Menu

Mon périnée, ce temple sacré

20 avril 2022

Souvent découvert lors de la grossesse ou après l’accouchement, au moment des séances de rééducation qui lui sont dédiées, le périnée est une partie de notre corps encore méconnue. Pourtant, il fait partie de nous depuis notre naissance. Espace important de notre corps, pourquoi tant de mystère à son sujet ? Je vous propose de partir à sa rencontre.

Explorer son architecture

De la taille de ma main, mon périnée correspond à un losange situé au niveau de mon entre jambe. Je peux le visualiser quand je m’habille, en enfilant mon collant, j’aperçois cette forme géométrique qui le caractérise. Ce socle solide est composé de différentes couches musculaires et ligamentaires qui, comme un hamac vient prendre appui sur la partie basse de mon bassin.

Du bout des doigts, je peux dessiner ces contours. Je commence par poser ma main sur mon coccyx, à la pointe de mes fesses. Je poursuis son exploration en remontant mes doigts jusqu’à mes ischions. Ces os pointus que je sens sous mes fesses quand je suis assise sur ma chaise. Sa pointe losangique se termine à l’avant de mon bassin, au niveau de ma symphyse pubienne. Cette partie osseuse en regard de ma vessie.

Mon périnée, ce temple sacré

Unsplash

Mon périnée, mon socle, mon ancrage.

Mon périnée est à la base de mon abdomen. J’aime le comparer aux fondations de ma maison corporelle. C’est aussi un lieu de passage, traversé par 3 orifices, chez nous les femmes et un seul pour vous les hommes. Je peux y voir mon méat urinaire, ma vulve et mon anus. Ils permettent de purifier mon organisme en déversant les différents liquides et matières de mes organes dans des moments propices : urines, sang menstruel, glaire cervicale et selles.

C’est également un lieu d’amour ou la vie et le plaisir sexuel y sont conviés. A cet endroit, sommeille une énergie vitale et spirituelle qui, par la connaissance de soi et la méditation peut être éveillée.

Mon périnée, ce temple sacré

Unsplash

Mon temple sacré

Espace caché, encore rempli de tabous, apprivoiser mon périnée m’a permis de devenir la maitresse de ma maison intérieure et de la préserver. Ici je suis solide, tonique. J’apprécie sa force et sa douceur quand je prends le temps de respirer et de le visualiser. A l’expiration, je sens les différentes parties de mon plancher qui se contractent ; telles les pétales d’une fleur, pour se refermer puis s’ouvrir, lentement, à l’inspiration…

Prendre conscience de sa musculature, m’apporte plus de confiance au quotidien. Je deviens actrice et protectrice de ma demeure. Je veille aux pressions qui s’exercent sur lui. J’évite les inconforts, les fuites, les intempéries. Je suis actrice de ma sexualité, j’explore et honore cette zone érogène qui m’offre de la jouissance.

Rencontrer son périnée, voilà une belle occasion de prendre un peu plus soin de soi. Je vous invite à le visualiser, l’explorer, le caresser. Sentez sa force, sa douceur quand il se contracte. A votre rythme, contactez-le et réveillez son côté sacré.

 

par Céline Behal, accompagnante du féminin et de la naissance du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Céline Behal A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous