Menu

EMDR : 7 choses à savoir pour comprendre cette approche

13 décembre 2021

Reconnue par la Haute Autorité de Santé depuis 2007, l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une méthode s’opérant sur la répétition de mouvements oculaires. Depuis, elle a fait nombre d’émules.  Cet outil est basé sur la désensibilisation du traumatisme. Elle a fait ses preuves quant au à retraitement des mémoires douloureuses à l’aide, notamment, de mouvements des yeux. Voici donc sept choses à connaître sur cette technique !

EMDR : 7 choses à savoir pour comprendre cette approche

Unsplash

Tout savoir sur l’EMDR

  • Les problématiques qui peuvent être accompagnées par les mouvements oculaires sont : traumatiques, dépressifs, mais également des troubles anxieux, un deuil, une difficulté d’engagement, une phobie, voir des troubles de compulsions alimentaires, mais également un comportement lié à l’insécurité.
  • Lorsqu’une situation de stress se présente, l’amygdale, un petit noyau de cerise au sein de notre cerveau se met en alarme. Elle active son circuit d’urgence pour permettre au corps soit de fuir soit de faire face à la menace. Durant ce laps de temps, les fonctions non essentielles sont désactivées. Un peu comme si un fusible lâchait. Le neo-cortex se trouve alors désactivé, et pourtant, il s’agit du centre de la raison. Ces mécanismes expliquent pourquoi après des situations traumatiques, les personnes ont des trous de mémoire ou des souvenirs fragmentés, par exemple.
  • Les mouvements oculaires rappellent ce qui s’observe durant le sommeil paradoxal, où les yeux exécutent des mouvements de va et vient rapides. Durant cette phase, le cerveau retraite les informations de la journée et les rêves se produisent. De nombreuses connexions cérébrales s’opèrent pour les « digérer » l’ensemble du vécu de la journée. Par conséquent, cela en réduit l’impact émotionnel.
  • À l’aide des stimulations bilatérales alternées, le réseau sensoriel correspondant à sa modalité (visuelle, auditive…), est activé et modifié. Mais un vaste réseau neuronal impliqué dans la mémoire, les émotions, la perception de soi est aussi touché.
  • L’activation des connexions entre ces différentes sphères permet d’effectuer de nouvelles associations notamment avec le réseau de mémoire traumatique. Ce dernier se transforme et active une désensibilisation émotionnelle vis-à-vis de l’événement perturbant.
  • L’appellation l’EMDR est protégée et utilisée par des psychiatres, psychologues cliniciens et psychothérapeutes uniquement. D’autres techniques issues de l’EMDR sont utilisées par des praticiens formés et certifiés.
  • Cette approche a été découverte de manière fortuite par le Dr Francine Shapiro en 1987. La soignante prend part à une réflexion sur un problème au sein d’un parc. Elle constate que lorsqu’elle bouge ses yeux rapidement de gauche à droite, elle se sent plus détachée et apaisée. Elle reproduit cette expérience maintes fois, et met en place le protocole l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing).

 

par Gwen Saulnier, praticienne en mouvements oculaires certifiée et validée du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien en EMDR certifié près de chez vous sur Médoucine.

À lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Gwen Saulnier A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous