Menu

Tout savoir sur les massages ayurvédiques pendant et après la grossesse

22 octobre 2021

En Inde, le massage se pratique en famille et fait partie du quotidien. Dans la tradition Ayurvédique, une attention particulière est portée au massage des femmes enceintes et à celles qui viennent d’accoucher, au même titre que les bébés reçoivent leur premier massage 28 jours après leur naissance.  Selon l’Ayurveda, il est important de recevoir des massages un an avant la naissance et de continuer tout au long de la vie.

Les différentes massages ayurvédiques autour de la grossesse

Différents massages ayurvédiques spécifiques sont proposés pendant la grossesse et après l’accouchement. Il est important de prendre soin de soi pendant ces périodes qui impliquent de profonds bouleversements sur tous les plans. Les enjeux psychiques, émotionnels et physiques liés à la maternité, sont importants. Les massages ayurvédiques apportent un grand apaisement physique et nerveux et favorisent la détente et le retour au corps, pour accompagner les femmes dans ces délicats moments de leur vie.

Pendant la grossesse

Le massage Abhyanga prénatal est un massage à l’huile de sésame chaude qui enveloppe tout le corps, de la tête aux pieds. Profondément apaisant, il calme Vata, l’énergie de l'”air”, pour limiter l’agitation mentale et l’anxiété qui peuvent parfois affecter les femmes enceintes. Il stimule la circulation sanguine et lymphatique, permettant ainsi d’alléger les jambes et l’ensemble du corps. Il apaise le mental et le système nerveux et favorise un meilleur sommeil tout en relâchant les tensions musculaires. Grâce à un protocole doux et enveloppant, il offre une sensation d’ancrage et permet à la future mère de renouer le contact avec son bébé. À travers l’Abhyanga prodigué tout au long de la grossesse, les femmes enceintes gardent le contact avec leur corps, ce qui leur permet d’arriver plus sereines et détendues à l’accouchement.

Les différentes massages ayurvédiques autour de la grossesse

Unsplash

Après la naissance

Il est fréquent que la période qui suit la naissance d’un enfant fragilise les jeunes mères qui se sentent parfois démunies ou dépassées. Alors qu’elles sont suivies assidument pendant la grossesse, elles peuvent se sentir un peu délaissées après l’accouchement. Les massages permettent aux femmes de s’accorder un temps de répit, de se sentir accueillies et soutenues, tout en les aidant à récupérer plus vite.

  1. Le bol Kansu, dès l’accouchement :

    dès les premiers jours après l’accouchement, les jeunes mères peuvent recevoir un massage de la voûte plantaire avec un Bol Kansu (alliage de 5 métaux, notamment du cuivre). Cette technique profondément apaisante vient réguler l’énergie de Pitta, “le feu”, qui a été fortement activé au cours de l’accouchement et à travers le “feu hormonal”. La détente profonde apportée par le bol Kansu permet le relâchement des tensions, la régulation du système nerveux et un drainage des toxines de l’organisme, tout en redonnant de l’énergie. Ce massage peut être pratiqué avec le bébé dans les bras de sa mère.

  2. L’Abhyanga, dès les premières semaines :

    dans les semaines qui suivent l’accouchement, l’Abhyanga adapté au post-partum, permet aux jeunes mères de se recentrer, de reconnecter avec leur corps, de faire disparaitre les sensations de “coupure” qu’il peut y avoir au niveau du ventre ou du bassin. Les tensions musculaires sont dissoutes, la vitalité est stimulée, les émotions sont apaisées, et l’énergie re-circule librement de la tête aux pieds. L’abhyanga draine et stimule le corps, et calme l’esprit. Plus ce massage est reçu de façon régulière, plus les jeunes mères retrouvent leur énergie de fond et se sentent aptes à faire face à la fatigue et aux changements.

  3. L’Udvartana, dès les premiers mois :

    dans les mois qui suivent, il est parfois possible de recevoir un massage Udvartana, dit “à sec” : un massage avec de la poudre composée de farine de pois chiches, d’argile et d’épices. Réservée aux personnes qui ont besoin d’équilibrer Kapha (énergie de l’eau+ terre), il aide à déstocker les kilos de grossesse. Hyper tonifiant, l’Urdvartana draine la lymphe, détend les muscles, nettoie la peau et relance l’élimination du corps en profondeur, tout en redonnant une grande énergie.

Les différentes massages ayurvédiques autour de la grossesse

Unsplash

Les vertus des massages ayurvédiques pour tous

Quel que soit le besoin, qu’il soit physique ou émotionnel, les massages ayurvédiques possèdent de grandes vertus de rééquilibrage, en agissant sur le corps et sur le système nerveux. En cela, ils sont particulièrement adaptés aux différentes phases de la maternité et peuvent devenir de précieux alliés depuis la grossesse, jusqu’aux premières années de l’enfant. En parallèle, les jeunes pères ou conjoint.e.s peuvent également en recevoir car les mères ne sont pas les seules à subir de grands bouleversements. Quant aux bébés, ils sont également concernés : dans la tradition Ayurvédique, ils reçoivent des massages quotidiens pendant deux à trois ans pour renforcer leur corps, leur immunité et nourrir le lien avec leurs parents.

 

par Karine Delmas, praticienne en Ayurveda certifiée et validée du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien en Ayurveda certifié près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Karine Delmas A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous