Blog medecine douce

Faire le deuil d'une fausse-couche


Faire le deuil d'une fausse-couche

La fausse-couche, qui toucherait une femme sur quatre au cours de sa vie, est une épreuve souvent minimisée. Découvrez comment l'hypnose peut accompagner les femmes dans cette souffrance.

Par Karine Delmas, réflexologue et praticienne en hypnose certifiée et validée du réseau Medoucine.

La fausse couche : une épreuve douloureuse

Il est fréquent d'entendre l'équipe médicale s'adresser aux femmes dont la grossesse vient de s'interrompre, en leur disant"ce n'est pas grave, vous êtes jeunes, vous allez en refaire un". Par ces propos maladroits, se voulant sans doute rassurants, les professionnels ne mesurent pas toujours l'ampleur du drame qui se joue parfois sous leurs yeux et à travers ce discours, contribuent à nier le ressenti des femmes.

En effet, une fausse-couche, aussi précoce soit-elle ne signifie pas que la grossesse n'a pas été désirée ou investie. Il arrive que pour certaines femmes / couples l'annonce même de la grossesse soit immédiatement suivie d'une projection de ce que sera l'enfant, la vie de famille, etc.

Aussi, s'il est admis que la perte d'un bébé in utéro puisse être douloureuse quand elle survient après le premier trimestre, beaucoup considèrent qu'une perte dans les premières semaines n'est pas grave, puisqu'elle est"nécessairement liée à un problème et qu'il vaut donc mieux que la grossesse s'interrompe". Or la réalité peut être tout autre et il est fréquent que la fausse-couche soit vécue comme un drame, voire reste un véritable traumatisme pour les personnes qui y sont confrontées.

Accompagner une grossesse interrompue avec l'hypnose

Les séances d'hypnose avec Karine Delmas peuvent accompagner régulièrement des femmes et des couples dont la grossesse s'est interrompue, quel que soit le terme. Ces séances lui ont permit de constater la douleur, l'impuissance, et le silence qui entoure ces profonds chagrins.

S'entendre dire que"ce n'est pas grave"et que"cela arrive très souvent"empêche, de fait, de vivre pleinement son deuil et de se faire aider le cas échéant. Le chagrin est alors enfoui, devenant presque tabou, voire honteux. Dans de très nombreux cas, Karine Delmas a pu observer que, suite à une fausse-couche, les femmes peinent à être à nouveau enceintes. Il arrive que cela prenne des mois, voire des années.

Lorsqu'elles sont à nouveau enceintes, elles peuvent avoir du mal à investir leur grossesse, craignant de s'attacher au bébé et de souffrir si cela devait se reproduire. L'accompagnement en hypnose périnatale permet à ces femmes de conscientiser le refoulement de leurs émotions et de réaliser que la douleur est souvent encore présente, associée à la peur que cela recommence. L'hypnothérapie constitue dans ce cas un outil majeur permettant de lever très rapidement les"blocages"et résistances inconscientes pour permettre à une nouvelle grossesse d'arriver.

L'hypnose prénatale permet, en outre, d'apaiser les angoisses et inquiétudes en rapport avec leur futur bébé pour que la grossesse se déroule le plus sereinement possible à travers un lien mère-bébé sécurisé.

Par Karine Delmas, réflexologue et praticienne en hypnose certifiée et validée du réseau Medoucine.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible