/ Beauté et bien-être

Pourquoi les sportifs doivent-ils méditer ?

La méditation est connue et reconnue pour ses nombreux bienfaits, et notamment dans le milieu sportif. Que l’on soit professionnel ou amateur, méditer en parallèle de ses séances de sport sera un véritable avantage ! Lara Histel Barontini, praticienne en shiatsu, en yoga et en sophrologie du réseau Médoucine nous explique ce qu’apportera la méditation dans l’entraînement sportif et de quelle façon la pratiquer.

Les bienfaits de la méditation pour les sportifs

C’est une pratique qui se répand de plus en plus dans le milieu du sport et notamment chez les sportifs de haut niveau puisque l’on sait que cette pratique apporte de nombreux bienfaits pour le bien-être intérieur. En effet, des travaux scientifiques ont prouvé les effets significatifs de la méditation sur le cerveau humain. La méditation demande un certain entraînement tout comme le sport avant de montrer sa pleine efficacité puisqu’elle consiste à se focaliser sur un ressenti physique (ce que l’on appelle l’exercice du « scan corporel » en méditation mindfullness) afin d’être dans l’instant présent. Elle aura donc un effet notable sur la concentration et la capacité à retrouver le calme, un point intéressant pour les adeptes de la performance et de la compétition.

Prendre le temps de méditer quelques instants, simplement 5 à 10 minutes pour des sportifs occasionnels juste après l’effort, permet de réduire le temps de récupération. On reviendra au calme plus rapidement et donc on permet à l’esprit et au corps de se régénérer plus rapidement.

Lorsque l’on sera à la recherche d’un résultat et d’une performance spécifique dans le cadre d’une compétition, le stress pourra entraver les performances. La méditation permet de gérer ce stress, car pratiquée régulièrement, on fera baisser le taux de cortisol (l’hormone du stress) dans le corps. Selon une étude de Fadel Zeidan, pratiquer 15 minutes de méditation pendant 3 semaines permet déjà de ressentir des effets positifs et c’est pourquoi la notion d’entraînement est primordiale aussi bien dans le sport qu’en méditation.

Comment méditer ?

Si la méditation repose sur le principe de s’installer et de respirer, elle demande énormément d’entraînement pour arriver à ne pas se focaliser sur ses pensées. L’idée est donc de mettre de côté ses pensées parasites et d’avoir quelques instants de tranquillité.

Dans un lieu calme, on s’assoira sur le sol ou sur une chaise le dos bien droit, les épaules relâchées et les mains posées sur les cuisses. On fermera les yeux et on essaiera de se concentrer sur le ventre qui se soulève et se gonfle à l’inspiration puis sur l’expiration avec le nombril qui rentre vers la colonne vertébrale. Si des pensées parasites apparaissent, il ne faudra pas les juger, mais simplement les accepter pour s’en distancer. On prêtera attention à ses sensations corporelles en partant des pieds jusqu’au haut de la tête. Ensuite, on pourra compter chaque respiration, et même si l’on décroche ce n’est pas grave, le but est simplement de s’entraîner régulièrement et l’on parviendra peu à peu à faire le calme en soi plus facilement.

Par ailleurs, si l’on a du mal à savoir comment s’y prendre pour méditer, on pourra utiliser des méditations guidées sur le web qui permettront d’apprendre les techniques de méditation qui nous conviennent le mieux afin de pouvoir les reproduire seul par la suite.

Par Lara Histel, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

PRENDRE RDV