/ Maux et douleurs

Qu’est-ce que l’anxiété ?

L’anxiété est un état émotionnel inconfortable relié à la peur. Elle est très fréquente dans notre société où l’on désigne le stress comme la pathologie du siècle. 15 % de nos contemporains seraient atteints d’anxiété. Si l’inquiétude permet d’anticiper des situations à risques et donc d’éviter des situations dangereuses, c’est quand elle se manifeste quotidiennement pour des raisons plus ou moins objectives que l’on peut parler de troubles anxieux. En plus de l’inconfort, voir de la douleur émotionnelle, les troubles anxieux conduisent à une inhibition de la personne qui se renferme sur elle-même.

Il existe différents troubles anxieux avec des conséquences néfastes et variables sur la qualité de vie. On retrouve, entre autres, dans cette catégorie de troubles émotionnels :

-    Le Trouble Anxieux Généralisé (TAG) : angoisse permanente stimulée par tout événement contrariant.

-    Les phobies : peurs paniques irrationnelles face à certaines situations ou objets. Elles peuvent être isolées ou multiples.

-    Le Syndrome de Stress Post Traumatique (SSPT) : un souvenir traumatique (agression, accident, catastrophe naturelle) provoque une reviviscence inopinée de l’événement amenant des angoisses paralysantes de très hautes intensités.

-    Le Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) : trouble anxieux associant des idées obsessionnelles à des comportements irrationnels répétitifs et compulsifs.

Que faire lorsque l’on se sent anxieux ?

La première chose est d’évaluer individuellement les raisons des angoisses, leur fréquence et leur intensité. Un état anxieux ponctuel peut très bien être en relation avec des événements réels et ne pas conduire nécessairement à un trouble anxieux. Si votre situation vous parait inconfortable, il est nécessaire d’aller consulter un médecin psychiatre afin de bien diagnostiquer votre état.

Il existe des médicaments contre l’anxiété qui apaisent les symptômes. En revanche, les prendre sur le long cours n’est pas toujours une bonne idée en raison de leurs effets indésirables, de leur caractère addictif et surtout, ils n’ont pas vocation à faire disparaître durablement les troubles anxieux.

Qu’est-ce que l’EFT ?

EFT est un acronyme qui signifie Emotional Freedom Technique (technique de libération émotionnelle en français). Elle est née aux USA dans les années 70, mise au point par un kinésiologue, le Dr Callahan, et largement simplifiée dans les années 90 par un ingénieur professeur à l’université de Stanford, Gary Craig.

L’EFT mixe le tapotement (tapping) de certains points d’acupuncture correspondant aux douze méridiens à la verbalisation de sa problématique associée à des formulations d’estime de soi ou de libération. On l’appelle aussi l’acupuncture émotionnelle ou l’acupuncture sans aiguille.

Elle fait partie de la famille des thérapies psycho-énergétiques.

Son champ d’application est extrêmement vaste : autant physique (douleurs), que comportemental (addictions) et bien sûr émotionnel.

De nombreuses études cliniques de grande envergure ont prouvé son efficacité.

Que peut-on attendre de l’EFT ?

L’EFT fonctionne souvent lorsque tout a échoué. Le soulagement peut être complet ou partiel, définitif ou transitoire mais intervient dans plus de 80 % des cas. Si la problématique réapparaît, il est nécessaire de persévérer pour aller vers une résolution durable. Les bases de l’EFT sont très simples à acquérir, ce qui en fait certainement la plus performante technique d’auto-guérison.

Comment pratiquer l’EFT pour réduire son anxiété ?

Définissez votre problématique en la traduisant par un symptôme physique précis que vous vivez sur l’instant présent. Par exemple : une boule d’angoisse dans la gorge. Evaluez son intensité sur une échelle de 1 à 10 : ce qui vous permettra de savoir où vous en êtes à la fin de la procédure.

Tapotez avec le bout des doigts de l’index et du majeur chaque point sur chaque phrase que vous énoncez à haute voix (au moins 7 tapotements).

Pour être didactique, je vous donne un exemple de phrases à tapoter que vous pourrez adapter à votre réalité :

Point Karaté : Même si j’ai cette boule d’angoisse dans la gorge parce que je suis angoissé de …, je m’accepte complètement et profondément

Point Karaté : Même si j’ai cette boule d’angoisse dans la gorge parce que je suis anxieux, j’apprécie ma valeur personnelle

Point Karaté : Même si j’ai cette boule d’angoisse dans la gorge parce que j’ai peur de …, je m’accepte tel que je suis

Sourcil : cette boule d’angoisse me gêne terriblement

Coin de l’œil : j’ai peur de rester angoissé tout le temps

Sous l’œil : cette peur m’obsède

Sous le nez : cette peur m’empêche de faire ce que je voudrais faire

Menton : ces angoisses me fatiguent et je me pardonne sincèrement de vivre toute cette anxiété

Clavicule : je veux me libérer de toutes mes angoisses

Sous le bras : je veux maintenant être libéré de mes angoisses

Sous le sein : je sens mes angoisses me quitter

Respirez profondément et réévaluez l’intensité de votre symptôme. Réitérez l’exercice jusqu’à la disparition  du symptôme. A chaque fois que vous recommencez la procédure, adaptez votre phrase de rappel.

Exemple : Même si j’ai encore (un peu) cette boule d’angoisse dans la gorge.

Même si l’EFT est très facile à acquérir, je vous recommande grandement d’aller consulter un praticien aguerri à la méthode pour mieux vous guider et vous conduire vers l’atteinte de votre objectif de mieux être.

Si vous voulez en savoir plus sur l’EFT je vous communique ce lien qui donne accès à un e-book gratuit et vous transmettra les bases de l’EFT par Gary Craig

Par Christophe Reynes, thérapeute certifié et validé du réseau Medoucine.