Menu

Quels sont les bienfaits du kaki ?

19 janvier 2023

Fruit automnal par excellence, le kaki nous séduit par sa saveur mielleuse, sa texture onctueuse et croquante pour certains ! Sa couleur orangée, en harmonie avec les panachés de couleurs d’automne, nous rappelle que quelle que soit la période de l’année, la nature exerce son pouvoir de création. Découvrons les pépites cachées derrière ce fruit qui mérite encore d’être connu.

Le kaki, qu’est-ce c’est et d’où vient-il ?

Arbre de la famille des Ebénacées et fruit national du Japon d’où il tire son nom, le kaki est également cultivé en Chine, en Israël, en Corée ainsi qu’aux États-Unis. Il existe des milliers de variétés, mais on retient deux grandes catégories : le kaki d’Asie et le kaki Américain. Ces fruits sont disponibles en automne, de septembre à décembre environ. Une spécificité de ce fruit est qu’il reste accroché à l’arbre même après la chute des feuilles.

Différents noms désignent ce fruit si particulier : « figue caque », « plaquemine » ou « persimon ». Le kaki se consomme uniquement quand il est mûr : sa chair est alors tendre et moelleuse, il offre une saveur sucrée et douce.

Reconnu pour ses atouts nutritionnels, le kaki renferme des vitamines, des minéraux et des propriétés anti-oxydantes.

Quels sont les bienfaits du kaki ?

Pexels

Les bienfaits du kaki

  •  Stimule le transit intestinal : riche en fibres, il permet de jouer sur la sensation de satiété et donc de réguler l’appétit mais aussi de stimuler le transit intestinal.
  • Lutte contre le stress oxydatif : par la présence des antioxydants, notamment les caroténoïdes responsables de sa couleur rouge orangée.
    Les antioxydants protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Les radicaux libres sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.
  • Source de manganèse : cet oligoélément agit comme cofacteur, c’est-à-dire qui intervient dans l’activité d’autres réactions biochimiques, de plusieurs enzymes responsables des processus métaboliques (défenses du corps, production d’insuline par exemple). Nous en avons besoin à hauteur de 2 mg par jour environ, 100g de kaki couvre à hauteur de 6,5% nos besoins quotidiens.
  • Apport en vitamine B9 : la vitamine B9, autrement dit acide folique, intervient dans la production du matériel génétique (ADN, ARN) et des acides aminés nécessaires à la croissance cellulaire. Elle joue un rôle essentiel pour la formation des globules rouges, le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire. Son rôle est également indispensable au cours d’une grossesse pour permettre le bon développement du fœtus.
    100 g de kaki couvre 11,05% de nos besoins quotidiens en vitamine B9.
Quels sont les bienfaits du kaki ?

Pexels

Où le trouver ?

En France, on en trouve dans le Gard et l’Ardèche, mais d’autres régions rassemblent les conditions favorables à sa pousse (Lot, Midi-Pyrénées…).
Quand la saison démarre, il est très facile d’en trouver sur les marchés, chez les producteurs, les épiceries et les grandes surfaces.

Comment le consommer ?

Tel quel, épluché si la texture de la peau nous dérange, le kaki se croque comme une pomme. Il agrémentera nos salades de fruits automnales et se marie parfaitement avec la poire, la pomme, le raisin.

Pour plus d’originalité et de surprise :

  • En carpaccio avec un toast de chèvre chaud : une entrée légère qui vient bousculer nos habitudes et nous permet d’apprécier ce fruit d’une toute autre manière.
  • En compotée : avec du gingembre, de l’oignon et de la coriandre, ce mélange peps et goûtu peut délicieusement accompagner poulet, canard et pourquoi pas…votre foie gras de noël !
Quels sont les bienfaits du kaki ?

Pexels

Mise en garde

Les seules mises en garde concernent les kakis dits astringents. En effet, les tanins présents dans ces derniers peuvent créer des amas très durs dans l’estomac qui rendent sa digestion impossible. Les kakis astringents sont généralement des kakis non mûrs et donc non consommables. Vérifiez donc que sa chair soit bien tendre pour en profiter en toute sérénité !

 

par Manon Chapin, praticienne en naturopathie du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

Notez cet article !
Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Manon Chapin A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous