Menu

Quelles solutions naturelles pour calmer mes maux de tête ?

19 août 2020
maux-de-tete

En Médecine Traditionnelle  Chinoise (MTC), les maux de tête sont différenciés selon la localisation, la cause et le type de douleurs ressenties.

1- Quelles sont les causes possibles des maux de tête ?

Les maux de tête peuvent être dus à différentes causes, de la conception aux aléas de la vie.

L’état de santé de nos parents en général et à la conception est un facteur de sensibilité, ainsi que le bon déroulement de la grossesse. Dans ce cas, les maux de tête démarrent très jeune. En MTC, ils seront pris en charge après un entretien approfondi qui prend en compte les informations sur la santé des parents (alcoolisme, drogue, stress, âge à la conception …) et la grossesse vécue (stress, accident …).

Lorsqu’ils apparaissent plus tard, ils peuvent être liés à :

  • la tension émotionnelle : colère, stress, tristesse, inquiétude, bavardage mentale, rumination …
  • le surmenage : travail excessif sans repos, charge mentale excessive.
  • l’alimentation : l’alcool en excès, pas assez manger ou inversement, nourriture trop riche en gras, sucre ou sel…
  • les traumatismes physiques : accident, chutes, problème dentaire, choc au niveau des cervicales
  • la sexualité : nombreuses grossesses, grossesses trop rapprochées, excès de sexe.
  • aux facteurs pathogènes extérieures : vent, froid, humidité…

Cibler la cause de votre mal de tête permet déjà de pouvoir agir préventivement.

2- Comment calmer naturellement les maux de têtes ?

La première chose à faire en cas de crise est de s’allonger au calme dans une pièce sombre.

Si vous avez la chance d’avoir une âme charitable près de vous, demandez lui de vous masser l’ensemble du cuir chevelu par des mouvements circulaires lent et des frottements toniques. Sinon faites les mêmes mouvements en automassage. Pétrir la nuque. Bouger la tête en avant et en arrière lentement, puis de chaque côté afin d’assouplir et étirer votre nuque.

Si votre douleur est localisée :

  • au niveau occipital : c’est alors le méridien de la vessie qui est concerné. Vous pouvez appliquer localement du baume du tigre sur la zone de la douleur puis exercer un point de pression sur les points 10V (situés sous la base du crane, à 0,5 cm  de part et d’autre du trou occipital ).
  • au niveau pariétal, c’est le méridien de la vésicule biliaire qui est concerné. Les points d’acupression a stimulé sont les 20VB (situés sous la base du crâne à 1cm de part et d’autre du trou occipital) et le 34VB (situés sur la face latérale de la jambe, dans la dépression en avant sous la tête du fibula)
  • au niveau frontal : c’est le méridien de l’estomac qui est concerné. L’acupression sera sur les points 36E (situés à quatre largeur de doigts sous la rotule et une largeur du tibia côté extérieur, ils sont très sensible à la pression) et 44E (situés sur le pied, dans la dépression entre les 2eme et 3eme orteils)
  • au niveau de la fontanelle : c’est le méridien du foie. Il faut alors stimuler le point 4F ( situé sur le dessus du pied à 2 largeurs de doigts entre le gros orteil et le 2ème)

De façon général, vous pouvez aussi stimuler le point 4GI. Serrer le pouce et l’index et exercer une pression sur au bout du pli transversal formé.

Il est important de faire cet automassage dans un lieu calme, en ralentissant sa respiration pour un effet plus optimal.

Pour conclure, vous pouvez appliquer du chaud ou froid sur la zone douloureuse en fonction de ce qui vous soulage et vous reposer.

 

Par Joëlle Delille Venco, praticienne en massage et médecine traditionnelle chinoise validée du réseau Medoucine

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Joëlle Delille Venco A propos de l'auteur
5 Commentaires
  • nate liv
    26 septembre 2020 à 18 h 03 min

    Très bonnes astuces ; j’ai retrouvé ma routine maux de tête quand j’ai des migraines : ) Malheureusement parfois quand j’ai des migraines vraiment très fortes ça ne fait que diminuer légèrement les symptômes. Le tout est donc d’accepter qu’on est “paralyser” pendant quelques heures, ce qui n’est pas toujours facile à accepter je dois dire : )

    Répondre
    • Joëlle
      27 septembre 2020 à 20 h 21 min

      Bonjour Nate Liv, merci pour votre intérêt ainsi que votre retour. Oui difficile d’accepter de se “mettre sur pause” lorsque l’on a de fortes migraines ! Mais c’est justement l’alerte qu’envoie votre corps, il est temps de prendre du temps pour soi ! N’hésitez pas à consulter une spécialiste aussi lors de vos crises pour permettre au corps de récupérer plus vite. Prenez soin de vous.

  • Florine
    31 août 2020 à 7 h 17 min

    Je suis un bureaucrate qui travaille plusieurs heures par semaine devant un écran. Depuis quelques temps, j’ai des maux de têtes incessants qui me rendent la concentration impossible. En effectuant des recherches en ligne, je suis tombé sur cet article de blog qui m’a été d’une très grande aide. Actuellement, je sais exactement les causes de mon mal et surtout les solutions pour lutter contre ce dernier.

    Répondre
    • Marine Benech
      1 septembre 2020 à 11 h 28 min

      Bonjour Florine et merci beaucoup votre commentaire. Nous sommes ravis d’avoir pu vous aider. Et un grand merci à notre praticienne Joëlle Delille pour cet article. A bientôt sur Medoucine

    • Joëlle
      3 septembre 2020 à 14 h 45 min

      Bonjour Florine, merci pour votre retour. Je suis heureuse que mon article vous ait été utile, c’est le but recherché. Prenez soin de vous.

Laisser une réponse

Prendre rendez-vous