Les manipulations viscérales en ostéopathie

L'ostéopathie viscérale : qu'est-ce que c'est ?

L'ostéopathie viscérale est un ensemble de techniques de l’ostéopathie qui consistent à manipuler les viscères (organes internes : intestins ou foie, par exemple) afin d'améliorer leurs mécanismes.

Ces techniques s'intéressent à l'impact de la thérapie manuelle sur les organes. Elles partent du principe qu'un corps en bon état a une bonne mobilité au niveau des muscles, articulations, ligaments et viscères. Une perte de cette mobilité sur l'une de ces parties peut provoquer un déséquilibre de l'état de santé et des capacités du corps. On parle aussi de motilité comme la capacité de mouvement du corps.

Histoire et origine des pratiques viscérales  

L'ostéopathie viscérale est une technique qui a été développée par Andrew Taylor Still aux Etats-Unis. A la fin du 19ème siècle, Andrew Still traitait les maladies d'organes internes.

Les recherches autour de la discipline et les techniques viscérales se sont poursuivies avec d'autres professionnels de la médecine comme McConnell, Littlejohn ou encore William Garner Sutherland.

En France, c'est Jean-Pierre Barral, Kinésithérapeute qui a développé le courant d'ostéopathie viscérale. En étudiant les effets du stress sur les tissus, le spécialiste a découvert le système viscéral et le concept de tension à l'intérieur du corps. Il a principalement participé à la sensibilisation sur l'importance des viscères mais aussi mis en lumière les conséquences fonctionnelles qui peuvent toucher nos organes.

Selon lui, les mouvements des viscères dépendent de trois systèmes : le système nerveux central, le système respiratoire primaire et le système nerveux autonome. 

Comment fonctionne le système viscéral ? 

Les organes (foie, estomac, intestins, colon, diaphragme, etc.) du corps humain sont en mouvement au quotidien. Ces mouvements naturels et imperceptibles peuvent connaître des dysfonctionnements. En effet, une mauvaise mobilité de ces organes peut entraîner un problème au niveau des nerfs, de la mobilité ou de la circulation vasculaire. 

Ces dysfonctionnements, dus à des adhérences ou des fixations, sont à l’origine de différents maux comme des douleurs aux genoux ou au dos, des troubles digestifs, des ballonnements, des constipations ou encore des diarrhées. La plupart du temps, les problèmes de mobilité sur un organe vont avoir des répercussions sur d’autres organes. 

Le système nerveux de notre corps permet la circulation d’informations entre le ventre et le cerveau et vice versa. Ainsi, un problème identifié par votre estomac peut être remonté au cerveau qui l’interprètera lui aussi pour donner une réponse. 

L’ostéopathie viscérale va aider le corps a retrouvé la mobilité notamment dans la zone où le dysfonctionnement a été identifié. 

Quels sont les organes concernés lors d’une séance d’ostéopathie viscérale ? 

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, l’ostéopathie viscérale agit sur les organes. Ces derniers se situent dans des cavités comme :  

  • l’abdomen (principalement pour les organes digestifs) : reins, estomac, rate, pancréas, intestins et glandes surrénales (qui produisent des hormones) 
  • le pelvis pour les organes génitaux et urinaires : vessie, utérus, ovaires ou prostate
  • le thorax pour le cœur et les poumons

Le mouvement existant entre ces organes peut être impactés suite à des périodes de stress physique ou psycho-émotionnel, à cause d'une mauvaise digestion ou simplement parce qu'il y a des tensions sur les ligaments reliant les viscères à d'autres structures. 

Certaines douleurs correspondent à des troubles viscéraux bien localisés. Ainsi, une constipation ou des crampes abdominales correspondent à des troubles viscéraux localisés dans la cavité abdominale. Tandis que des infections urinaires fréquentes vont correspondre à des troubles localisés au niveau des organes du pelvis ou du bassin. 

En traitant les pertes de mobilité repérées sur vos organes, l’ostéopathe va soulager les douleurs ressenties sur les organes-mêmes ou sur des structures situées à distance (dos ou cou par exemple). 

Que va faire l’ostéopathe ? 

Pour mettre fin aux différents troubles constatés lors de la première consultation, l’ostéopathe va étudier manuellement les mouvements physiologiques de votre corps. Il va aussi étudier les répercussions de leurs dysfonctionnements sur les organes voisins afin de rétablir votre système musculo-squelettique.  

Après avoir repéré les blocages principaux, le spécialiste va effectuer des tests : 

  • de différenciation pour l'articulation sacro-iliaque
  • de densité des organes thoraciques
  • de densité viscérale

Après avoir identifié et évalué les différents troubles, le thérapeute va ensuite procéder à la pratique manuelle, la manipulation des viscères. Les effets des séances d'ostéopathie viscérale se font sentir au bout de quelques séances chez certaines personnes. Chez d'autres, ils se feront graduellement et sur le long terme en fonction des troubles à soulager. 

L'objectif des techniques viscérales est de rétablir l'homéostasie des organes. L'ostéopathe va travailler sur l'équilibre des ligaments, points d'attache des organes. Mais il va "également travailler sur l'équilibre tissulaire de l'organe même et l'équilibre entre les structures osseuses (vertèbres ou bassin, par exemple) et les organes qui y sont directement liés. 

Quels sont les bienfaits des techniques viscérales ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’ostéopathie viscérale ne soulage pas que des douleurs au ventre. La plupart du temps, les personnes qui consultent en ostéopathie viscérale, le font pour des troubles comme : 

  • la constipation chronique ou la diarrhée
  • les douleurs abdominales (crampes, ballonnement, flatulence)
  • les douleurs articulaires ou les tendinites
  • les douleurs lombaires ou du dos
  • les autres troubles digestifs
  • les douleurs aux cervicales
  • les troubles musculo-squelettiques
  • la colopathie fonctionnelle
  • les infections urinaires à répétition

Les techniques viscérales de l'ostéopathie présentent plusieurs bienfaits comme la diminution de la douleur, l'amélioration du sommeil et même de l'humeur. Mais avec cette pratique on ne parle pas du traitement de symptômes, mais bien du soulagement de troubles.

Les principes de l'ostéopathie viscérale par Henri Dispan de Floran, ostéopathe.

Consultez d’abord votre médecin avant de faire appel aux pratiques complémentaires.

Ostéopathie : Prenez rendez-vous

Thérapeutes sélectionnés
Chaque thérapeute a validé avec succès nos critères de sélection élevés
Bénéfices
Bénéfique pour 84 % de nos utilisateurs En savoir plus
Fermer