/ Enfants et ados

Comment faire ses devoirs avec plaisir tout en restant Zen ?

Médecine chinoise + relaxation = zéro stress à l’école


Nos enfants n’échappent pas au stress du quotidien, quelque-soit leur niveau scolaire et leur âge. Leur journée commence tôt, parfois avec des trajets longs et fatigants, un environnement souvent bruyant, des postures inadaptées à la détente musculaire, de nombreuses sources de tensions…alors qu’ils sont de véritables éponges à émotions !

Le stress de l’école c’est un ensemble de charges qui se cumulent pour l’enfant. Elles viennent de leur environnement externe et interne au foyer. Ainsi cela inclut le stress des parents qui parfois ajoutent bien malgré eux leurs propres émotions.

Le stress de l’école c’est in fine la manifestation d’une surcharge, de nature cognitive et émotionnelle. Il y a donc de quoi se demander comment nos enfants arrivent à s’assoir derrière une table de travail le soir entre 17h et 20h, avec envie d’apprendre et concentration ? Voici quelques pistes de réflexion et d’action proposées par Alice Siché, spécialiste en massage du réseau Medoucine, pour faire de ce moment un espace serein et source de satisfactions personnelles pour votre enfant.


La médecine chinoise propose une vision du corps humain très intéressante, et lie notre anatomie à une forme de temporalité.
Selon l’école de Pékin (mon école) ces repères sont les suivants :

  • Tout ce qui vient du sol ainsi que nos pieds et nos chevilles ce sont nos racines,
  • Nos genoux sont les amortisseurs de la vie
  • Les cuisses sont notre passé
  • La zone anno-génitale représente la créativité
  • La zone abdominale représente notre présent
  • Notre poitrine est notre futur
  • A partir de la base du cou se situe la spiritualité
  • Le dos est enfin la zone des ascendants et ancêtres.

Maintenant, imaginez un enfant qui part le matin avec un gros cartable sur le dos, qui passe ensuite 6 à 8 heures à se tordre sur un siège…rien que cela peut légitimer l’urgence à faire le vide en fin de journée ! Mais comment faire le vide ? et de quoi ?L’enfant est une éponge à émotions, il ne peut pas de lui-même trier ce qui est positif et négatif, alors il faut le guider pour que son corps imprime le positif et se décharge du négatif. Voici quelques conseils :

  1. Respirer pour oxygéner le cerveau : faites respirer profondément votre enfant, en levant les bras en l’air à l’inspiration et en les descendant à l’expiration.

L’exercice est plus facile en montant légèrement sur les demi-pointes. Les respirations doivent être lentes et profondes. C’est une excellente transition pour aborder un travail à la maison et se concentrer.

2. Digérer sa journée pour se recentrer sur ce qui est le plus important : demandez à votre enfant de s’allonger et de ramener les cuisses sur sa poitrine en tenant les genoux avec les mains.

Inutile d’appuyer, ce n’est pas un étirement. Il faut juste rester dans cette position quelques minutes. Cet exercice calme les émotions, recentre et permet de se concentrer sur ce qui est vraiment important (dans une leçon par exemple), idéal pour restituer ce que l’on a compris.

3. Évacuer les charges qui emprisonnent notre pas en avant pour se sentir léger et apte à se remettre au travail : dans la même position que précédemment, sur le dos et les jambes repliées sur lui, l’enfant va fermer les yeux et respirer profondément. Vous lui demanderez ensuite de choisir un bras, ou une jambe, un pied ou une main, jusqu’au moment où, les yeux fermés, il sent sa jambe….sa main.

Cet exercice évacue la fatigue de la journée et détend le dos. Vous pouvez vous mettre à genoux derrière lui et lui prendre la tête entre les mains. C’est un moment complice où vous développerez une intimité nouvelle avec votre enfant.

Ces techniques induisent une sensation de soulagement, de bien-être et de relaxation de l’ensemble des parties du corps. L’enfant peut ainsi demeurer tonique et en éveil au service de nouveaux objectifs : faire les devoirs, mieux comprendre ses leçons.

Le maître de l’adulte accompagnant s’appelle ici patience car appliquer ces techniques demande de prendre le temps. Plus vous prendrez le temps plus l’enfant en gagnera. Plus vous vous engagerez dans la démarche plus vous créerez de la confiance, et par contagion plus votre enfant deviendra confiant en lui.

Enfin, avant de dormir, n’hésitez pas à exercer une pression du doigt sur un point d’acupuncture cher aux praticiens en massage Tui Na. Ce point s’appelle Yin Tang, il est situé entre les deux yeux et agit sur le Shen, c’est-à-dire l’esprit. Un léger massage de ce point permet de calmer le Shen et aura une action sédative. C’est idéal pour bien s’endormir en gardant nos bonnes émotions et en laissant le corps évacuer de lui-même les tensions. Plus besoin d’en parler…Chuuut…c’est à vous de jouer !

Par Alice Siché, spécialiste en relaxation, renforcement musculaire et massage Tui Na et massage chinois certifiée et validée du réseau Medoucine.