Blog medecine douce

Patrimoine génétique : peut-on influer sur nos gènes et éviter la maladie ?


peut-on-influencer-nos-genes-et-eviter-la-maladie

Nous naissons tous avec un patrimoine génétique familial. Cet héritage nous donne à la fois des forces, mais aussi des faiblesses. La science est unanime sur le fait qu’il existe des prédispositions génétiques à certains type de maladies. Mais alors que faire si nos parents proches ont été touchés par le cancer, par alzheimer ou tout autre maladie ? Est-ce une fatalité ? Allons-nous forcément développer cette maladie ? Existe-t-il un moyen de passer outre ? Peut-on prévenir son apparition ? Nous allons faire un petit tour d'horizon de ces questions dans cet article.

Par Mounia le Faou, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Peut-on influer sur nos gènes et éviter la maladie ?

Et bien oui ! Rassurez-vous. Nous avons chacun le pouvoir d’influer sur nos gènes ! Comment ? De manière assez simple. Prenons quelques exemples : mon grand père et mon père sont tous les 2 décédés d’une cirrhose. Si je ne consomme pas ou que très modérément de l’alcool au quotidien, je n’ai quasi aucune chance de développer à mon tour une cirrhose. Autre exemple : mes parents, frères et sœurs souffrent d’obésité. Si je prends conscience de cette prédisposition, et si je suis très attentif à mon hygiène de vie, à mon alimentation, et que je pratique du sport régulièrement, il y a de forte chance que j’échappe à cette maladie. Car même si la prédisposition génétique est là, la prise de conscience et l’adaptation de mon hygiène de vie, viendront contrecarrer mon héritage génétique.

Les trois piliers de la santé 

C'est si simple que ça ? Quasiment. Certes les exemples cités précédemment sont empreints de bon sens. Car il est vrai que dans le monde actuel, il y a bon nombre de paramètres que nous ne maîtrisons pas (pollution atmosphérique, perturbateurs endocriniens, additifs de toutes sortes potentiellement cancérigènes…). Tous ces éléments sont autant de perturbateurs pour notre organisme que nous ne pouvons pas forcément maîtriser. Mais nous devons prendre conscience de ces agressions extérieures et essayer de s’en préserver, en étant attentif à l’environnement dans lequel nous évoluons et en mesurant les conséquences sur notre propre capital santé.

L'alimentation

L’axe primordial et le plus facile à maîtriser est celui de notre alimentation. Nous sommes seuls responsables de que ce que nous donnons à notre corps. Évitons les plats industriels bourrés d’additifs, limitons notre consommation de gras, de sucre. Essayons le plus possible de donner à notre organisme des produits issus directement de la nature, sans transformation, et le plus bio possible. Mangeons frugalement et essayons de ne pas compenser notre stress par du grignotage. Regardons les étiquettes des aliments que nous consommons ou faisons consommer à nos enfants.

Le sommeil

Autre point d'attention essentiel pour préserver notre santé : Le sommeil. Dormez-vous assez ? Le sommeil permet à nos cellules de se ré informer et se régénérer. Un sommeil réparateur participe aussi à une sérénité d'esprit indispensable pour préserver notre capital santé.

L'activité physique

Sans oublier, l'activité physique. Indispensable à bien des égards, elle permet : d'évacuer le stress, de tonifier notre masse musculaire, d'entretenir nos capacités respiratoires et cardio-vasculaires, mais aussi de réguler nos prédispositions physiologiques et génétiques à certaines maladies.

Enfin, certaines habitudes nuisent à notre santé :

  • L'automédication, par exemple. Elle empêche notre système immunitaire de s'exprimer et entraînera parfois des perturbations métaboliques et gastriques irrémédiables.
  • Préférons les produits d’entretiens éco labellisés aux autres, car nous maîtrisons peu les substances nocives, pour nous et l’environnement, présentes dans leur composition.
  • Soyons attentif aussi au produits cosmétiques que nous utilisons. Préférons les Bio et les plus naturels possible pour nous et nos enfants.

Nos gènes sont certes un élément qui nous prédisposent au développement de telle ou telle maladie, à des faiblesses sur certains organes, mais leur expression ne se fera que dans un contexte bien particulier, et avec une hygiène de vie incompatible à nos besoins vitaux.

Rien n’est impossible !

A condition d’être conscient de ses faiblesses, de ses prédispositions et d'instaurer une hygiène de vie qui viendra contrecarrer l’expression de nos gènes. Bien entendu, tout ceci peut sembler quasi impossible à mettre en œuvre lorsque que l’on doit conjuguer vie professionnelle, familiale et autres contraintes du quotidien. Mais cela est POSSIBLE et FACILE.

Ma vocation de Naturopathe est de vous éclairer sur vos prédispositions en fonction de votre historique de santé familiale. De vous accompagner, afin de vous permettre, progressivement et simplement, de mettre en place cette hygiène de vie qui vous permettra de capitaliser votre capital santé et d’influer sur vos gènes !

Par Mounia le Faou, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible