/ Bien-être

10 plantes pour éloigner les moustiques

Ils tournent autour de vous avant de s’abreuver de votre hémoglobine. Les moustiques sont redoutables avec certaines peaux. Mais heureusement, il est possible de combiner des protections naturelles comme les plantes anti-moustiques qui, par leurs effets répulsifs naturels, ont la particularité de les éloigner.

Par Gwen Saulnier, naturopathe et praticienne en coaching certifiée et validée du réseau Medoucine.


La citronnelle : la plus connue

Cymbopogon citratus, est réputée pour les éloigner. Le citronnelle à la forte odeur citronnée est un des composés pour fabriquer des produits anti-moustiques, mais peu adaptée aux climats frais. Plantez la Melissa officinalis aurea en pot ou en pleine terre. A l’ombre comme au soleil. Attention, elle se ressème partout. Si vous vivez dans les frimas plantez la Verveine citronnelle, Aloysia citrodora.


La lavande : détestée de ces animaux

Le parfum de la lavande permet de les maintenir éloignés. La Phenomenal est résistante au froid humide. En plus d’apporter un peu de Provence chez vous, elle se cultive dans un sol pauvre mais drainé et en plein cagnard. En plus, vous ferez une bonne action car sa plantation contribue un peu à la sauvegarde des insectes.  


Le romarin


Arbrisseau aromatique aux origines méditerranéennes, il redoute l’humidité stagnante en hiver. Cette lamiacées pousse dans tous les sols mais se plaît en plein soleil. Vous pouvez aussi l’accueillir en pot sur votre balcon ou un rebord de fenêtre. Elle attire les papillons et les abeilles et régalent vos papilles en cas de barbecue.


Le basilic

Issu de la famille des lamiacées, il est gorgé d’huiles essentielles. Le basilic citron est encore plus fort et aime les terres riches et fraîches et la mi-ombre. Mais vous pouvez le cultiver en pot dans une véranda ou directement derrière une fenêtre dans la cuisine. A vous les pâtes au pesto !


Les Eucalyptus

Il existe des variétés naines tout à fait adaptées à la culture en pot. Le gommier argenté Baby blue est à privilégier dans les zones de bords de mer ou à climat doux sous peine de devoir le protéger durant les fortes gelées. Il ne manque plus que le koala !


La tanaisie


Au jardin, elle repousse certains ravageurs (pucerons, aleurodes, mouches du poireaux, …). En pleine terre, au soleil et dans n’importe quels sols, elle se propage assez rapidement. Mais vous pouvez la cultiver en pot ou en jardinière pour profiter de ses corymbes de capitules jaune et de son effet répulsif sur les insectes.

Le népéta

Vivace sans soucis qui fleurit du printemps à l’été, elle ravie les chats. Rustique, elle pousse dans des sols drainés. Elle apprécie les rayons du soleil ou la mi-ombre. Le népéta de Manchourie est une arme efficace contre les moustiques.

Le pélargonium

De la même famille que les géraniacées, elles viennent d’Afrique du Sud. A planter en jardinière. Elles produisent du citronnelol qui possède la faculté de repousser efficacement les mosquitos.

La menthe

La menthe algérienne possède une saveur épicée et se cultive dans tous sols et si possible à mi-ombre. Elle a tendance à s’éparpiller par ses racines traçantes mais se cultive en pot près d’une fenêtre dans la cuisine. Elle est aussi idéale pour les mojitos.

Le souci

Le calendula officinalis est une fleur annuelle de la famille des asteracées. Vous pouvez aussi la cultiver en pot ou en jardinière sur le rebord d’une fenêtre par exemple. Ses fleurs peuvent être même consommées en salade.

Par Gwen Saulnier, naturopathe et praticienne en coaching certifiée et validée du réseau Medoucine.