Menu

Remettons du sens dans nos vies avec l’ikigaï

9 septembre 2021
Ikigaï une pratique au service du sens de la vie

En découvrant l’Ikigaï, je ne voyais pas précisément comment partir à sa recherche ni l’inclure dans ma vie en pratique. Découvrons ensemble comment remettre du sens dans nos vies avec cette approche.

Programme detox emotionnelle

Quelques mois après avoir découvert cette méthode, j’ai eu la chance et la joie de me former comme coach Ikigaï auprès de la pétillante et passionnante Audrey Akoun. A cette occasion, je suis partie à la recherche de mon Ikigaï. Et j’ai ressenti un formidable élan d’enthousiasme en constatant combien cette approche, qui aborde des aspects essentiels de nos vies, était puissante, porteuse, et peut-être même nécessaire dans un monde trépidant et quelque peu bouleversé.

En effet, nous sommes nombreux à nous demander parfois après quoi nous courons, quel sens cela a, et à nous retrouver aussi de moins en moins en contact avec la joie et le plaisir au quotidien… Certains ont l’impression qu’il manque quelque chose dans leur vie, voire qu’ils passent à côté de celle-ci.

Qu’est-ce que l’ikigaï ?

L’ikigaï désigne en japonais notre raison d’être, à la vie, au monde. Il nous donne le sentiment que notre vie vaut la peine d’être vécue.
Nous avons tous un ou plusieurs ikigaï, susceptibles d’évoluer au cours de notre vie. L’ikigaï peut animer notre vie personnelle, qu’il soit en lien avec nos proches, une passion, un rituel, un art, un sport, ou un engagement associatif par exemple. Il peut aussi s’inclure dans notre vie professionnelle.
L’ikigaï s’inscrit sur une période longue voire indéfinie ou sur quelques mois (organiser un voyage, un évènement).

Cette sagesse ancestrale recèle aussi une approche de la vie, consistant à savourer les petits bonheurs, s’émerveiller, être dans l’instant présent, se reconnecter à des souvenirs joyeux.

Remettons du sens dans nos vies avec l'ikigaï

Unsplash

Comment l’ikigaï permet de remettre du sens dans nos vie ?

Depuis des siècles, les habitants de l’île d’Okinawa vivent selon leur ikigaï et donnent ainsi un sens à leur vie. Ils y associent des pratiques prenant soin du corps et de l’esprit, que ce soit par un mode d’alimentation sain, l’exercice physique, une pratique spirituelle ou religieuse, la limitation du stress. Ils accordent également une place très importante à leur famille, leur cercle amical, comme à leur implication dans leur communauté. Ce mode de vie explique que cette île soit l’une des 8 régions dans le monde (décrites par Dan Buettner dans son livre « The blue zones ») où l’on vit le plus longtemps et heureux.

Partir à la recherche de son Ikigaï, c’est commencer par ouvrir un espace de réflexion dans lequel nous nous reconnectons à nos désirs, nos valeurs, et nos talents et qualités. A partir de ceux-ci nous pouvons dessiner les contours de notre ikigaï, celui qui constituera pour nous un cap, un repère solide auquel se référer dans notre quotidien, pour mener nos projets personnels et/ou professionnels, et trouver plus de force pour s’y tenir, y compris dans les moments de tempête.

Or, en ces temps quelque peu troublés, nos repères se brouillent, évoluent tant bien que mal. Et il peut être précieux de nous connecter à notre boussole interne et ainsi traverser un peu plus sereinement l’incertitude, depuis notre vérité intérieure, et même éventuellement s’autoriser à écouter cette petite voix qui nous suggère d’explorer d’autres possibles.

En y ajoutant au fur et à mesure, à son rythme, quelques pratiques et habitudes de vie propices au bien-être, un nouveau souffle peut se révéler. Lorsque nous trouvons ou retrouvons du sens à ce que nous vivons, la vie a plus de saveur.

Et maintenant, comment faire pour chercher notre ikigaï ?

Si l’ikigaï fait partie de la culture japonaise, il est moins évident à aborder pour nous.
A l’occasion de sa diffusion en Occident, l’illustration de l’ikigaï a été proposée par Marc Winn sur la base d’un diagramme élaboré pour rechercher « son but dans la vie », « sa raison d’être ».

Canva

Ce diagramme est une interprétation possible de l’ikigaï, utile pour guider notre réflexion. Toutefois, l’esprit de l’ikigaï ne peut se résumer à ce diagramme. Les japonais ne réfléchissent pas à leur ikigaï dans ces termes précis, et ne s’imposent donc pas de le faire correspondre à la conjonction des 4 cercles.

