Menu

Le froid : un outil qui vous fera frissonner de santé !

En cette saison hivernale, le froid n’est pas toujours notre meilleur ami… Et pourtant, son utilisation apporte de nombreux bienfaits au corps et à l’esprit.
Différentes techniques d’hydrologie (c’est-à-dire l’utilisation de l’eau à des fins médicinales) sont d’ailleurs utilisées en naturopathie. Ce sont des techniques efficaces, simples à mettre en place tout en restant économiques.

Quels sont les effets du froid sur le corps ?

Pexels

Concrètement, le froid va provoquer une réaction “centripète”, c’est-à-dire qu’il va déplacer les liquides du corps humain, en particulier le sang et la lymphe. En fait, le froid va obliger les vaisseaux à se contracter. Cela va les forcer à se vider, entraînant alors les toxines accumulées vers les voies d’élimination.
Le froid va également faire réagir certaines glandes hormonales, dont les glandes surrénales qui sécrètent les hormones liées au stress. Il apporte ainsi une meilleure résistance au stress.
Enfin, le froid va améliorer les connexions du système nerveux, soulager le système cardiovasculaire tout en ayant un effet profondément revitalisant (c’est-à-dire qu’il va permettre de gagner en énergie) !

Comment utiliser le froid et quels bienfaits en attendre ?

Je vous imagine déjà frissonant.e.s en lisant ces premières lignes. Mais il existe pleins de déclinaisons et techniques pour vous permettre de bénéficier du froid sans être frigorifié.e.s, il ne s’agit pas forcément de se plonger dans un bain glacé ! Vous voilà rassuré.e.s ?

La douche écossaise

Une des techniques les plus simples mais très efficace pour la circulation sanguine (en cas de jambes lourdes, par exemple) consiste à appliquer un jet d’eau froide à la fin de votre douche quotidienne. Au minimum sur les jambes mais ce sera encore plus revitalisant si vous arrivez à pousser jusqu’aux épaules ! Allez-y progressivement pour adopter cette habitude simple mais puissante !

Le bain de pieds froid

Vous avez aussi l’option des bains de pieds froids (le mieux étant de couvrir aussi une partie du mollet), pour gagner en énergie et augmenter votre résistance au stress.

Les compresses froides

Il y a bien évidemment la technique la plus connue : celle de l’application de compresses froides pour décongestionner une zone du corps (sur la tête en cas de migraine, par exemple). Pour cela tout comme pour le bain de pieds froids, veillez toutefois à bien vous couvrir le reste du corps !

La douche et le bain froids

 

Bien sûr il y a les grands classiques : la douche entièrement froide ou le bain froid, qui vous permettront d’atteindre plus rapidement vos objectifs. Mais ils demandent aussi beaucoup d’énergie au corps !
Le bain froid sera parfaitement efficace pour soutenir le système immunitaire (avant d’être malade bien sûr ; sinon, ne vous infligez pas ça). D’une manière générale, il augmentera votre résistance au froid et au stress.

Le froid : un outil qui vous fera frissonner de santé !

Pexels

Le bain de siège froid

Enfin, dans la catégorie des techniques les plus inhabituelles (mais toujours aussi efficaces), il y a le bain de siège froid (découvert par Louis Kühne). Il consiste à vous mettre les fesses dans l’eau froide (oui, oui vous avez bien lu !) le matin pendant 10 à 20 minutes. C’est d’ailleurs à cela que servaient initialement les bidets, dont les naturopathes déplorent la disparition.
Heureusement, il existe désormais des outils plus discrets et faciles à utiliser : il s’agit de glisser une poche de glace au niveau de l’entrejambe. Bien sûr, il vaut mieux faire cela tranquillement chez soi, au moins pour commencer.

Pour en savoir plus, renseignez-vous sur la méthode France Guillain, du nom de la personne ayant développé et redonné ses lettres de noblesse à cette technique !

Et les effets sont aussi incroyables que la technique :

  • Action sur la digestion (idéal en cas de constipation),
  • Renforcement du périnée (parfait en accompagnement de la rééducation du périnée en post partum… mais pas uniquement),
  • Désintoxication des toxines et mauvaises graisses du bas ventre avec un effet notable sur la masse graisseuse, etc.

Dans quelles conditions utiliser ces techniques ?

Le froid va demander au corps une certaine quantité d’énergie car il provoque, entre autres, cette vasoconstriction des vaisseaux. Il est donc indispensable de s’assurer d’avoir l’énergie nécessaire pour que le corps puisse bien y réagir. Autrement, vous risquez d’avoir l’effet inverse et de perdre en énergie.

Ensuite, il est important d’appliquer ces techniques en étant déjà bien réchauffé au préalable. Ne prenez pas directement une douche froide en rentrant chez vous un soir d’hiver. Commencez plutôt par du chaud avant de vous exposer au froid !

Enfin, à l’exception de certaines techniques qui peuvent faire partie de votre hygiène de vie sur le long court (comme la douche froide ou même le bain de siège), ces techniques sont à utiliser au sein d’une cure, c’est-à-dire sur une durée limitée (pouvant aller de 3 semaines à 3 mois). Cela permet ensuite au corps de se régénérer après lui avoir demandé toute cette énergie.

Il n’est pas toujours facile de savoir si une technique nous convient. Aussi il peut être intéressant de consulter un praticien compétent, si vous en ressentez le besoin, pour vous aider dans cette démarche.
Quoiqu’il en soit, si une de ces techniques vous parle, renseignez-vous bien sur celle-ci et allez-y progressivement sans vous culpabiliser.

Par Sophie Pihan, naturopathe et praticienne en massages bien-être, certifiée et validée par le réseau Medoucine.

A lire aussi :

3 bains revigorants pour le plein hiver
La luxopuncture : la lumière au service de votre bien-être
Les solutions naturelles contre les jambes lourdes

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Sophie Pihan A propos de l'auteur

Je m'adapte à vos problématiques mais aussi aux valeurs qui vous définissent ainsi qu'à votre à votre rythme de vie. L'objectif est de mettre en place un programme d'hygiène de vie pertinent et personnalisé. Les outils et techniques de la naturopathie sont à ma disposition (alimentation, phytologie, gestion du stress, respiration, hydrologie, etc.) pour vous permettre d'apprendre à mieux vous connaitre et optimiser votre bien-être afin de devenir le/la plus autonome dans votre santé.

Aucun commentaire
    Laisser une réponse