/ Hypnose

L’hypnose prénatale : au cœur du lien mère-enfant

Contrairement aux idées reçues, la grossesse n’est pas toujours une période sereine et apaisée. Source de grand changement, cette étape de la vie d’une femme génère souvent des émotions ou des angoisses qui peuvent, selon leur intensité, impacter le bébé via le cortisol (hormone de stress) qui passe la barrière placentaire.

Par Karine Delmas, hypnothérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

Le stress et les chocs émotionnels peuvent perturber la grossesse

Il est désormais démontré que le stress maternel (forte anxiété, choc émotionnel, stress chronique…) peut avoir une incidence sur la santé et le comportement du bébé. Ainsi cela peut entraîner des conséquences telles qu’un risque de prématurité, un retard de croissance in utéro, petit poids de naissance, apparition de troubles digestifs après la naissance, eczéma, difficulté de régulation du système nerveux du bébé…

Aussi l’accompagnement psychique et émotionnel prénatal peut se révéler indispensable pour éviter ou tout au moins limiter l’impact de ce stress sur l’enfant à naître et favoriser une relation plus harmonieuse entre la mère et son bébé.

Il m’a été donné de constater au fil des années que l’enjeu psychique majeur de la grossesse réside dans ce lien mère-enfant. Ainsi, lorsqu’une grossesse est vécue difficilement, quelle qu’en soit la raison, si ce lien est nourri et si le bébé se sent soutenu, attendu et aimé, il manifestera alors beaucoup plus de sérénité après la naissance et moins de troubles ou de manifestations psychosomatiques.

L'hypnose peut vous aider pendant la grossesse

Il est en même temps indispensable que les femmes subissant de gros chocs émotionnels ou un stress continu puissent trouver une façon d’évacuer et d’apaiser ces ressentis, de « nettoyer » des vécus antérieurs ou de se libérer de peurs. L’hypnose prénatale est un puissant outil de régulation émotionnelle et d’apaisement psychique des femmes enceintes.

Il est fréquent qu’une grossesse soit source d’anxiété, notamment en cas de grossesse pathologique par exemple. Avec la peur d’un accouchement prématuré ou la peur de revivre un accouchement difficile si cela a déjà été le cas ou encore la peur de perdre le bébé ou même la peur de mourir pour certaines.

Il existe aussi des situations difficiles concomitantes à la grossesse, comme un deuil, des problèmes professionnels, matériels ou relationnels, qui empêchent les mères d’être pleinement connectées à la joie de porter leur bébé.

L’hypnose prénatale, technique à la fois douce et profonde, permet aux femmes, dans le cadre du travail « d’équipe » avec le praticien, d’installer en elles un espace de sécurité et d’apaisement indispensable à la création ou au renforcement du lien mère-enfant. Le dialogue intérieur avec le bébé devient alors plus concret, plus vivant et permet de créer une véritable connexion qui perdurera après la naissance, pouvant ainsi limiter le risque de dépression du post-partum ou de troubles du bébé qui aura pu se développer avec un plus grand sentiment de sécurité.

Par Karine Delmas, hypnothérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.