Blog medecine douce

Les croyances alimentaires


Les croyances alimentaires

Toutes nos croyances alimentaires ne sont pas fondées. Apprenez à les repérer et à les questionner grâce à la psycho-nutrition.

Par Emilie Garel, psycho-nutritionniste -Alimentation & Emotions , Stress & Troubles du Comportement alimentaire- certifiée et validée du réseau Medoucine.

Des croyances bien ancrées...

"Ce n'est pas raisonnable", "il ne faut pas", "je ne dois pas"... vous aussi vous entendez ces voix dans votre tête ? Ces pensées automatiques sont souvent des croyances héritées de notre éducation, ou que l'on s'est créé à un moment pour se rassurer.

On ne s'en rend pas forcément compte, jusqu'au jour où elles commencent à prendre un peu trop de place dans notre vie et à impacter nos choix.
Côté alimentation, on a par exemple "il faut faire 3 repas par jour", "je ne dois pas manger trop gras le soir"...

Comment se libérer de certaines croyances alimentaires?

Rassurez-vous, une fois identifiées il est facile de s'en détacher !

1. Repérez vos croyances alimentaires: Dès que vous vous entendez dire "il faut", "je dois", attrapez la phrase au vol et notez-la dans un carnet ou sur votre téléphone, pour y revenir ensuite.

2. Reformulez vos croyances: Une fois vos croyances alimentaires identifiées, pour chacune d'elle, trouvez une version positive pour la reformuler.

Utilisez "j'ai"envie / besoin par exemple :

  • "le chocolat fait grossir" : "j'ai besoin de m'offrir un petit plaisir sucré"
  • "il faut faire 3 repas par jour": "je n'ai pas forcément faim à tous les repas, je préfère manger quand j'ai faim"
  • "il ne faut pas gâcher, je finis mon assiette même si je n'ai plus faim" : "je préfère garder le reste pour plus tard quand j'aurai à nouveau faim"

Vous l'aurez compris, les alternatives sont nombreuses, à vous de trouver la bonne pour chaque situation et de vous approprier celle qui vous convient !

3. Continuez sur votre lancée ! Changer ses habitudes prend du temps, donc persévérez ! Même si vos anciennes croyances alimentaires reviennent, acceptez-les en prenant du recul. Demandez-vous "qui dit ça?", "Est-ce que cette croyance vient de moi ?", "Est-ce que je l'ai héritée de mon éducation (mes parents, ma famille )?". Vous pourrez alors choisir de la garder ou non.

Et si vous souhaitez être accompagné.e dans ces changements, la psycho-nutrition peut vous aider, je serai ravie d'en discuter avec vous !

Par Emilie Garel, psycho-nutritionniste -Alimentation & Emotions , Stress & Troubles du Comportement alimentaire- certifiée et validée du réseau Medoucine.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible