/ Psycho

Pourquoi offrir des cadeaux fait du bien ?

Même si le choix d’un cadeau peut parfois virer au casse-tête, le bonheur dans les yeux de celui qui le reçoit n’a pas de prix. Mais pourquoi offrir un cadeau fait autant de bien ? Et comment être sûr de faire le bon choix ? Noël approchant, Romy Sousa, sophrologue du réseau Medoucine, s’est intéressée de près au cas des cadeaux.

Les bienfaits du cadeau

Le Docteur Mickael Mangot, docteur en économie, a constaté après recherche que le fait d’offrir un cadeau ou de faire un don à une œuvre caritative provoquait une augmentation du sentiment de bien-être, une augmentation du sentiment de richesse, le sentiment d’aimer sa vie et d’y trouver un sens et améliore les conditions cardio-vasculaires.

On peut facilement en conclure qu’offrir un cadeau fait du bien lorsque cela est fait de façon désintéressée et sans attentes en retour. Donner de son temps dans la recherche, s’impliquer, c’est cet investissement personnel qui fera du cadeau une réussite et qui procurera le sentiment de plaisir lorsqu’on l’offrira.

Qui plus est, il est facile de constater que lorsque l’on dépense de l’argent pour autrui la sensation de satisfaction est plus durable que lorsque l’on en dépense pour soi.

Enfin, offrir un cadeau permet de créer ou consolider un lien social et renforcer le sentiment d’appartenance à un groupe (ce qui est l’un de nos besoins fondamentaux selon la pyramide de Maslow).

Ce que votre cadeau signifie

En fonction du cadeau choisi, plusieurs interprétations sont facilement identifiables. Par exemple, les personnes qui n’ont justement pas reçu beaucoup de présents dans leur jeunesse auront plus de facilité à faire ce type de démarche, car elles en mesurent toute la valeur.

À l’inverse, les personnes qui offrent des cadeaux en quantité et souvent de valeur essaient (de façon consciente ou non) d’exercer une certaine domination sur la personne à qui elle les offre. Dans le même ordre d’idées, les personnes qui font un cadeau empoisonné souhaitent avoir une emprise sur le receveur. Un exemple parlant est celui d’offrir un chien, une façon de tenir en laisse la personne à qui on l’offre.

Les cadeaux décevants ont une signification surprenante. Par exemple, les cadeaux utiles comme les ustensiles de cuisine rarement appréciés sont pourtant le signe que le donateur souhaite sincèrement apporter de l’aide à celui à qui elle offre ce type de cadeau. Autre exemple, les personnes qui offrent de l’argent ou des chèques-cadeaux sont souvent pointés du doigt pour leur manque d’originalité et de personnalité. Dans certains cas, c’est tout à fait possible, mais il se peut aussi que le cadeau impersonnel traduise une forme de pudeur, une peur d’exposer ses goûts ou de se tromper dans le choix.

Un coup de pouce pour bien choisir

Le choix d’un cadeau peut s’avérer être un choix cornélien, et d’autant plus à l’approche des fêtes où ils sont nombreux à faire. On peut cependant dégager 3 catégories de cadeaux qui font (en principe) toujours plaisir :

– Les cadeaux liés au plaisir d’anticipation (places de concert, pré-commande d’un objet spécifique, entrées pour un événement…), c’est l’attente suscitant l’excitation qui en fait un cadeau unique.

– Les cadeaux qui procurent des souvenirs durables (voyage ou autre expérience à partager comme un massage, une journée dans un lieu spécifique), ce sont les souvenirs que l’on créera ce jour-là qui rendront le cadeau inoubliable.

– Les cadeaux clin d’œil à une relation intime, que ce soit pour un couple, un parent et son enfant, deux amis, le cadeau doit être en lien avec quelque chose que seul les deux personnes comprendront. L’attention très personnalisée apportée au cadeau ira droit au cœur de celui qui le recevra.

La course aux cadeaux est lancée, ne vous découragez pas, et puis si vous ne trouvez vraiment rien, tout le monde aime les chocolats !

Par Romy Sousa, sophrologue de la communauté Medoucine, le réseau des praticiens de médecines douces.

RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE !