/ Pratiques et thérapies

Arrêtez enfin de fumer grâce à l'hypnose !

C’est un fait de notoriété publique depuis plusieurs années, le tabac est responsable de nombreux problèmes de santé dont l’issue peut être fatale. L’État a encore décidé d’augmenter les taxes sur ce produit pour essayer de dissuader les fumeurs, seulement malgré cela et malgré les campagnes de préventions chocs, il y a toujours un grand nombre de fumeurs. Et pour cause, comme pour toute addiction, il est extrêmement difficile de mettre fin à cette habitude sans risque de rechutes. Pourtant, depuis quelques années déjà, on sait que l’hypnose offre de fantastiques résultats dans l’accompagnement à l’arrêt du tabac.

Grégory Renaux, hypnothérapeute et sophrologue certifié du réseau Médoucine, nous explique tout sur l’arrêt du tabac par l’hypnose.

La motivation comme moteur principal

Même si les fumeurs sont nombreux à vouloir mettre fin à leur addiction à la cigarette, les raisons de santé ou le budget consacré à l’achat du tabac sont des motivations insuffisantes. Le désir doit venir d’une vraie volonté, il faudra être convaincu de son envie de mettre fin à cette addiction. C’est la volonté consciente qui permettra de faire un travail efficace sur la partie inconsciente par l’hypnose.

Communiquer avec votre inconscient

C’est tout le principe de l’hypnose, communiquer à l’inconscient un message afin d’opérer au changement souhaité. Cela étant, il important de rappeler que cet accès à l’inconscient est fait de manière non intrusive et que l’on conservera son libre arbitre tout au long de la séance d’hypnose. Notre observation du monde se fait de manière consciente. L’inconscient, lui, a certaines particularités et ne comprend pas tout à fait le monde de la même manière que la partie consciente. Bien qu’il soit là pour nous protéger en ayant parfois des intuitions par exemple, il communique par métaphore et il ne comprend pas la négation. Pour lui parler, il faut donc adopter un mode de communication bien spécifique empli de métaphores et d’images. Ainsi, lorsque l’on se répète « ne fume pas ce n’est pas bon pour toi » cela devient « fume c’est bon pour toi ».

Par ailleurs, l’inconscient adore les habitudes. La plupart des personnes commencent à fumer à l’adolescence ou en étant de jeunes adultes, ils sont dans un phénomène de découverte, d’affirmation de soi, de mimétisme, et l’inconscient collectif fait que la cigarette soit considérée comme un élément émancipateur. Comme ce sont des moments où l’on est dans un contexte festif et que c’est un acte que l’on répète, l’inconscient pense que c’est une bonne habitude puisqu’il associe ce moment de plaisir à l’action de fumer. **À ce moment-là, le piège est refermé.**L’hypnose va pouvoir parler à l’inconscient par métaphores, sans négation, et lui faire comprendre que le tabac que l’on considérait comme un plaisir et un élément de liberté, est en fait une entrave et quelque chose de destructeur et néfaste.

Le protocole pour arrêter de fumer

Chaque hypnothérapeute aura sa technique, néanmoins, elles se ressemblent beaucoup et ont en commun d’être extrêmement brèves dans le processus d’arrêt du tabac. Après la séance de traitement qui durera deux heures, l’inconscient deviendra alors un allié et n’entravera plus la partie consciente qui souhaite arrêter, mettre fin à l’addiction devient alors possible !Durant 72 heures après la séance (le temps que la nicotine soit évacuée par le corps), on sera encore dépendant et on pourra alors rencontrer des pics de manque. Pour passer ce laps de temps de façon sereine, Gregory Renaux enseigne durant la séance dédiée à l’arrêt deux exercices d’auto-hypnose pour gérer l’envie de fumer et l’entraver en douceur. Une fois passé ces 72 heures, ce ne sera plus qu’une question de volonté. Arrêter de fumer devient alors une évidence, en sortant de la séance, la majorité est devenue non-fumeuse. Toutefois, pour une petite partie des personnes, une deuxième séance peut être nécessaire (Gregory Renaux ne facture pas cette 2ème séance) qui servira de renforcement, à soutenir l’effort premier.

Par Grégory Renaux, thérapeute certifié et validé du réseau Medoucine.

PRENDRE RDV