/ Beauté et bien-être

Quelles sont les meilleures détox pour le printemps ?

Il n'y a pas que durant les mois froids que l'on a tendance à faire des excès. L'été est souvent synonyme de vacances et donc d'apéritifs de barbecues entre amis. Le problème, c'est qu'avec des écarts à répétition l'organisme s'encrasse et se fatigue. Une détox est donc tout indiquée pour nettoyer le corps afin de retrouver toute sa vitalité, et c'est Lara Histel Barontini, praticienne en shiatsu du réseau Medoucine qui nous explique comment la pratiquer.

Pourquoi faire une détox ?

Durant le printemps et l'été, les végétaux se réveillent, se gorgent de sève et s'épanouissent. C'est un peu la même chose pour le corps humain, la circulation s'accélère et l'apport de lumière booste le moral et l'énergie. Ce regain d'énergie est idéal pour affronter une détox qui permettra de nettoyer les organes, de se débarrasser des toxines accumulées et parfois d'éliminer quelques petits kilos en trop. On pourra ainsi détoxifier le foie, les reins, les intestins, la peau et les voies respiratoires. C'est peu comme faire une vidange corporelle et ainsi enlever les dépôts, les toxines et par la même occasion les boutons et les problèmes de peau. Pratiquer une détox permettra aussi d'éviter de tomber malade, apaiser les voies ORL et donc d'être moins sensibles aux allergies de la saison.
Idéalement, cette détox sera à réaliser avant l'été puis à l'arrivée de l'automne, il est cependant indispensable d'être en bonne forme physique pour s'y mettre.
Qui plus est, pratiquer une détox, c'est aussi l'occasion d'installer de nouvelles habitudes alimentaires qui seront meilleures pour la santé. Par exemple boire 1,5 L d'eau par jour (en variant les eaux) de préférence tiède pour lutter contre la chaleur plutôt que fraîche. Les bonnes habitudes mettent 21 jours à s'installer, la période de détox sera donc idéale pour s'y mettre. Ainsi, on distingue deux types de détox que l'on pourra faire selon ses préférences et possibilités.

La détox par les plantes

Les plantes sont de formidables alliées pour détoxifier l'organisme. Par exemple, on pourra prendre de la sève de bouleau bio (celle de chez Weleda est très bien) à raison d'une cuillère à soupe que l'on mettra dans sa bouteille d'eau pour la journée que l'on commencera à boire dès le matin à jeun. Sinon on pourra simplement prendre sa cuillère tous les matins telle quelle, ou encore dans un jus ou une tisane (l'avantage de la diluer dans de l'eau est d'en diminuer le goût tout en s'assurant de boire tout au long de la journée). La sève de bouleau existe également sous forme de gélule. Pour en trouver, il faudra se renseigner en pharmacie ou en magasin bio. Cette cure sera à faire sur une durée de 3 semaines.
Autre détox par les plantes : les complexes de plantes détoxifiantes (radis noir, pissenlit et artichaut) à consommer également durant une période de 3 semaines.
Associé à cette cure, on fera attention à sa nourriture en enlevant les sucres raffinés et les féculents blancs, en diminuant sa consommation de lactose et en privilégiant les viandes blanches. Bien entendu, on ne lésinera pas sur les légumes et les fruits. On consommera au moins 1,5L d'eau par jour. De plus, comme il fait beau, on essaiera de marcher un petit plus, de prendre davantage la lumière.

Faire une monodiète ou un jeûne

La monodiète et le jeûne s'adressent aux personnes ayant un niveau d'énergie suffisant et n'ayant pas de carences (en cas de doutes, il faudra demander l'avis de son médecin).
Comme son nom l'indique, la monodiète consiste à consommer un seul type d'aliment à volonté pendant une certaine durée (la monodiète peut durer entre une journée et 3 semaines selon son état physique, il est plutôt conseillé d'être accompagné durant cette période de détox). Si l'on est néophyte en monodiète, la pratiquer un jour par semaine sur 3 semaines sera une très bonne initiation. Il faudra bien sûr choisir un aliment sain et source de plaisir (par exemple la pomme, le raisin, le quinoa ou encore le riz complet). On pourra consommer l'aliment choisi à volonté tout en pensant à bien s'hydrater. On pourra ajouter à cette monodiète une cure de spiruline.
Pour les plus aguerris, on pourra expérimenter le jeune. Ce type de détox devra absolument se faire accompagnée par un professionnel. Une bonne option pour pratiquer sa détox et s'autoriser un break dans son quotidien sera le week-end de jeûne. Il s'agit de centrer le week-end sur le jeûne, mais avec des activités telles que la marche, le yoga... L'avantage, c'est que ces petits séjours sont accompagnés et encadrés et se pratiquent en petit groupe, cela permettant de se soutenir et de se motiver les uns les autres.

Par Lara Histel-Barontini, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.