/ Pratiques et thérapies

Tenir ses bonnes résolutions par l'hypnose !

Trouver l’amour, changer de travail, se mettre au sport, mieux manger, arrêter de fumer, dormir plus, apprendre une nouvelle langue… Le nombre de bonnes résolutions est interminable, mais combien en tenons-nous vraiment chaque année ? Pour 2018, on fait les choses différemment et c’est Gregory Renaux, sophrologue et hypnothérapeute du réseau Medoucine qui nous propose une approche différente : L’hypnose !

2018 : année du changement

Se donner de nouvelles résolutions est une bonne chose. Cela nous permet d’avoir des projets, de s’investir dans l’avenir et démontre une envie de s’améliorer.

Malheureusement, comme tout changement dans le quotidien, il est difficile de modifier ses habitudes et de s’adapter sans que cela devienne un calvaire.
C’est bête et évident, mais la première règle pour tenir ses bonnes résolutions est d’avoir des objectifs réalistes.

Poussé(e) par l’élan du renouveau, on aura tendance à vouloir trop en faire pour au final ne rien faire du tout et culpabiliser d’avoir échoué. D’abord ultra motivé(e) le 1er Janvier, on s’aperçoit que le quotidien reprend ensuite son cours, l’idée s’évapore et passe à la trappe.

Cependant, si l’on se sent désarçonné devant l’ampleur de la tâche, on pourra aussi faire appel à une aide extérieure telle que l’hypnose.

L’hypnose comme alliée

L’hypnothérapie agit sur l’inconscient et sera donc une aide de taille pour lutter contre de vieilles habitudes ancrées, des peurs refoulées, des addictions, ou des blocages.

En séance, le thérapeute réalisera une première analyse des besoins exprimés et de leur réalisme (c’est le principe de la réalité objective). Ainsi, il proposera plusieurs outils qui aideront à agir sur les croyances limitantes nichées dans l’inconscient.

Pour des objectifs qui devront tenir sur la durée comme par exemple la perte de poids, l’hypnose est particulièrement indiquée, car elle aura des effets durables et stables dans le temps.

Pour les projets orientés vers le changement (changer de travail, de lieu de vie…), l’hypnose pourra donner le courage nécessaire afin que l’on se donne les moyens et la volonté de passer à l’action, elle ouvre le champ des possibles.

L’avantage, c’est que l’hypnose est une thérapie brève, on comptera 6 à 8 séances en moyenne. Pour certaines problématiques, comme l’addiction au tabac, 1 ou 2 séances seulement sont nécessaires et offrent des résultats assez spectaculaires.
Par ailleurs, Grégory Renaux propose des séances alliant différentes techniques d’hypnose ainsi que des outils de développement personnel et de sophrologie. Une alliance efficace pour une thérapie très personnalisée.

**Par Grégory Renaux, thérapeute validé et certifié du réseau Medoucine, le réseau des praticiens de confiance. **