/ Maux et douleurs

Comment bien choisir son cartable pour la rentrée ? Les conseils d’une ostéopathe !

C’est bientôt la rentrée et le choix du cartable n’est pas à prendre à la légère. On peut même dire qu’il s’agit d’une question de santé publique. Avoir les bons réflexes pour choisir un sac pour votre enfant, c’est participer à la prévention des maux de dos en milieu scolaire.

Comment bien choisir le cartable ? Quel est le poids idéal ? Comment le positionner de façon ergonomique?

Eléonore Schmitt, ostéopathe, nous explique !

1. Les cartables nuisent aux dos des tous petits

Les chiffres parlent. ¾ des enfants ressentent des maux de dos au moins une fois dans leur scolarité et ⅔ des adolescents consultent pour ce motif un ostéopathe dans l’année. En 2008, Xavier Darcos, Ministre de l’éducation révèle que le poids du cartable dépasse trop souvent 20% du poids de l’élève. Alors qu’il ne devrait pas excéder 10% du poids de l’enfant.

2. Exemple de poids idéal d’un cartable pour un enfant

enfant de 7 ans : 2,5 kilos

enfant de 11 ans : 3,3 kilos

pré-adolescent de 13 ans : 5,1 kilos

3. Le choix du cartable parfait

En pratique, pour qu’un cartable soit idéal, en plus de plaire à l’enfant, il devrait être léger et robuste. Plutôt rigide, les parents devraient le choisir avec une largeur correspondant environ à celle du dos de l’enfant ET le must-have serait qu’il ait des bretelles réglables et matelassées.

Si votre enfant souffre de douleurs du dos, consultez avec Eléonore Schmitt ostéopathe du réseau Medoucine.

4. Le mythe du cartable à roulette

L’idée du cartable à roulette est séduisante, mais Eléonore Schmitt ne le conseille pas. Le pousser demande à l’enfant de se mettre en torsion et sollicite de manière asymétrique les muscles du dos. Par ailleurs, il empêche le déroulement normale de la marche. Enfin, ce sont des sacs qui pèsent souvent environ 1 kilo de plus que les sacs classiques et sous prétexte qu’ils roulent, on les surchargent davantage.

Pour en savoir plus sur les maux de dos, découvrez** la fiche solution Medoucine sur les maux de dos et les médecines douces.**## 5. Les mallettes et sacs en bandoulière sont à proscrire

Les sacs qui se portent en bandoulière ou à bout de bras provoquent des risques d’attitude scoliotique (trouble fonctionnel de la station debout). En cas d’attitude scoliotique La colonne vertébrale se trouvera déviée, incurvée latéralement. Cette déformation est réversible par une prise en charge ostéopathique. (rem: l’attitude scoliotique est différente de la scoliose qui elle est une déformation permanente, irréversible) .

6. Petite astuce pour bien mettre son sac

Chers parents afin de protéger les dos de vos enfants, voilà une technique simple et ergonomique permettant de mettre le cartable: Placez le cartable sur une table légèrement en hauteur et demandez à votre enfant de plier les jambes pour enfiler ses bras dans les bretelles comme s’il enfilait une veste. Ensuite, réglez les bretelles pour que le cartable soit bien collé au niveau des vertèbres dorsales (milieu du dos). Attention, les sacs ne doivent pas être portés trop bas. Le poids doit être réparti de façon équitable, pensez notamment à placer les livres et les classeurs le plus près du dos. Evitez de surcharger les poches latérales. Pour protéger le dos de vos enfants, surveillez aussi la sédentarité (la TV) incitez les à faire du sport pour gainer le dos, le tonifier et le renforcer.

Si votre enfant souffre de douleurs du dos, consultez avec Eléonore Schmitt ostéopathe du réseau Medoucine.

7. Et pour les adultes, on fait quoi ?

Les adultes ont aussi tendance à porter des sacs beaucoup trop lourds. Les conseils sont sensiblement les mêmes que pour les enfants. Bien souvent, le port de sacs asymétriques, mallettes pour les hommes et sacs à main chez les femmes ont tendance à engendrer des déséquilibres au niveau des épaules et du bassin (ceintures pelvienne et scapulaire).

Il n’est pas rare de retrouver au cabinet, nous signale Eléonore Schmitt qu’une des deux épaules  trop sollicitée est hypertonique, voire presque bloquée avec une limitation d’amplitude et de qualité de mouvement. L’idéal serait donc de porter un sac-à-dos ou d’éviter de surcharger son sac.

Par Eléonore Schmitt, ostéopathe du réseau Medoucine, le réseau des praticiens de confiance.

RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE !

medoucine

medoucine

Choisissez les Praticiens Qualifiés en médecines douces avec les Avis clients, descriptions, formations et vidéos. Ils sont Sélectionnés par Medoucine.

Lire plus Prendre RDV