Blog medecine douce

Sport : améliorer ses performances grâce à l'hypnose


Sport : améliorer ses performances grâce à l'hypnose

L'hypnose éricksonienne, qui permet de résoudre de nombreuses problématiques et de développer des capacités peu ou pas exploitées, est souvent utilisée dans la vie quotidienne pour des problèmes de santé et de mieux-être. C'est un domaine qui s'ouvre de plus en plus au monde du sport. Découvrez comment améliorer ses performances sportives en passant par l'hypnose.

Par Christine Clauss, hypnothérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

En quoi l'hypnose est utile pendant le sport ?

Récemment, une athlète qui représentera la France dans sa discipline aux prochains Jeux Olympiques expliquait lors d'un dîner comment l'hypnose éricksonienne l'avait aidé à récupérer après une grave blessure. Le très expert quotidien l'Equipe a consacré plusieurs articles sur ce nouvel accompagnement des sportifs, soulignant ses effets bénéfiques.

Il ne s'agit pas de remplacer l'entraîneur ou le préparateur mental, mais plutôt de travailler conjointement avec eux.

Quand ils repèrent une faille chez leur sportif, ils peuvent alors faire appel à un hypnopraticien (certains disent hypnologue ou hypnothérapeute) pour résoudre des problématiques telles que le manque de confiance en soi, le doute, la baisse de performance, l'endurance insuffisante, ou le retour serein après une blessure par exemple.

Mais cette pratique permet aussi de se projeter pour préparer une épreuve difficile, pour affronter un moment ou un adversaire redouté, pour améliorer sa gestuelle Les applications sont nombreuses. Et la gestion du stress et de l'angoisse avant une épreuve n'est pas la moindre !

L'hypnose pour les sportifs, un exercice simple

Prenons l'exemple d'une course difficile pour un cycliste. Comment l'aborder par l'hypnose ?

Après une longue et minutieuse discussion pour explorer l'univers du coureur, il y a tout d'abord une phase de relaxation qui est approfondie jusqu'à parvenir à un état modifié de conscience (ni endormi, ni en plein éveil), un état particulier propice au travail sous hypnose. On s'adresse ensuite à l'inconscient selon les demandes définies en début de séance.

Chaque instant de la course va être minutieusement étudié, depuis le moment où le coureur s'équipe jusqu'à l'arrivée, en passant par chaque détail du parcours, les sensations ressenties pendant l'effort, la visualisation de la réussite, le coureur va vivre sa course et sa performance par anticipation.

Si nécessaire, les points faibles seront travaillés, les gestes imparfaits rectifiés, l'endurance renforcée. On établit parfois des ancrages (méthode pour"fixer"et retrouver les éléments développés sous hypnose) ou des consignes d'autohypnose.

Le retour à l'"Ici et Maintenant"peut à présent s'effectuer, tout en conservant les bienfaits de la séance.

Bien sûr, l'hypnose n'a rien de magique et il faut une base sérieuse d'entraînement physique pour réussir un exploit. Cette thérapie permet d'améliorer des résultats, pas de les créer de toutes pièces.

L'efficacité de cette méthode n'est pas réservée aux champions pour viser une médaille, bien au contraire ; les amateurs aussi peuvent y trouver de réels bénéfices. Grâce à l'hypnose, Rémy peut espérer améliorer son revers en visualisant, décomposant, ressentant et répétant le geste parfait. Gaëlle pourra affronter sur le tatami cet adversaire qu'elle redoutait tant qu'elle en perdait ses moyens, en travaillant sur sa confiance et la visualisation de sa victoire. Marc terminera son triathlon honorablement, car son endurance se trouve renforcée. Quel que soit votre niveau sportif, l'hypnose peut vous accompagner efficacement dans l'amélioration de vos performances. Parlez-en à votre coach !

Par Christine Clauss, hypnothérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible