Menu

Quelles différences entre exercice physique et sport ?

26 mai 2021
Quelles différences entre exercice physique et sport ?

L’activité physique concerne l’ensemble des mouvements du corps produits par les muscles. Entraînant une dépense d’énergie supérieure aux dépenses énergétiques au repos. Le sport et l’exercice physique sont donc des sous-parties de l’activité physique.
L’exercice physique journalier comprend les taches de la vie quotidienne, comme le ménage, le jardinage, les courses, le travail physique, vélo, marche, escaliers. La pratique sportive de loisirs ou de compétition quant à elle se veut individuelle ou collective. Enfin, l’exercice physique simple se pratique sans équipement ou infrastructure lourde, règle de jeu, ou notion de compétition.
Voyons comment faire la différence entre activité physique, exercice physique et sport.

Quelles différences entre exercice physique et sport ?

D.R

L’exercice physique et la santé ont un lien historique

Certains objecteront que l’homme préhistorique, malgré son activité physique intense, vivait bien moins longtemps que nous. Oui, mais pourtant bien plus tard Hippocrate affirmait déjà que le manque d’activité physique était préjudiciable pour la santé. Au XVIIIe siècle, le médecin Ramazzini note que les messagers qui se déplacent en courant ont moins de problèmes de santé que les travailleurs sédentaires. En 1885, Edmond Desbonnet prends le relais en inventant l’exercice physique et crée sa méthode. Elle englobe la culture physique et gymnastique des organes. La beauté et l’harmonie du corps humain sont les buts à atteindre. En 1909, il s’engage en incitant les femmes à la pratique alors que les autorités sont contre. A l’époque, il déclare « Les exercices de notre méthode sont spécialement destinés aux femmes et aux jeunes filles ». Il est démontré que l’évolution de l’homme et les progrès de la santé ont fait augmenter l’espérance de vie. En 2021, le constat du manque d’activité physique des populations devient un problème de santé publique. En effet, l’obésité est en hausse, et l’espérance de vie en bonne santé est en baisse.

Quelles différences entre exercice physique et sport ?

D.R

L’activité physique agit sur le physique, la vitalité, le mental et l’émotionnelle

En naturopathie, l’activité physique contribue à augmenter l’espérance de vie en bonne santé. C’est une des techniques de revitalisation et de détoxification. Elle agit sur tous les plans holistiques du corps. En outre, sur le plan psycho émotionnel, elle permet de réguler le stress, apporte une plus grande oxygénation et une clarté mentale plus grande. Elle stimule aussi la mémoire et la compréhension. Cependant, elle provoque un pic d’adrénaline qui peut conduire à un effet addictif. Cela peut inciter à pratiquer le sport en excès.

Activité physique, différence avec pratique sportive à l'extrême

D.R

Une activité physique sportive mais sans notion de performance

En effet, notre époque moderne voit un nouveau problème survenir avec un excès d’activité en plus de la sédentarité. Certains personnes s’imposent des séances beaucoup trop intenses vues leur morphologie et régime alimentaire. Déjà, à l’époque, le docteur Desbonnet, encore lui, dénonce les dangers du sport en excès. Créant des déséquilibres physiques ; il condamne également la compétition sportive. Il réussit à imposer l’exercice physique encadré dans le cursus scolaire, en démontrant les bienfaits de sa méthode. Pourtant en France, très vite, la passion du sport, de l’amélioration des performances sportives et de la compétition viennent prendre le dessus sur la pratique. Puis, l’éducation physique sportive devient une matière à part entière. Elle est notée à l’école. Certainement une bonne chose me direz-vous ! Cependant, certains élèves ont de mauvaises notes. Ils se sentent moins aptes ou doués pour le sport dans le cadre scolaire et ils abandonnent par conséquent, toute activité physique une fois entrés dans la vie active .

Le sport en excès comme la sédentarité est une source d’acidification

De plus, l’activité physique crée un environnement acide au niveau des muscles, du sang et de l’ensemble du corps. Cette acidité se manifeste chez le grand sportif par des courbatures ou des crampes. Elle favorise l’apparition de phénomènes inflammatoires et de blessures sportives. Cependant, on sait aussi que l’absence d’activité sportive crée aussi un terrain propice au déséquilibre acido-basique.

Alors que faire ?

Comme à chaque fois, il nous faut trouver un équilibre dans notre rapport au corps. Entre la récupération et l’activité physique intense. Il faut bouger pour faire circuler les humeurs (sang et liquide lymphatiques). Il ne s’agit surtout pas de décrier l’activité sportive, car sans aucun doute, le sport vaut mieux que la sédentarité. Cependant, tout grand sportif professionnel comme tout autre personne soumise à des pics d’acidité, n’échappera pas à une bonne hygiène de vie. Une alimentation saine et des cures de détoxification adaptées. Pour vieillir en bonne santé, il serait préférable de privilégier la pratique d’exercices physique spécifiques. Nous devons adapter ceux-ci à notre morphologie, en fonction de notre bilan de vitalité. L’objectif étant de trouver une activité qui  fasse circuler les humeurs et qui stimule la détoxination. Relancer la transpiration, tonifier le cœur, et nous muscler.

Quels exercices physiques différences entre exercice physique et sport?

Différences entre exercice physique et sport pour les articulations ?

D.R

Il est démontré par exemple que, 30 minutes d’efforts journaliers pendant 5 jours apportent le même bénéfice que 3 séances par jour de 10 minutes toutes les 4h pendant 5 jours. En fonction de notre tempérament naturopathique et de notre bilan de vitalité, nous pourrons intensifier les séances dans le respect de l’organisme. Les exercices physiques comme la marche rapide ou le Pilates, le Yoga, le Taï shi ou le Chi gong permettent d’encadrer l’intensité. La gymnastique des organes d’Edmond Desbonnet est plus spécifique sur le point de vue ostéomusculaires. Pour conclure, il serait sage à partir d’un certain âge d’éviter tous les sports de choc pour préserver et prendre soin de ses articulations.

L’idée n’est pas d’opposer l’exercice physique – sans notion de performance – au dépassement de soi par le sport. Il s’agit plutôt de permettre à certains de nos contemporains de les motiver et les inviter à sortir de la sédentarité en choisissant un exercice physique adapté. C’est un acte indéniable en vue de préserver sa santé.

Par Norbert H Ferrier, naturopathecertifié et validé du réseau Médoucine.

Trouvez un naturopathe certifié près de chez vous.

A lire aussi : 

Norbert H. Ferrier A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous