Nos valeurs vous assurent

Eczéma, Psoriasis, Problèmes de peau

Chacun d’entre nous, a un moment donné, connaît des problèmes de peau. Plus ou moins graves, de nature pathologique ou non, ils sont particulièrement gênants du fait de leur visibilité. Différents types de problèmes de peau concernent des populations particulières selon le sexe, l’âge ou les origines.  En effet, si l’eczéma est la plus fréquente des maladies de peau et concernerait près de 30 % des consultations en dermatologie, il concerne en particulier les enfants. Ainsi, l’eczéma du bébé est de plus en plus fréquent. Le nombre de cas d’eczéma aurait par ailleurs doublé en trente ans. L’acné est elle très fréquente chez les adolescents : 72 % à 76 % (1) d’entre eux ont de l’acné à un moment ou à un autre, particulièrement les garçons. Près de 20 % des adultes (2) en France sont atteints de zona au cours de leur vie. Le psoriasis ne touche que 4,8% de la population des pays développés (3) mais ses effets sont parfois lourds. Enfin, si l’urticaire aiguë concerne 20% de la population - en majorité les femmes - l’urticaire chronique ne concerne que 5% des gens (4).




Les principales pathologies de la peau

  • Eczéma : l'eczéma est une dermatose prurigineuse qui se manifeste par des cycles de poussées et de rémissions de phénomènes inflammatoires non contagieux de la peau. Ces inflammations cutanées s’accompagnent de rougeurs, de fines vésicules, de squames et de démangeaisons. On observe de l’eczéma chez le nourrisson comme chez l’adulte. Il prend deux formes principales : la dermatite atopique et la dermatite de contact
  • Psoriasis : le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau qui évolue par cycles de crises. Les cas les plus courants sont le psoriasis en plaques (ou psoriasis vulgaire) : d'épaisses plaques de peau qui desquament (c’est à dire se détachent en petites croûtes) apparaissent de façon localisée. Plus rarement, d’autres formes comme le psoriasis en gouttes, psoriasis érythrodermique (généralisé), psoriasis pustuleux peuvent survenir. Le psoriasis du cuir chevelu est fréquent. Les autres zones touchées sont la paume des mains et la plante du pied (psoriasis palmo-plantaire) ; les plis cutanés comme l’aine, les aisselles (psoriasis inversé) ou les ongles.
  • Dermite séborrhéique : la dermite séborrhéique est une maladie cutanée bénigne qui évolue par poussées. Des plaques rouges et des squames se forment, en particulier sur les parties grasses de la peau (visage, cheveux) du fait d’un excès de sébum.
  • Acné : l’acné est une maladie cutanée qui se manifeste par l’éruption de boutons rouges, de points noirs et de kystes sur le visage, le thorax, le dos, le torse, parfois le cuir chevelu.
  • Zona : le zona est dû à la réactivation du virus varicelle zona, qui touche 90% des enfants dans le monde. Des éruptions cutanées douloureuses apparaissent dans les zones nerveuses, principalement sur le thorax et le visage. La persistance pendant plusieurs mois d’une douleur est nommée névralgie ou douleur post-zostérienne.
  • Urticaire : l’urticaire est une éruption cutanée de plaques rouges (papules) avec des démangeaisons. On distingue l’urticaire aiguë de l’urticaire chronique par la survenue de crises pendant plus ou moins de 6 semaines.

Les médecines douces pour les problèmes de peau

Luminothérapie (7) : l’exposition aux ultraviolets est une voie reconnue d’amélioration de l’eczéma et du psoriasis.

Naturopathie :  Pour un accompagnement personnalisé, nous vous recommandons de voir un naturopathe qui saura vous conseiller les plantes ou compléments alimentaires pertinents dans votre cas. En effet un certain nombre de plantes utilisées en phytothérapie ont démontré leur intérêt. C’est le cas aussi des compléments alimentaires (5) à base d’huiles de poissons pour le psoriasis. L’application de crèmes à base de capsaïcine (6) (principe actif du cayenne) aide également à soulager les démangeaisons causées par le psoriasis et la dermite sébhorreïque (7). Les onguents de mahonia à feuilles de houx (8) peuvent aussi soulager les symptômes du psoriasis léger ou modéré. Les cures à base de sels de la Mer Morte sont reconnues pour lutter contre le psoriasis (9). Pour l’acné, les nouvelles guidelines (10) de l’Académie américaine de Dermatologie recommande entre autres l’usage de berberis ou d’arbre à thé. Enfin, plusieurs études ont indiqué que la prise de suppléments de zinc peut améliorer l’apparence de l’acné.

L’alimentation, le niveau d’inflammation, et d’autres facteurs font également partie des facteurs identifiés comme potentiellement aggravant les problèmes de peau. Un naturopathe pourra vous aider à sélectionner les moyens naturels qui vous conviendront. Ainsi les recommandations actuelles incluent des compléments alimentaires, la vitamine D, minéraux, probiotiques, la menthe poivrée, l’application d’ huile de bourrache ou encore d’huile de carthame, d’aloe vera (11) et d’extraits de pamplemousse pour accompagner les problèmes dermatologiques. Cependant, leur effet n’est pas démontré scientifiquement de façon très robuste.


Eczéma, Psoriasis, Problèmes de peau : qui consulter ?

Eczéma, Psoriasis, Problèmes de peau : nos recommandations de consultations.

Médecine Traditionnelle Chinoise - Acupuncture
Diplômes et Avis vérifiés
Faites vous accompagner pour une meilleure vitalité
Anne-Cécile Douillard
  • 1 avis vérifiés
  • 70 €
  • 1h15 1ère consultation 1h30/1h45
  • Tous publics, A partir de 12 ans
95 bis rue des maraîchers - 75020 Paris
Faites vous accompagner pour une meilleure vitalité
En savoir plus
Hypnose
Diplômes et Avis vérifiés
Cesser de subir et redevenir acteur de sa vie, gestion des symptômes psychosomatiques
Alina Pekic
  • 3 avis vérifiés
  • 80 €
  • 1h 1ère consultation 1h30
  • Tous publics, Adultes
39, Boulevard de Magenta - 75010 Paris
Cesser de subir et redevenir acteur de sa vie, gestion des symptômes psychosomatiques
En savoir plus
Naturopathie - Aromathérapie - Phytothérapie - Méthode BBA - Fleurs de Bach
Diplômes et Avis vérifiés
Vitalité et harmonie au quotidien grâce aux outils offerts par la nature
Valérie Delaux
  • 3 avis vérifiés
  • 90 €
  • 1h 1ère consultation 1h30
  • Tous publics
20 rue général Bertrand - 75007 Paris
9 rue des Renaudières - 92380 Garches
Vitalité et harmonie au quotidien grâce aux outils offerts par la nature
En savoir plus

D'autres approches naturelles recommandées par les organismes (OMS…), des sources officielles ou des experts indépendants

  • Homéopathie : les effets de l’homéopathie sur la dermite séborrhéique sont limités. On peut cependant tenter l’application de pommades à base de graphites ou de mezereum et l’ingestion de granules de Graphites, Natrum muriaticum, Oleander, Anagallis, Antimonium, Petroleum et Croton tiglium.
  • Médecine chinoise traditionnelle : la médecine chinoise traditionnelle est reconnue (12) dans l’accompagnement et le soulagement du psoriasis (13)
  • Sophrologie : des techniques de relaxation, méditation, biofeedback peuvent, au même titre que l’hypnose (14), améliorer les problèmes de peau à moyen terme en aidant à contrôler le stress. C’est l’un des facteurs fréquents des poussées d’eczéma, de psoriasis, de zona, etc.

  • Hypnose : l’hypnose, comme d’autres techniques de réduction du stress (15), peuvent avoir un intérêt comme thérapie de soutien pour limiter les récidives.

Des conseils préventifs contre les problèmes de peau

Les premiers conseils sont à mettre en application dès la petite enfance, en préservant les bébés plusieurs mois de l’exposition aux allergènes. En règle générale, éviter les allergènes alimentaires permet de limiter les poussées d’eczéma atopique, de psoriasis et autres problèmes inflammatoires. Vous pouvez consulter un nutritionniste à ce sujet. Limiter la présence d’allergènes dans l’environnement proche (16) en utilisant des savons atopiques (savon d’alep, savons pour bébé), en faisant circuler l’air, aspirant la poussière et protégeant matelas, oreillers, etc.

La réduction et la maîtrise du stress est la seconde piste privilégiée, puisque celui-ci aggrave les symptômes des problèmes de peau et déclenche des poussées.

Ne pas fumer ou consommer de l’alcool (17), là aussi facteurs de poussées.

Enfin, chacun étant différent, il est important de connaître les déclencheurs en gardant un journal des crises.


Les principaux symptômes

Eczéma : se manifestant par des crises de 1 à 2 semaines, l’eczéma prend la forme de

  • plaques rouges irritées
  • démangeaisons
  • des croûtes de peaux sèches
  • des squames
  • de petite vésicules
  • à des endroits précis du corps

Psoriasis : le psoriasis prend plusieurs formes. De façon générale, les symptômes incluent

  • plaques rouges
  • démangeaisons
  • des croûtes de peaux sèches
  • des squames
  • des douleurs, notamment aux zones de frottement

Selon la localisation, on parlera de psoriasis en plaques ou psoriasis vulgaire (coudes, genoux, cuir chevelu et  fesses) ; psoriasis des ongles (trous,effritement, couleur et structure anormales) ; psoriasis du cuir chevelu ; psoriasis palmo-plantaire ; psoriasis inversé (aux aisselles, aux aines, près des organes génitaux, dans les plis des fesses) ; psoriasis pustuleux (pustules sur les mains et plantes des pieds) ; psoriasis érythrodermique (couvrant toute la peau, forme grave relevant de l’urgence) ; psoriasis en gouttes (forme infantile rare).

Dermite : les symptômes de la dermite sont proches des symptômes du psoriasis. Là encore, les manifestations sont localisées (cuir chevelu, plis du visage, orifices de la tête, derrière les oreilles, sur le tronc, le dos, les zones génitales, zones pileuses, plis du corps).

  • plaque rouges
  • démangeaisons
  • des croûtes de peaux sèches
  • des squames (notamment pellicules du cuir chevelu)

Acné : la localisation de l’acné est concentrée sur celles contenant les glandes sébacées (le visage, le cou et le thorax). Ses symptômes incluent

  • des comédons ouverts ou points noirs (petit bouton à tête noire) ;
  • des comédons fermés (boutons blancs) ;
  • des papules (boutons rouges, signes d’inflammation) ;
  • des pustules (lésions purulentes) ;
  • des nodules (lésions douloureuses, plus dures au toucher que les pustules) ;
  • des kystes : (lésions profondes sous la peau)

Zona : les symptômes du zona s’étalonnent au cours du temps de la crise : 

  • au démarrage, sensation de brûlure, des picotements ou une sensibilité accrue sur une zone de la peau le long d’un nerf, généralement sur un seul côté du corps (sur le thorax, le zona prend la forme d’une ceinture)
  • après 1 à 3 jours, une rougeur diffuse apparaît sur la zone touchée
  • éruption de vésicules rouges semblables à la varicelle qui disparaissent en plusieurs semaines
  • douleurs aiguës dans les zones touchées
  • fièvre et maux de tête.

L’urticaire : les symptômes de l’urticaire, généralement brefs, se manifestent par :

  • papules en relief (boutons rosés ou rouges, de taille variable), sur les bras, les jambes ou le tronc ;
  • démangeaisons ;
  • parfois, tuméfaction ou œdème sur le visage ou les extrémités.

Lorsque les symptômes persistent, ils sont accompagtnés de fièvre, troubles digestifs et douleurs aux articulations.


Les causes des problèmes de peau

  • Eczéma : les causes de l’eczéma sont multiples. Aux facteurs génétiques qui font qu’une peau est atopique s’ajoutent des facteurs environnementaux (allergènes, irritants, stress). L’alimentation du nourrisson, rapidement exposé aux allergènes alimentaires plutôt que nourri avec du lait maternel, aurait un rôle dans l’augmentation de la fréquence de cas d’eczéma depuis 30 ans.
  • Psoriasis : là encore des facteurs génétiques et environnementaux (infections, blessures, médicaments, stress, fatigue, anxiété) sont en cause. Les peaux atopiques sont naturellement sensibles à l’environnement. Le psoriasis pourrait aussi être provoqué par des réactions auto-immunes cutanées, qui se manifestent par un rythme de production de la peau trop rapide.
  • Dermite séborrhéique : la dermite séborrhéique associe la zone de peau grasse (sebum) et un champignon (Malassezia furfur).
  • Acné : l’acné peut être dûe à la poussée hormonale à la puberté, aux fluctuations hormonales chez la femme (cycles, pilule, grossesse et la ménopause) ou encore à un trouble du fonctionnement des ovaires ou des glandes surrénales.
  • Zona : à la suite d’une varicelle, presque tous les virus sont détruits sauf quelques-uns. Ils restent dormants dans les ganglions nerveux pendant plusieurs années. Avec l’âge ou en raison d’une maladie, le système immunitaire peut perdre de sa capacité à contrôler le virus, qui peut se réactiver. Une réaction inflammatoire s’installe alors dans les ganglions et dans les nerfs, causant l’apparition de vésicules en grappes sur la peau.
  • Urticaire : les crises d’urticaire aiguë soient souvent dues à une allergie. En revanche, la plupart des urticaires chroniques sont dûs à la sensibilité des mastocytes. Ils déclenchent des réactions inflammatoires anormales et violentes lorsque soumis à des facteurs de stress physique ou émotionnel. Ainsi, la prise de médicaments, l’ingurgitation d’aliments riches en histamine, le contact cutané avec certaines matières, l’exposition à des températures extrêmes, la friction cutanée, des piqûres d’insectes, des émotions fortes, un exercice physique intense ou une infection sont des déclencheurs identifiés.



Avertissement : Ceci est une fiche d'information générale décrivant dans ses grandes lignes la méthode non conventionnelle qui n’a aucune vocation à poser un diagnostic ou traiter une pathologie. Cette fiche n'équivaut en aucun cas à une consultation médicale, paramédicale ou naturopathique individualisée ; elle est uniquement informative. Par ailleurs, cette présentation globale n'engage absolument pas les praticiens de cette discipline en ce qui concerne l'étendue et la diversité des méthodes qu'ils sont amenés à pratiquer dans leur cabinet.