Blog medecine douce

Qu'est ce que l'équilibre acido-basique ?


"Ce temple intérieur qui est notre corps"

La période des fêtes vient de passer. Finis les repas copieux et aliments riches parfois en excès ! Ouf ! Pour autant, notre corps peut se retrouver un peu à la traîne, avec un foie qui travaille dure et fait ce qu'il peut...C'est donc le moment parfait pour faire le point avec Claire Canivenq, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine, sur un sujet tout à fait aidant en cette période : l'équilibre acido-basique !

Définition de l'équilibre acido-basique ?

Il faut savoir que le sang du corps humain est légèrement basique, alcalin (pH entre 7,2 et 7,3) et l'équilibre de ce pH peut être impacté par notre alimentation, de telle sorte que cela peut avoir des conséquences sur notre organisme, voire certains organes en particulier avec des symptômes bien précis.

Ainsi, les composants de notre alimentation, en fonction de leur constitution, peuvent acidifier notre sang ou bien le rendre plus basique et ce, parfois de manière excessive, jusqu'à dérégler ce fameux équilibre acido-basique. Pas de panique ! Les éléments basiques et acides de notre alimentation peuvent aussi s'équilibrer pour maintenir ou rétablir le pH de notre sang, nécessaire au bon fonctionnement de notre corps.

Ouf!!Il s'agit juste d'en avoir connaissance et conscience ...

Conséquences possibles d'un déséquilibre acido-basique:

La présence de bases vont pouvoir neutraliser les acides pouvant être en excès et inversement. En cas de déséquilibre, cela crée un stress pour le corps qui va réagir automatiquement et se mettre en alerte, souvent sous forme d'inflammation. Un peu comme si votre corps devenait hyper-sensible en réponse à ce stress et cela peut même devenir chronique.

De cette manière, beaucoup de maladies et symptômes ont pour origine une acidité trop forte dans l'organisme.

Et voici, par exemple, ce que cela peut donner à la longue : rhumatisme, augmentation de l'arthrose et tendinites (par la formation de microcristaux dans les articulations) ; rétrécissement des artérioles et donc une mauvaise circulation du sang.

Mais cela peut aussi participer à la formation de caries, crampes, migraines chroniques, lumbagos et sciatiques (et autres maux de dos), hyperglycémie, déséquilibre intestinal, acidité gastrique voire ulcère, asthme, tachycardie, ou encore un affaiblissement de l'organisme car les protides sont alors mal assimilés...

Ces symptômes vous semblent familiers ? L'objectif ici est de se donner les moyens de pouvoir prendre de l'âge tout en restant au mieux de notre forme, même si notre mode de vie occidental fait parti de ceux où l'alimentation est la plus acidifiante et où, par conséquent, nous avons le plus recourt aux médicaments. Gardons en tête que le premier traitement que nous donnons à notre corps reste l'alimentation.

Votre corps est un temple, mais seulement si vous le traitez comme tel.” Astrid Alauda.

Voici donc ci-dessous un tableau utile pour donner des repères au quotidien. Évidemment la liste de tous les aliments n'est pas exhaustive [1]

Donc, tous à vos fruits, légumes et graines germées! Rien de tel pour compenser le pouvoir acidifiant des autres aliments dont nous avons également besoin... Et adieu les anti-inflammatoires et autres symptômes qui nous ennuient au quotidien!

Le saviez-vous ?

  • Le citron est alcalinisant malgré son goût acide. C'est l'oxydation rapide de l'acide citrique au contact de l'estomac qui le rend alcalinisant.
  • Le suc gastrique de notre estomac est acide pour pouvoir dissocier la nourriture et la nettoyer avant que les divers nutriments soient dispatchés dans le corps en fonction de nos besoins.
  • Le pH de votre peau, lui est acide pour se défendre des microbes environnants. D'où la préconisation d'un savon doux et naturel ...
  • Pour ce qui est du pH du sang : en-dessous de 6,6 (hyper-acide) et au-dessus de 7,9 (hyper-basique), c'est la mort assurée...Après un effort physique prolongé, notre pH devient acide par la production d'acide lactique à l'origine de crampes et courbatures. D'où le besoin de boire de l'eau !
  • Après une belle promenade, notre pH se rapproche de 7, et donc d'un bon équilibre acido-basique, ce qui explique aussi que l'on se sente aussi bien après...

Pour toutes autres questions à ce sujet, si vous voulez allez plus loin et être accompagné, découvrez le profil de Claire Canivenq, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.


[1] Référence : Les graines germées de Jean-Marie Delecroix[1]

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible