/ Sophrologie

La joie de vieillir avec la sophrologie

Méthode mise au point dans les années 60 à des fins thérapeutiques par Alfonso Caycedo, médecin neuro-psychiatre, la sophrologie est aujourd’hui utilisée dans tous les domaines de l’activité humaine, à tous les âges. En particulier, elle est indiquée chez les seniors pour lesquels elle propose un accompagnement autour du « bien vieillir ». Car si le vieillissement est inéluctable, ce qui change c’est la manière dont on le vit !

Apprendre à gérer le stress

Le stress ne disparaît pas avec l’arrêt d’une activité professionnelle, bien au contraire. Changement de mode de vie, déménagement, perte d’un être cher, perte d’un animal familier, entrée dans un établissement spécialisé… les agents stressants se multiplient, entraînant des émotions difficiles à contrôler. La sophrologie va avant tout amortir émotionnellement tous ces changements, notamment par des exercices de respiration. Par exemple, prendre conscience de sa respiration abdominale, puis thoracique, puis claviculaire, et ressentir les bienfaits d’une respiration « complète ».

Mieux dormir

En vieillissant, on constate très souvent une inversion du sommeil : les seniors dorment dans le courant de la journée, mais ont du mal à trouver le sommeil le soir, et/ou n’arrivent pas à se rendormir en cas de réveils nocturnes. On pourra dans ce cas utiliser la « sophro-respiration synchronique » où il s’agit de synchroniser sur sa respiration un mot de calme, librement choisi par chacun, qui symbolise la tranquillité, la sérénité. À l’inspire on laisse venir le mot, et à l’expire on s’en remplit, on le diffuse dans toutes les parties du corps l’une après l’autre. À répéter plusieurs fois.

Conserver une activité physique

La sophrologie ne se pratique pas seulement de façon statique. L’une de ses spécificités est la « relaxation dynamique » : se détendre par le mouvement, en prenant conscience de sa détente musculaire et de tous ses ressentis. Les mouvements sont effectués assis ou debout, en fonction des possibilités de chacun. L'exercice des « hémi-corps" est un classique de la sophrologie qui permet de prendre conscience de l'ensemble de son corps et de sa verticalité. En étirant doucement les parties latérales du corps l’une après l’autre, les pieds bien ancrés dans le sol, on se grandit, on corrige sa posture. Pratiqué en routine matinale, cet exercice permet de se sentir plus stable, physiquement et mentalement.

Rompre l’isolement

Un des points communs à tous ceux qui vieillissent bien, c’est qu’ils restent tournés vers les autres. La sophrologie, si elle est pratiquée en groupe, peut contribuer à maintenir ce lien social. En participant à une séance collective hebdomadaire par exemple, avec des exercices qui varient d’une séance à l’autre pour éviter la monotonie.

Vivre le présent … mais se projeter favorablement !

Calmer l’anxiété, apaiser les angoisses, voire dépasser la peur de la mort en vivant au présent : la pratique régulière de la sophrologie amène les seniors à développer ce sentiment que le seul fait « d’être » suffit à remplir leur existence. Pour autant, la sophrologie peut aussi, grâce à la visualisation mentale positive et aux techniques de « futurisation » les aider à former des projets, à trouver des raisons d’espérer dans l’avenir.

En conclusion, la sophrologie permet à chacun, et en particulier aux seniors, d’éliminer les émotions négatives afin de savourer l’instant présent, à cet âge où chaque jour compte !

Par Céline Mestre, sophrologue certifiée et validée du réseau Médoucine