/ Bien-être

4 plantes au secours de vos allergies

Vos yeux piquent, coulent, le nez chatouille, et les éternuements vous assaillent. Pas de doute ! Vous êtes allergiques. Peut-être que c'est le cas de plusieurs membres de votre famille. Pas de chance, cela est souvent héréditaire. Néanmoins, ce n'est pas une fatalité. Plusieurs remèdes en herboristerie existent pour vous soulager à court terme, voire définitivement. Passons en revue quelques plantes !

Par Emmanuelle Guibaudeau, herboriste et praticienne en aromathérapie certifiée et validée du réseau Medoucine.


L'ortie, Urtica Dioca

Cette plante est nutritive, et très re-minéralisante. Elle tonifie les reins, et agit comme fortifiante du système immunitaire. Son action antihistaminique en fait une alliée de choix pour un traitement de fond contre les allergies. Elle aide les personnes qui présentent des troubles liés à l'accumulation de toxines dans le corps : maladies de peau, allergies, arthrite. Pour moi, c'est la championne ! Prise en infusion tous les jours, vous pourriez être surpris de voir vos symptômes diminuer.

Le plantain, Plantago majorana ou lanceolata

Nous l'écrasons tous les jours sur nos pelouses. Il pousse dans des sols argileux particulièrement tassés. Il est utile en externe pour les piqûres de moustiques, d'ortie. On l'écrase, on l'applique en cataplasme sur la peau. Son jus apaise les réactions allergiques. En interne, il est consommé en jus, en sirop, ou teinture pour cicatriser les muqueuses respiratoires, et digestives. Ses indications sont multiples: rhume, rhume des foins, toux, asthme, sinusite, ulcère, diarrhée, maladies inflammatoires de l’intestin, constipation.

N'hésitez pas à le passer à l'extracteur de jus, et à consommer ce jus tous les jours pendant 1 mois ; à renouveler sur 3 mois en cas de grosses allergies, combiné à des infusions d'orties.


Le cassis, Ribes nigrum

Le bourgeon de cassis est utilisé en gemmothérapie pour prévenir les allergies saisonnières. En raison de son action cortisone-like, il remplace avec succès les anti-inflammatoires classiques (cortisone) sans en présenter les effets secondaires néfastes. C’est un stimulant des glandes surrénales, du rein, du pancréas, du foie. Il agit efficacement au niveau respiratoire dans l’asthme, les bronchites chroniques, l’emphysème, les rhinites allergiques. Les doses journalières de teinture à prendre varient selon l'age de la personne. Pour être efficace, il doit être pris sous forme de cure de 1 à 3 mois.


La nigelle, nigella sativa

Cette plante du Moyen Orient est bien connue car on dit "qu'elle soigne tout, sauf la mort!". C'est vous dire l'efficacité qu'on lui attribue. Elle est utilisée depuis les pharaons égyptiens, aux médecins ayurvédiques d'Inde. La poudre est prisée comme du tabac pour dégager les voies respiratoires. Elle est utilisée en ayurvéda, pour faire des nasya, nettoyages rituels  des fosses nasales. En interne, elle fortifie le système immunitaire, apaise les rhinites allergiques, les crises d'asthme. En externe, elle est appliquée sur les peaux irritées ou inflammées sous forme d'huile ou d'onguent.


Vous êtes ainsi parés pour surmonter les bourres de peuplier, ces boules de "coton" qui s'envolent, et qui perturbent vos dîners champêtre, en provoquant des éternuement en n'en plus finir !

Par Emmanuelle Guibaudeau, herboriste et praticienne en aromathérapie certifiée et validée du réseau Medoucine.

Son site : thérapeuteterraherba.fr