Dès lors les éléments qui fondent notre ikigaï peuvent ne résulter que d’1, 2 ou 3 de nos cercles. Je vous propose donc de vous référer à cette base, mais en l’abordant avec une grande souplesse sans la retenir comme étant le cadre unique de l’ikigaï. C’est pourquoi, j’assortirais ci-dessous certains cercles de quelques nuances. Cela dit, pour initier notre quête, se questionner sur les 4 cercles est bien utile. Et le bénéfice certain est, qu’en chemin, nous élargissons la connaissance et la conscience que nous avons de nous-même.

Alors, on s’y met ?

Nous pouvons commencer à renseigner les cercles, si cela est possible un par un.

Le 1er cercle explore ce que nous aimons faire : nos centres d’intérêts, nos passions, ce qui nous fait vibrer.

Le 2ème cercle retrace ce pour quoi nous sommes doué.es : nos talents, qualités et compétences. Mais la maîtrise totale n’est pas requise. Il peut s’agir aussi d’une compétence en développement, ou que l’on a envie d’acquérir !

Le 3ème cercle s’intéresse à ce pour quoi nous pouvons être payé.es. Ici, il me paraît préférable de retenir une notion large de la rétribution, incluant une contrepartie non financière, une reconnaissance, un sentiment d’accomplissement personnel, ou encore le bonheur de contribuer ou aider.

Le 4ème cercle aborde ce dont le monde a besoin et nous permet de nous reconnecter à nos valeurs fondamentales.  Il ne s’agit pas nécessairement d’investir une cause majeure, ni de sauver le monde. Le fait d’être connecté à notre « petit monde » (c’est-à-dire nos proches : famille, amis, collègues, communauté) et de l’aider nourrit aussi notre Ikigaï.

Les cercles de l'ikigaï pour retrouver le sens de la vie

Unsplash

Evidemment cela suppose de prendre le temps, d’y consacrer des moments au calme, de chercher des indices dans ses expériences de vie… et aussi, d’être patient ! Car, à moins que nous vivions déjà en toute conscience notre ikigaï, quelques semaines voire mois peuvent être nécessaires pour le trouver.

Cette réflexion peut être menée seul.e ou en étant accompagné.e par un.e coach en Ikigaï.

Le coaching ikigaï, en individuel comme en atelier collectif, est nourri de psychologie positive et d’outils précieux. Il se constitue d’un parcours de questions, exercices, tests et exercices de visualisation.

Cette puissante et belle approche porte également tous ses effets dans le cadre professionnel. Pour une équipe, un service au sein d’une entreprise, d’une association ou autre structure, il s’agit de partir à la recherche de l’Ikigaï de chacun avant de réfléchir à celui de l’équipe, du service, ou de la structure. Cohésion d’équipe, motivation et perspectives s’en trouvent ainsi renouvelées.

Enfin, c’est aussi une précieuse opportunité pour aborder sereinement ses études (mieux se connaître pour mieux orienter ses choix professionnels de stage, de métiers, de secteurs d’activité, de modalités de travail) ou même son départ à la retraite.

Et après ? Comment remet-on du sens dans nos vie avec l’ikigaï ?

Lorsque nous avons défini notre ikigaï, il s’agit de le garder à l’esprit, de le nourrir, et de temps en temps de le revisiter pour l’adapter à nos évolutions personnelles. Il est précieux aussi de rester à l’écoute de ce qui nous appelle, un nouveau hobby, une nouvelle aspiration et de s’autoriser à en faire un Ikigaï complémentaire.

Sur le chemin de recherche de mon ikigaï j’ai découvert de merveilleuses pépites, vécu de précieuses prises de conscience, réactivé des envies, et reçu quelques confirmations. J’ai ainsi pu confirmer ma voie de reconversion professionnelle puisque mon ikigaï est d’accompagner des personnes sur leur chemin d’épanouissement personnel et professionnel.

L'ikigaï, une approche à découvrir

Unsplash

Depuis je me réjouis de voir les client.e.s que j’accompagne sur ce chemin merveilleux de l’ikigaï, retrouver, ou trouver ce qui les fait vibrer, redonner plus de sens à leur vie, et ainsi savoir pourquoi ils se lèvent le matin, mais aussi se sentir plus vivants et plus forts dans les moments difficiles. La quête de leur Ikigaï nourrit donc le mien !
Et vous, avez-vous déjà une petite idée de ce que pourrait être votre ikigaï ?

par Marion Quesada, coach en développement personnel et professionnel, certifiée et validée du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien certifié en coaching de vie près de chez vous sur Medoucine.com.

A lire :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Marion Quesada A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous