/ Pratiques et thérapies

Agoraphobie : vaincre sa peur des autres grâce à la sophrologie


Peur des autres, anxiété sociale, peur des lieux publics très fréquentés, ou au contraire des endroits clos, isolés ou désertiques … L’agoraphobe panique à l'idée d'être confronté à une situation incontrôlable et dont il ne peut s’échapper. Apprenez à contrôler cette angoisse avec Céline Mestre, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.

L'agoraphobie, un handicap


L'agoraphobie est un véritable handicap au quotidien pour les personnes qui en souffrent. Il s’agirait de 7% de la population, et principalement les femmes. Du simple trouble à la panique la plus extrême, l’anxiété liée aux situations perçues comme complexes peut entraver le quotidien de ces personnes qui cherchent constamment à éviter les risques.

Ainsi, des tâches habituelles comme faire les courses, prendre le métro ou aller au cinéma deviennent insurmontables. Mais comment la sophrologie peut-elle aider ces personnes prisonnières de leur peur à retrouver une vie ordinaire ?


Apprendre à reconnaître les signes de stress et calmer ses manifestations


Les personnes qui souffrent d’agoraphobie connaissent souvent très bien les «situations » dans lesquelles elles sont susceptibles de stresser. En revanche, elles posent rarement leur attention sur les « signes » annonciateurs du stress. Maux de tête, raideur dans la nuque / les épaules, oppression thoracique, mal au ventre, sensation de jambes coupées …

La sophrologie va d’abord permettre de « calmer le jeu » sur tous ces phénomènes annonciateurs, et permettre de faire remonter le système nerveux du calme et de la récupération (système nerveux parasympathique) en pratiquant des exercices de respiration.


En effet, dès que vous avez besoin de vous détendre, pensez à votre respiration, vous l’avez toujours avec vous, c’est votre bouée de sauvetage ! Le simple fait de vous concentrer sur votre respiration va tout doucement la calmer, et votre mental aussi va s’apaiser. Puis essayez de faire descendre votre respiration au niveau du ventre : posez les mains sur votre ventre pour favoriser la concentration sur cette zone, et sentez votre ventre se gonfler à l’inspire, puis se dégonfler et se détendre à l’expire.

Enfin, pensez à une image, une sensation (un beau paysage, un arbre, une fleur, le bruit de l’eau, l’odeur d’un parfum réconfortant), ou un mot qui symbolise pour vous la détente, et mettez en place une respiration dont l’expiration est plus longue que l’inspiration. Trouvez votre propre rythme, fluide et régulier.

Effectuez cette respiration pendant 2 à 3 minutes puis reprenez une respiration libre. Prenez conscience de tous les effets positifs dans le corps : le calme qui s’installe, le sentiment de paix.


Apprendre à visualiser en amont une situation redoutée et s’y projeter positivement


La sophrologie utilise également la visualisation mentale. Visualiser, ce n’est pas seulement imaginer ou s’auto-persuader. C’est prendre conscience des sensations provoquées par l’anticipation d’une situation, évacuer celles qui sont négatives, se concentrer sur celles qui sont positives.

Ainsi, on pourra notamment utiliser des techniques de futurisation et de programmation positive dérivées de la Relaxation Dynamique du 2e degré.

La technique de « sophro-projection future » constitue en particulier un outil puissant pour amener une personne agoraphobe à se projeter positivement, avec toute la présence de son corps, dans le fait de réussir à vivre sereinement une telle situation, ce qui va la rendre non seulement actrice de la situation (au contraire souvent subie) mais aussi confiante en ses capacités.

Il s’agit pour elle, en état de relaxation, de laisser venir une situation anxiogène à sa conscience, de laisser émerger tous les phénomènes, tous les ressentis, d’évacuer toutes les sensations négatives (par la respiration, par des mouvements, ou grâce à un geste de détente qu’elle aura préalablement programmé …) et de se concentrer sur les sensations positives (le plaisir de voir ses amis, la satisfaction de regarder un bon film ou d’assister à un concert…). Elle prend ainsi conscience de toutes les ressources qu’elle a en elle et qui lui ont permis d’en arriver là.

Ne laissez pas votre agoraphobie envahir votre vie quotidienne, avec à la clé de graves difficultés relationnelles ou familiales. Pensez à la sophrologie !

Par Céline Mestre, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.