/ Enfants et ados

Conseils et exercices sophro pour une rentrée scolaire sereine

L'heure de la rentrée a sonné, et, de la primaire au lycée, les devoirs à faire à la maison vont commencer…

Problème : l’heure des devoirs arrive au pire moment de notre journée de parents, celui où on ne désire qu’une chose, se détendre après une grosse journée de travail… Et au pire moment de la journée de nos enfants, qui ont besoin de se défouler après avoir passé une journée en classe...

Alors pour mettre toutes les chances de votre côté cette année et transformer ce moment de stress en un temps plus serein et donc plus efficace, j’ai eu envie de partager avec vous 3 conseils assortis d’exercices simples de sophrologie. Bonne rentrée !


Conseil #1 : Parents et enfants disponibles et détendus à l’heure des devoirs


Pour que parents et enfants soient disponibles à l’heure des devoirs, il est important que chacun ait eu le temps d’évacuer ses tensions :
Pour les enfants : permettez-leur de se** défouler au parc ou dans la rue avant de rentrer à la maison**. C’est un temps où ils peuvent se libérer les tensions physiques et nerveuses accumulées à l’école.

Pour les parents : inutile de foncer tête baissée en courant jusqu’à la maison après vote journée de travail pour vous ruer sur le cartable sans avoir dit ouf ! Prenez plutôt le temps de descendre une station plus tôt par exemple et de marcher jusqu’à votre domicile pour créer un sas entre vos deux temps de vie (vie pro et vie perso). En calant votre respiration sur votre marche, vous allez accentuer le bénéfice de celle-ci.

EN PRATIQUE

Marchez en inspirant sur 2 pas et en expirant sur 4 pas? Vous allongez ainsi votre expiration ce qui va vous permettre de vous détendre. Pendant que vous pratiquez cet exercice, ayez l’intention d’évacuer le trop plein de tensions ou de préoccupations accumulé dans la journée.
Avec cette marche apaisante vous arriverez à la maison détendu et disponible pour vous consacrer pleinement aux devoirs.

Conseil #2 : parent calme = enfant calme


Les enfants perçoivent notre stress, notre impatience, etc… ce sont de vraies éponges. Aussi, si vous souhaitez que vos bambins soient calmes pour aborder les devoirs sereinement, soyez calme !

Facile à dire quand nos préoccupations s’en mêlent et qu’il faut faire les devoirs alors qu’il y a aussi le dîner à préparer, un coup de fil à passer, un dossier à boucler… Stop ! On respire et on se calme !

EN PRATIQUE
Asseyez-vous et posez vos mains sur votre vendre. Invitez votre enfant à en faire de même ; c’est comme un jeu que vous pratiquez ensemble. Vous allez inspirer profondément par le nez en gonflant bien votre ventre (qui pousse vos mains) puis expirer pour vider tout l’air en soufflant par la bouche. L’expiration doit être plus longue que l’inspiration. Imaginez par exemple que vous soufflez dans une paille, tout doucement. Recommencez 5 à 6 fois. Profitez quelques instants du calme qui s’est installé en vous.

En plus d’être calme, votre enfant et vous aurez partagé une activité ludique. 20 minutes de devoirs dans le calme seront plus efficaces qu’1 heure sous tension. Plus facile d’aborder les devoirs sereinement maintenant !

Conseils #3 : aider votre enfant à se concentrer


Vous et vos enfants avaient pratiqué les 2 premiers exercices et vous êtes désormais détendus et calmes (« comme une grenouille ») pour aborder l’heure des devoirs. Bravo !

Vous constatez pourtant que votre enfant a encore quelques difficultés pour se concentrer. C’est assez normal : les enfants ont une disponibilité d’attention relativement courte. C’est très fluctuant d’un enfant à l’autre mais on constate généralement : de 10 à 20 min d’attention continue selon qu’il s’agit d’une explication ou d’un exercice (de 3 ans à 6 ans) et autour de 30 minutes (de 6 à 10 ans). Votre enfant a donc besoin de faire des pauses entre deux exercices ou deux matières. « Découpez » les devoirs en petites parties plus facilement assimilables.

Assurez-vous également que les sources de distraction sont maîtrisées : bureau rangé, téléphone coupé, …
Et si ça ne suffit pas, donnez-lui un petit coup en lui proposant un exercice ludique de sophrologie.

EN PRATIQUE

Proposez lui d’imaginer que le mur de sa chambre est un tableau et d’y dessiner 3 fois de suite mentalement un carré le plus régulièrement possible. Cet exercice simple va l’aider à canaliser son attention avant de se plonger dans un nouvel exercice ou une leçon un peu complexe.

Bien sur ces exercices sont à pratiquer avec bienveillance. Il ne s’agit pas d’une énième activité pour surcharger l’emploi du temps de vos enfants mais plutôt d’un moment de partage pour grandir sereinement ensemble ! Bonne rentrée

Fanny Faugeron thérapeute certifiée et validée du réseau Médoucine