/ Bien-être

Le yoga pour enfant : comment s'y prendre ?

Il est répandu et avéré efficace chez les adultes. Mais, pour les enfants, la pratique du yoga n'est peut-être pas le choix de prédilection.

Dans une interview de Clarisse Robinet, experte en ayurvéda et certifiée du réseau Medoucine, découvrez les bienfaits du yoga pour votre enfant.

A quel âge commencer à pratiquer le yoga ?

Le yoga peut se pratiquer à tout âge. Il existe du yoga post-natal, où le bébé et sa maman pratiquent ensemble. Ensuite, le yoga participe à l’éveil du jeune enfant, même bébé.

Les cours de yoga pour enfants s’adressent aux enfants dès la maternelle avec des jeux autour des animaux, des végétaux... Puis, dès que les enfants acquièrent la coordination de leurs membres supérieurs et inférieurs (vers 5 à 7 ans) ils peuvent pratiquer un yoga ressemblant à celui des adultes.

Les enfants étant plus souples et souvent aventuriers, le yoga leur propose un grand panel de postures, dont certaines acrobatiques ou à plusieurs qui leur permettent de prendre confiance en eux et plus tard de pratiquer plus aisément.

Les postures sont-elles modifiés pour les enfants ?

Certaines postures demandant beaucoup de force, ou renforçant la musculature, au détriment du développement osseux et physiologique de l’enfant sont à éviter. On reste dans le jeu et comme beaucoup de postures de yogisme sont issues de la nature (la montagne, le pigeon, l’arbre, le lézard, l’oiseau de paradis), la pratique du yoga est très ludique.

C’est surtout dans le rythme et la durée des postures ou des enchaînements que l’on va jouer, pour que les enfants sachent en profiter sans s’en lasser.

Quelles sont les bénéfices du yoga pratiqué dès le plus jeune âge ?

Le yoga apprend la concentration. Notamment en prenant conscience et en travaillant son souffle, sa respiration, mais surtout en apprenant à méditer. C’est une pratique calmante qui propose l’autonomie. Un enfant qui va apprendre à se calmer grâce au yoga, pourra de lui-même faire les exercices qui lui faut quand il sent qu’il a besoin de se calmer.

Par ailleurs, en travaillant sa souplesse et le renforcement doux de ses muscles, l’enfant prend confiance en lui, développe une mobilité et une agilité qui lui serviront tout au long de sa vie. Les habitudes et attitudes physiques que l’on intègre dès le plus jeune âge nous suivent et nous servent à tout âge.

Le Yoga est un sport qui demande calme et concentration, le yoga pour enfant est-il approprié pour des enfants “turbulents” ?

Tout d’abord, le yoga n’est pas un « sport ». Le yoga est une pratique multiple et individuelle. A chacun et à chaque moments de la journée ou de l’année convient une pratique, un type de yoga, un rythme. Le yoga est holistique, il agit sur le physique mais pas uniquement, c’est également un outil pour notre mental et au-delà un outil qui nous permet de lier esprit et corps. Cela va au-delà de la pratique sportive.

Le yoga est recommandé pour tout le monde, puisque chacun va y adapter sa pratique en fonction de qui il est, de ce qui lui convient ici et maintenant. C’est encore plus vrai pour les enfants qui sont beaucoup plus dans l’instant présent que les adultes. La pratique du yoga est plus que recommandée pour les enfants « turbulents », puisqu’elle va leur apprendre à canaliser cette énergie débordante et à parfois la laisser s’exprimer. Le yoga va surtout  aider à dompter l'énergie en trouvant des astuces à adopter quand cette énergie devient trop gênante pour eux ou pour leur entourage.

Un adulte peut-il faire du yoga avec son enfant ?

La pratique parent-enfant existe dès le plus jeune âge, avec le yoga pré et post-natal. Ensuite, c’est un jeu, les enfants adorent bouger et surtout bouger avec leurs parents. Pour l'enfant, la pratique du yoga est récréative et c’est également un moment de complicité et de tendresse avec sa maman ou son papa. Les cours parent-enfant se développent de plus en plus, témoin que notre société a envie de ses moments de connexion.

Combien de fois dans la semaine peut-il le pratiquer ?

Un des objectifs du yoga est l’autonomie et la discipline. Ce qui signifie que chacun doit arriver à pratiquer seul quand il en a envie ou besoin. Le yoga fait traditionnellement partie de l’hygiène de vie. On est censé pratiquer quotidiennement. On parle là de pratique personnelle, pas forcément de cours que l’on prendrait.

En ce qui concerne les cours pour enfants, je suis d’avis de ne rien leur imposer. Un cours hebdomadaire pour commencer, il faut trouver le bon professeur, et les bons copains avec qui pratiquer.

Un des grands fondements de la spiritualité ayurvédique et yogique est que le yoga est une question de plaisir. Si l’enfant en exprime l’envie ou le besoin, il pourra prendre de plus de cours ou pratiquer à la maison avec ses copains ou ses parents.

Par Clarisse Robinet, experte en ayurvéda et certifiée du réseau Medoucine