Menu

Sandra Della Signora, formatrice en plantes médicinales à Castelnaudary

25 novembre 2020
Sandra Della Signora, formatrice en plantes médicinales à Castelnaudary

C’est un article repéré sur le site La Dépêche.fr qui nous a incité à vous parler de Sandra Sandra Della Signora. Avec un master en biologie écologie et un diplôme d’ingénieur en agronomie, Sandra Della Signora a travaillé pendant dix ans dans l’animation des projets agricoles. Aujourd’hui formatrice en plantes médicinales au CFPPA Pierre-Paul-Riquet à Castelnaudary (11), la jeune femme s’est livrée sur son parcours au titre de presse régionale.

Dans son portrait, elle évoque également sa philosophie de vie  : “J’ai vécu dans une ferme où il y avait encore quatre générations et ce sont mes arrières grands-parents qui s’occupaient de moi. J’ai tout appris de la ruralité avec mon arrière-grand-mère… Avec rien, ils faisaient tout et j’ai, du coup, appris plein de choses. Mes racines à la ferme sont fondamentales dans mon parcours”.

Sandra Della Signora, des médicaments aux médecines douces

En plus de son engagement personnel dans l’écologie, l’ingénieure agronome relate également son cheminement de l’allopathie aux médecines douces !
A la suite de problèmes de santé chroniques, que la médecine conventionnelle peinait à soigner, Sandra Della Signora s’oriente vers les médecines douces.

Elle déclare à la journaliste Gladys Kichkoff de La Dépêche du Midi : “J’ai compris que je pouvais me soigner autrement, que je pouvais prendre en compte mon terrain, avoir une approche globale de tous mes problèmes et pas saucissonnés par une spécialité. On me proposait d’aller voir tout un tas de spécialistes mais jamais forcément en lien, du coup, mes problèmes ne s’arrangeaient pas vraiment.

 

Sandra Della Signora, formatrice en plantes médicinales à Castelnaudary

D.R

 

C’est en allant voir des praticiens ayant une approche holistique que la jeune femme commence à trouver qu’elle se sentait mieux sur plusieurs plans. A partir de là, elle ressent même l’envie d’approfondir le secret des plantes et décide de s’inscrire à l’IMDERPLAM, l’école de médecines douces et de plantes médicinales de Montpellier.

Durant sa formation, en plus de l’étude des végétaux et de leurs bénéfices et usages, Sandra Della Signora se familiarise avec l’homéopathie et la médecine chinoise. Sa démarche consiste entre autres à transposer les plantes des régions françaises à cette pratique. Elle raconte : “… Le fait d’être dans la nature, de l’écouter, de respirer est très méditatif. Lorsque l’on  fait des préparations, c’est pareil. Rien que le fait d’avoir cueilli des plantes, de les préparer, c’est la première phase de la guérison. Quand on cueille des plantes pour se soigner, on ne le fait pas n’importe comment. On vérifie qu’elles soient abondantes, on ne va pas couper la seule de cette sorte, on fait attention à la préservation de la nature, on n’est pas dans le consumérisme“.

Les ateliers “grand public” de Sandra Della Signora

Avec le soutien du CFPPA, Sandra Della Signora va proposer prochainement un atelier mensuel destiné au grand public (conférences l’hiver, sorties dans la nature aux printemps, préparations d’huiles essentielles et de baumes…).

La formatrice fera également le récit de ses connaissances en matière de botanique et de transformation des plantes en annonçant ses activités chaque premier dimanche du mois dans La Dépêche. Rendez-vous dès le dimanche 6 décembre pour la suivre.

Par la rédaction de Medoucine.

A lire aussi :

 

medoucine A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous