui nécessitent un second programme.

La RTT pour tout âge

Les enfants et adolescents sont particulièrement réceptifs à l’hypnose qui est un état naturel quotidien et d’autant plus fréquent quand ils sont jeunes. Sophie Baudin a mis en place un programme adapté pour les TDA avec hyperactivité, de manière à calmer cette dernière et permettre la mise sous hypnose.

D'autres médecines alternatives peuvent être utilisées pour accompagner le TDAH, avec des pratiques qui favorisent la relaxation comme la sophrologie, la méditation ou encore le yoga. Leurs effets sont très positifs sur l'anxiété, la gestion du stress, l'apaisement de l'hyperactivité et la concentration.

Les pratiques basées sur l'alimentation comme la naturopathie ou encore la micro-nutrition seront également très utiles. Etant donné que l'intestin est considéré comme le deuxième cerveau avec plus de 200 millions de neurones. Une inflammation des muqueuses intestinales conséquente par exemple d’une intolérance alimentaire ignorée, peut être responsable d’un trouble du neuro-développement dont le TDAH ou de son aggravation.

En somme, le TDAH est un trouble susceptible de causer de nombreuses problématiques pour s'adapter au monde dans son quotidien. Pour autant, cette neuro-atypie peut être transformée en force à condition de trouver un accompagnement adapté qui autorisera une vie heureuse et pleinement accomplie.

Par Sophie Baudin, thérapeute experte en hypnose et certifiée du réseau  Medoucine.