/ Maux et douleurs

Diminuer ses migraines grâce aux plantes

Les habitués de ce trouble ne le savent que trop bien, une crise de migraine peut être véritablement handicapante. En plus du mal de tête, viennent souvent s’ajouter des nausées, une sensibilité à la lumière, aux odeurs, etc.
Venir à bout d’une migraine n’est pas toujours facile, même avec un traitement spécifique souvent très fort, c’est pourquoi Gwenaëlle Batard, praticienne en Ayurveda et spécialiste en plantes médicinales (ou phytothérapie) du réseau Medoucine, nous propose de s’attaquer aux migraines grâce à l’action des plantes !

Comprendre la migraine

Il existe de nombreux types de migraines. Le plus souvent, c’est un trouble d’origine digestif, mais il peut aussi venir de troubles oculaires, des sinus, d’une surexposition à la lumière bleue des écrans, de troubles ostéo-articulaires ou encore hormonaux. C’est la dilatation des vaisseaux sanguins au niveau de la tête qui crée une pression et donc des douleurs qui seront à l’origine du mal de tête.

Un grand nombre de migraines peuvent être dues à une déshydratation, le premier geste sera donc de boire beaucoup afin de réhydrater l’organisme. Par ailleurs, une hygiène de vie saine pourra éviter de déclencher les crises de migraine. En Ayurveda, bien boire, bien manger, bien digérer et bien évacuer sont les indispensables d’un corps et d’un esprit en bonne santé. On surveillera également son niveau de stress, de fatigue et l’on prendra également soin de bien respirer et de vivre dans un environnement sain.

Les plantes pour lutter contre la migraine

Pour lutter contre la migraine, on pourra faire appel à l’action de certaines plantes qui s’avèrent particulièrement efficaces. Attention cependant, il s’agit ici d’indications qui ne dispensent pas d’un suivi médical et ne remplacent pas les conseils d’un professionnel de santé. Par ailleurs, les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants devront prendre conseil auprès de leur médecin traitant avant toute prise.

La partenelle

La partenelle (Tanacetum parthenium) aussi appelée grande camomille est la plante la plus fréquemment conseillée contre les migraines.
Antimigraineuse, elle a aussi de nombreux autres avantages comme son action anti-inflammatoire. Elle stimule la digestion, tonifie l’utérus, favorise le flux menstruel et atténue les douleurs liées aux menstruations.
L’idéal sera de la consommer en infusion pour une meilleure diffusion dans le système digestif, mais on la trouve aussi sous forme de gélule.
On pourra également l’utiliser comme traitement de fond à titre préventif pour lutter contre les migraines à venir.
Il est important de noter que la partenelle fait partie de la famille des Asteracées, un type de plantes auxquelles certaines personnes sont allergiques.

Le romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est également une plante utile contre la migraine. Hépatoprotectrice et anti-inflammatoire, cette plante lutte contre la migraine, mais également contre les toxines et l’acidité du système digestif.
Elle peut être mélangée avec la valériane en racine (Valeriana officinalis) ou la lavande (Lavandula angustifolia) qui sont aussi des plantes digestives et qui agissent contre les maux de tête. On les consommera en infusion.

La menthe poivrée

La menthe poivrée (Mentha piperita) est une plante digestive qui apaise les congestions mentales, stimule les capacités intellectuelles et combat la fatigue.
En Ayurveda, la menthe est une plante sattvique (qui élève l’esprit, clarifie le mental et aide à se reconnecter à soi). On pourra l’utiliser en infusion ou en huile essentielle localisée.

Le griffonia

Le griffonia (Griffonia simplicifolia Baill) est une plante que l’on utilise pour les migraines chroniques, on le prendra en gélule ou en EPS (extraits de plantes standardisés).
Néanmoins, on veillera particulièrement à se renseigner sur les contre-indications et les risques d’associations avec un autre traitement médical.

Remède de grand-mère :

– Le cataplasme de feuilles de verveine odorante (Lippia citriodora K), à appliquer sur le front.

Quelques astuces en plus :

– Un mélange d’huiles essentielles de menthe poivrée (Mentha piperita) et de basilic tropical (Ocimum basilicum var basilicum) dilué dans de l’huile de sésame.
On mettra les huiles essentielles à parts égales, mais à hauteur de 20% maximum dans la préparation totale, à appliquer en massage local sur les tempes.

– Le nasya: Pencher la tête en arrière, appliquer deux gouttes d’huile de sésame dans chaque narine et renifler.

Par Gwenaëlle Batard, thérapeute certifiée et validée du réseau MEDOUCINE.

RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE !


Découvrez également :