/ Bien-être

Faites vos vœux 🎊

Par Aurélie Baquet, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.

Période de solstice, de trêve hivernale, de vacances et de retrouvailles en famille…et si j’optais aussi pour prendre un temps de bilan et de projections pour assurer la transition entre ces 2 années ?

Faire ses vœux revient souvent aux bonnes vieilles résolutions classiques qui font plaisir autour de la santé, la prospérité, l’amour, la famille, les amis...Et ça fait beaucoup.

Une autre manière d’aborder ce moment de pause, d’énergie basse et de repos pour beaucoup, est de prendre un temps pour revenir à soi grâce à une petite pratique alliant méditation, respiration et coaching de soi.

Se fixer un temps  avec soi même pour faire le bilan :

Choisir un moment et un endroit  propices où le calme est là et rien pour vous déranger (on prévient si besoin son entourage pour s’assurer d’être pleinement à ce moment).

Se relaxer en se posant tranquillement et pourquoi pas prendre quelques minutes pour bien respirer et méditer pour laisser place au calme et par conséquent à l’ inspiration (souvent obstruée par nos mille et une activités).

Prendre feuilles ou carnet de votre choix...

Et commencer par balayer votre année 2018 en inscrivant : vos succès, vos joies, vos axes d’amélioration, vos actions dont vous êtes particulièrement fier, vos apprentissages, vos réalisations, vos échecs en y voyant ce que vous en avez tiré, vos petits "kiffs" et autres faits marquants positifs…

Liste non exhaustive mais l’idée est d’être honnête, sincère avec soi même pour en découler des pistes pour la suite.
Vous pouvez aborder des thèmes globaux comme le travail, le couple, les relations, les loisirs..ou plus spécifiquement creuser en vous penchant aussi sur la gestion de votre administratif, votre santé, votre équilibre vie pro/vie perso, vos aspirations professionnelles, vos rêves …on peut laisser venir ce qui se présente, c’est peut être important de se poser dessus.

L’axe de ce « travail » est de faire le point avec soi, ses actions et autres projets et comment cela se manifeste dans la vie au global.
Déjà on peut voire quelques pistes se dessiner d’elles même…ce qui est intéressant dans cette approche de vœux est de rester « juste » avec soi même, éviter les vœux de coyotte comme aime m’enseigner mon prof de qî gong François Fournier, avec qui j’ai appris à travailler mon ancrage et ma justesse quant à mes aspirations et ce qui était possible à l’instant.

Vous le comprendrez, être aligné demande pratique, tout en rigueur et souplesse à la fois.

J’aime l’image du Roseau, symbole d’un enracinement fort et d’une souplesse assez bluffante au gré des intempéries. Dans nos vies on peut s’exercer à cela : être forts sur ses appuis tout en laissant parfois place à l’inspiration et la créativité en lâchant un peu prise ou en gagnant en souplesse.

Une fois ce balayage de différents points ou domaines de votre année passée, passons aux aspirations pour la nouvelle année…toujours en justesse.

Développer des pistes d’intentions pour l’année à venir.

En coaching on parle souvent de plans d’actions, de roadmap, de dates jalons…non pour mettre la pression ou se transformer en chef de projet, mais juste pour garder le cap, se donner de la visibilité et prendre date.

Cela favorise parfois notre engagement et l’on peut voir ou constater ce qui en vaut le coup de ce qui ne le vaut pas. La motivation ira vers ce qui nous fait plaisir, du bien mais aussi ce qui nous est facile ou ce qui vient nous challenger justement.

J’insiste avec cette notion de justesse car j’ai appris à me fier à mes ressentis et sais que généralement ils ne me trompent pas.

Alors pour poursuivre vos vœux, vous pouvez sur chacun des points vus en amont, décrire le step qu’il vous plairait de suivre ou d’enclencher pour aller de l’avant et vers vos objectifs.

Ce qui est intéressant est de rester réaliste et dans cette approche on se challenge là-dessus. Eviter de se mentir ou de se leurrer permet d’être au plus près de ses envies, projets et possibilités.

Cela permet d’éviter toute pression inutile ou encore définir ce qui serait bien de développer.
Un juste milieu entre mes capacités acquises sur lesquelles je peux capitaliser et mes axes d’amélioration pour réaliser ce qui m’importe.

Vous pouvez écrire en une phrase simple, tournée en positif chacune de vos intentions ou vœux et vous amusez à les dire à voix haute. Pour vérifier votre ressenti envers elles/eux. Certains travaillent sur plusieurs jours car on peut y prendre goût à cette clarification.

Déjà prendre un temps de pause durant cette trêve pour soi est un vrai cadeau pour soi.

Très belles fêtes et bons vœux à vous !!!

Par Aurélie Baquet, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.